COMMENT LES JOURS SAINTS SAISONNIERS


RÉVÈLENT LE PLAN DE DIEU
 

POURQUOI votre Bible dit-elle que le PREMIER GRAND ÉDIT du Christ après qu’Il ait mis en place Son royaume mondial sera Son commandement à toutes les nations de venir à Son nouveau siège mondial à Jérusalem POUR CELEBRER LA FETE DES TABERNACLES?  Pourquoi le Christ émettrait-il un tel commandement si tous les jours saints annuels de Dieu ne sont que «Juifs» et « abolis»? 

Dieu a -t-il ordonné à Son peuple de respecter Ses fêtes, pour décider plus tard de «s’en débarrasser»?  La mort expiatoire de Christ «a-t-elle abolie» les Sabbats annuels?  Christ est-il venu pour abolir ces soi-disant «Fêtes Juives»?   

Si oui, alors POURQUOI FORCERA-T-IL toutes les nations à célébrer la Fête des Tabernacles pendant le millénaire? Vous serez étonné de LA VERITE au sujet des jours saints saisonniers de Dieu, et le POTENTIEL HUMAIN merveilleux révélé dans leur riche sens spirituel! 

par Garner Ted Armstrong

Pourquoi n’avez-vous jamais entendu les prédicateurs qui observent le Dimanche expliquer les belles images centrées sur le Christ, les types et préfigurations contenues dans les sept jours saints de Dieu ? POURQUOI la Bible dit-elle que Christ commandera même aux nations MUSULMANES actuelles, telles que l’Egypte, de commencer l’observance de la Fête des Tabernacles pendant Son règne millénaire ?  

POURQUOI Jésus-Christ METTRA-T-IL en vigueur Ses jours de Sabbat hebdomadaires  et ses Sabbats annuels sur TOUTES LES NATIONS au cours de son un règne de mille ans sur la terre?  Puisque le Christ FORCERA toutes les nations à respecter Sa fête pendant le millénium, POURQUOI les gens assument-ils que tous les jours saints annuels de Dieu sont «abolis» aujourd'hui?  S’ils sont «abolis», pourquoi Christ vous forcera-t-il, ainsi que tout autre être humain à les RESPECTER quand Il règnera sur la terre?   

Votre Bible dit: «Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l'Éternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom.

«A chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra m’adorer, dit l'Éternel. 

«Et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi ; Car leur ver ne mourra point, et leur feu ne s’éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d'horreur». (Esaïe 66:22 -24)

Ceci décrit la punition horrible pour les pécheurs impénitents et rebelles.  Le péché est la transgression de la loi de Dieu (1 Jean 3: 4), et le salaire du péché c’est la mort dans le feu de la Géhenne (Romains 6:23). Les survivants de la Tribulation et du Jour du Seigneur verront les corps en décomposition et les cendres qui autrefois étaient des êtres humains vivant, comme témoignage et avertissement à ceux qui voudraient se rebeller contre les lois de Dieu. Décrivant cette même période, le dernier chapitre de l'Ancien Testament dit: «Car voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume ; Le jour où vient les embrasera, Dit l'Éternel des armées, il ne leur laissera ni racine ni rameau.   

«Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice, Et la guérison sera sous ses ailes ; Vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d'une étable. 

«Et vous foulerez les méchants, Car ils seront comme de la cendre Sous la plante de vos pieds, Au jour que je prépare, dit l'Éternel des armées.» (Malachie 4: 1-3)

Le «ver ne meurt pas» parce qu’au stade larvaire le papillon ne meurt pas, mais se transforme en un autre papillon!  Ceci décrit la pourriture de la chair humaine, pleine de mouches et grouillante d’asticots et en train d’être brûlée.  

Et à quand tout cela est-il censé arriver? C’est incontournable!  C’est une autre description des événements horribles qui doivent se produire juste avant et au moment de la seconde venue du Christ ;  le «Jour du Seigneur», et le début du REGNE de Christ sur cette terre!   

Notez la preuve suivante: «Mais il jugera les pauvres avec équité, Et il prononcera avec droiture un jugement sur les malheureux de la terre ; il frappera la terre de sa parole comme d’une verge, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant.» (Esaïe 11: 4) 

COMMENT fera-t-Il ceci ?  Quelle méthode utilisera-t-Il pour «mettre les méchants à mort» ?  Remarquez: «Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle des prodiges, par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre.» (Apocalypse 19:20)   

Jésus Christ de Nazareth revient. Il vient pour REGNER sur ce monde pourri, rebelle contre Dieu, plein de péchés et décadent avec une verge de fer (Apocalypse 2:27). L’une des premières lois que Christ appliquera à toutes les nations est son commandement qu'ils doivent OBSERVER SA FETE DES TABERNACLES!   

Mais POURQUOI?

Pour la simple raison que les sept fêtes annuelles de Dieu, ou jours saints, décrivent le BUT entier de la vie humaine! Elles décrivent, de manière dynamique, des belles et riches représentations ainsi que préfigurations, le plan du salut ;  la réalisation progressive de toute la prophétie ;  comment les saints de cette époque ne sont que les «premiers fruits» de la grande époque des derniers jours du jugement ;  la seconde venue du Christ ;  le bannissement de Satan;  le règne millénaire de Jésus-Christ, et la grande résurrection générale du «reste des morts» (Apocalypse 20: 5) devant avoir lieu APRES la millénaire.  

En comprenant les types et les préfigurations implicites dans chacun des sabbats annuels ou jours saints, on en vient à comprendre LE BUT MEME DE SA PROPRE VIE!  C’est incroyable! C’est ahurissant! C’est GLORIEUX au-delà de toute imagination la plus folle! Votre potentiel humain est tellement fantastique et à couper le souffle vous ne voudrez pas de le croire au premier abord.  Pourtant, il est VRAI, comme la démonstration en est faite dans les pages ci-dessous!      

À la création, le Divin membre de l'Elohim qui a amené tout l'univers, le système solaire, la terre et toute vie sur elle à l'existence, donna commandement après commandement.  Il compacté de l’ENERGIE pure en MATIERE.  La matière n’est autre que l'énergie, disposée en formes respectueuses des lois presque illimitées.  

Après les six premiers jours de la RE-création de cette terre (à partir d'une création plus ancienne, peut-être des milliards d'années auparavant, qui avait été détruite par Satan), celui qui permit à la terre sèche d’apparaître,  qui avait dit: «Que la lumière soit», et qui avait dit: «Faisons l'homme à NOTRE image», a poursuivi Son processus de la création, en se REPOSANT! Il avait achevé l'ŒUVRE de la création, mais Il n’avait pas fini de créer!  

Comme le sixième jour déclinait et que la terre tournait sur son axe, amenant le coucher du soleil vers le Moyen-Orient, Elohim SE REPOSA de toutes Ses œuvres!  La Bible dit: «Dieu [Elohim, Un mot pluriel, ce qui signifie plus d'un] vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour. 

« Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée.

« Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il avait faite. 

« Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu'il avait créée en la faisant» (Genèse 1:31; 2: 1-3).

Jésus-Christ proclamma: «Le Sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le Sabbat: 

de sorte que le Fils de l'homme est maître même du sabbat» (Marc 2:27, 28). Le Sabbat était quelque chose qui avait été FAIT. Il a été créé lorsque l'HOMME a été créé.  Il a été fait pour l'HOMME, et non pas «pour les Juifs»!  Il n'y avait aucune personne appelée «Juif» (qui vient de «Juda», qui était l'un des fils de Jacob, ou Israël) sur la terre jusqu'à plusieurs milliers d'années plus tard!    

Le Sabbat a été créé lorsque l'HOMME a été créé, et il a été fait par son CRÉATEUR, qui est, croyez-le ou non, le même personnage de la Divinité qui «s’est dépouillé» et «est devenu une personne sans réputation» et est né de la vierge Marie! 

Remarquez que Jésus Christ a dit qu’Il est le Maître du jour du SABBAT, et non le Maître du «Dimanche»!  Le vrai «Jour du Seigneur» est LE SABBAT ;  le jour dont Jésus est le Seigneur!  

Dans Son état pré-humain, en tant que membre de la famille divine que nous appelons «Dieu», celui qui est devenu le Christ a écrit avec son propre doigt sur deux tables de pierre les Dix Commandements.  Il a écrit: «Souviens-toi du jour du Sabbat, pour le sanctifier.

« Six jours tu travailleras, et tu feras toute ton oeuvre; 

« Mais le septième jour est le sabbat consacré à l'Éternel, ton Dieu: Ce jour-là, tu ne feras aucune oeuvre, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ta bête, ni ton étranger qui est dans tes portes.

« Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, et la terre, la mer, et tout ce qui est en eux, et il s'est reposé le septième jour; c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du Sabbat, et l'a sanctifié (Exode 20:8-11).

Il commandé à Israël de se RAPPELER du jour du Sabbat, car il a été créé lors de la création!  Christ du Nouveau Testament est le CRÉATEUR de l'Ancien Testament!  Votre Bible le dit si clairement!  Remarquez-le dans Jean 1: 1: «Au commencement était la Parole [grec: Logos, ce qui signifie «porte-parole»], et la Parole était avec Dieu [grec: Theos un pluriel, synonyme de Elohim en Hébreu], et la Parole était Dieu.      

« Elle était au commencement avec Dieu. 

«Toutes choses ont été faites par lui, et aucune n’a été faite sans lui .

«En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. 

« Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. Et la lumière luit dans les ténèbres; et les ténèbres ne l'ont pas comprise.

« Elle est venue chez les siens [les Juifs], et les siens ne l'ont pas reçue. 

« Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, 

« lesquels sont nés [Grec: gennao, signifiant « engendré »], non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.

« Et la Parole a été faite chair, et elle a habité [le mot grec est «habité dans un tabernacle»] parmi nous, (et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père) pleine de grâce et de vérité » (Jean 1: 1-14). 

Peut-on être plus clair que cela? Celui qui a dit: «Que la lumière soit» ;  qui a dit: «Que le sec paraisse» ;  celui qui a parlé à Moïse du buisson ardent et dit: «JE SUIS» ;  Celui qui sépara la Mer Rouge ;  celui qui a écrit les Dix Commandements avec son propre doigt dans la pierre EST LA MÊME PERSONNE QUI EST NÉ DE LA VIERGE MARIE! 

Doutez-vous de cela?  Aucune personne saine d'esprit ne le peut!  À moins que nous enlevions Jean 1 de toutes nos Bibles, la simple vérité est que Jésus-Christ, dans son état pré-humain, était le PORTE-PAROLE divin de la famille de Dieu appelé Elohim. Elohim est un mot PLURIEL!  C’est pourquoi Dieu (Elohim) dit: «Faisons l'homme à NOTRE image» (Genèse 1:26).     

Avez-vous besoin de plus de preuves?  Alors, notez ce que Jésus dit aux Pharisiens qui le défièrent!  «Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu’il verrait mon jour : il l’a vu, et il s’est réjoui.    

«Les Juifs lui dirent: Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham? 

«Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, JE SUIS» (Jean 8: 56-58).  Les faux prophètes de ce monde N’ACCEPTERONT PAS ces mots divinement inspirés!  Ils NE VEULENT PAS admettre que JÉSUS-CHRIST EST LE DIEU DE L'ANCIEN TESTAMENT!  

POURQUOI?

Parce que s’ils admettent que celui qui a écrit les Dix Commandements est le MÊME personnage de la Divinité qui est venu dans la chair en tant que Jésus-Christ, ils se condamnent pour avoir refusé d'observer les lois merveilleuses et justes de Dieu! Ils savent que s’ils admettaient la vérité sur Jean 1, ils seraient condamné par Dieu pour avoir refusé de respecter les jours saints de Sabbat et les Sabbats annuels de Dieu! 

Pourtant, le premier grand édit que le Christ conquérant, revenant bientot, remettra aux nations, est de leur ordonner de venir à Jérusalem pour CÉLÉBRER LA FÊTE DES TABERNACLES! 

Lisez le dans votre propre Bible. « Et il arrivera que tous ceux qui resteront de toutes les nations qui seront venues contre Jérusalem, monteront d'année en année pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées, et pour célébrer la fête des tabernacles. 

Et il arrivera que, celle des familles de la terre qui ne montera pas à Jérusalem pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées,... sur celle-là, il n'y aura pas de pluie; 

« et si la famille d'Égypte ne monte pas et ne vient pas, il n'y en aura pas sur elle: ce sera la plaie dont l'Éternel frappera les nations qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. 

« Ceci sera la peine du péché de l'Égypte et la peine du péché de toutes les nations qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles » (Zacharie 14:16-19). Peu importe qui vous êtes ;  peu importe votre origine raciale, politique ou religieuse, vous OBSERVEREZ les jours saints de Sabbats de Dieu, et vous OBSERVEREZ Ses jours de Sabbats annuels quand Dieu mettra en place son royaume sur cette terre! 

En ce jour, il n'y aura pas de musulmans, de shintoïstes, animistes, bouddhistes, confucianistes, hindous, catholiques, protestants, ou satanistes!  Au lieu de cela, il y aura UNE GRANDE RELIGION MONDIALE:  la VRAIE religion de Jésus Christ de Nazareth! Toutes les nations seront tenues d’observer LES LOIS DE DIEU!  

SI ils sont encore en vie à ce moment-là (ce qui est très peu probable), des dictateurs tels que Maomar Kadaffi, Saddam Hussein, Fidel Castro et Slobodan Milosevic OBSERVERONT LE SABBAT ET LES JOURS SAINTS! 

Vous Vivez Dans Un Monde Ancré
Dans Le Paganisme

Ce monde est fasciné par le paganisme. Si c’est la «splendeur païenne», les gens veulent toujours en savoir plus. Lorsque l'on visite des sites antiques, comme les pyramides du Soleil et de la Lune à «San Juan de Teotihuacan», près de Mexico, par exemple, on doit parler des sacrifices humains des Aztèques;  à propos de leur calendrier et de leur mode de vie.  Mais surtout de leurs superstitions religieuses. La fascination de l'homme par le rituel spirituel est sans fin.  N’est-il pas étrange que la fascination de l'homme pour tout ce qui est mythologique apparemment surplombe délibérément la typologie riche que l’on trouve dans sabbats annuels de Dieu donnée à l'ancien Israël?      

Les historiens apprennent beaucoup de choses sur les anciennes civilisations disparues à partir des objets religieux.  Comme Dieu a condamné, ces nations, qui adoraient des  faux, «dieux» inexistants, ces dieux n’ont JAMAIS CHANGÉ à travers les nombreux siècles de pratique religieuse mythologique et superstitieuse. D'innombrables dizaines de milliers d'êtres humains sans défense ont été tués en sacrifice pour des «dieux»  complètement fictifs qui le «demandaient» à leurs adorateurs. Les païens se sont accrochés avec ténacité à des dieux complètement faux pendant des milliers d'années. La Chine a-t-elle abandonnée le bouddhisme et l’Inde l’hindouisme? La fidélité semble commune aux religions païennes.       

Pourtant, le peuple de Dieu s’est détourné du seul vrai Dieu, loin de la belle image détaillée et révélée de manière saisonnière de Son plan pour la famille humaine, embrassant des mythes purement païens, à la place!  Doutez-vous de cela?  Quels sont certains des mythes païens joyeusement acceptés par les sociétés « chrétiennes» modernes de l'ère spatiale?   

«Jours Feriés» Annuelles De 
Cette Civilisation «Chrétienne»: 
Que Montre-T-Elle? 

Quel est le principal des jours feriés «Chrétiens»?  Eh bien, «Noël», bien sûr. Noël signifie tout simplement, la «messe du Christ». La Catholic Encyclopedia (en français «Encyclopédie Catholique) admet: «Noël n’était pas parmi les premières fêtes de l'église» (vol. III, p. 724), et explique, «La fête du soleil bien connue, toutefois, des natalis invicti, célébré le 25 décembre, a fortement influencé notre date de décembre» (ibid., p. 727, c’est l’auteur qui souligne).    

L’histoire montre que l'Eglise Catholique Romaine n'avait pas choisi la date finale de la «Messe du Christ», comme l'anniversaire du Christ jusqu'à peut-être cinq siècles après la mort, l'enterrement et la résurrection du Christ. 

Noël est en relation avec des cérémonies purement païennes: l'adoration du soleil, d’anciennes fêtes romaines, et des mystères babyloniens encore plus anciens. Vous constaterez que le houx, le gui, les couronnes, les bulbes et orbes, les arbres, «le père Noël» et beaucoup d'autres signes extérieurs de Noël sont tout à fait d'origine païenne!  

Pourtant, malgré tout son paganisme, Noël est adopté avec enthousiasme par des millions de personnes dans le monde chrétien comme étant la naissance du Christ ;  un temps pour échanger des cadeaux, avoir des réunions de famille, profiter de la dinde rôtie ou d'oie ;  un moment rempli de sa propre musique nostalgique, des sentiments de bonne volonté et d'hospitalité.  Pour une étude approfondie sur l'origine purement païenne de «Noël», appelez le (903) 561-7070 immédiatement, ou écrivez à l'adresse indiquée dans ce livret pour recevoir votre copie gratuite de «Faits que vous devriez connaitre au sujet de NOËL!»  

Les fêtes païennes tournaient autour des saisons parce que Satan le diable a des contrefaçons qu'il a imposées au monde pour tromper. Elles étaient basées sur des observations du ciel, les solstices d'été et d'hiver, l'équinoxe vernal. La plupart des fêtes païennes étaient des fêtes essentiellement de récolte. Les païens priaient leur «soleil invincible» (invictus solis) dans les profondeurs de l'hiver avant qu’il ne commence «son» voyage plus au nord une fois de plus, pour mettre fin à l'hiver, et qui porte le printemps, et une nouvelle croissance.    

La fête de printemps d’Ishtar, la déesse païenne du sexe et de la fécondité des anciens Babyloniens (prononcé comme en anglais «Easter» (en français «Pâques»), avec un long «ii» sur le son «I» et un "h" muet) était en action de grâce pour l'avènement du printemps, la fin de l'hiver, et une nouvelle vie. Elle a été célébrée avec une pléthore de rituels mythologiques: lapins, pour leur procréation rapide ;  œufs, comme la source de la vie et le concept païen du commencement de la création ;  Le bous, ou symbole de Tammuz (Nimrod), représentée par le bœuf, et des gâteaux à Sémiramis, la mère femme de Nimrod et la grande prêtresse de la religion babylonienne du mystère, en tant que «reine du ciel».  Ces gâteaux, appelé boun, ou bous, représentaient une croix, comme symbole solaire, et étaient cuits en l'honneur d'Ishtar ou Astarté, et sont considérés aujourd'hui à «Pâques» (Ishtar) comme des «brioches du Vendredi Saint».  

Qu'avez-vous appris quand vous étiez enfant au sujet du but de votre vie, du plan du salut, à partir de «Pâques»?

Vos parents vous ont probablement dit que cela concernait la résurrection du Christ. Peut-être êtes- vous allés à un service de lever de soleil, faisant face à celui-ci alors qu’un ministre du culte chantait ou priait. Et puis il y avait l'excitation due aux merveilleux nouveaux vêtements, les couleurs du printemps, le jaune, le vert et le blanc, les souliers blancs vernis pour les petites filles ; Les bonnets de Pâques (Ishtar), les défilés, et l'excitation particulière des petits enfants pendant les chasses aux œufs de Pâques! Les petits lapins en peluches et les œufs.  Comme c'est mignon.  Comment c’est merveilleux. Comme c’est nostalgique. Mais qu'est-ce que les enfants qui se livrent joyeusement à la «chasse aux œufs de Pâques» annuelle à la Maison Blanche apprennent davantage sur LE BUT DE LA VIE HUMAINE?        

Mais pas un enfant sur un million n’a reçu l’enseignement que les lapins et les œufs étaient des symboles de sexe ;  que les cultes du lever du soleil ont été menées en vue de l'adoration du soleil ;  que «Pâques» signifie Ishtar ou Astarté, la déesse païenne du sexe et de la fertilité.  

Considérons maintenant les pièges frivoles, capricieux, démoniaques de «Halloween».  Qu’est-ce que Halloween?  Même l'orthographe a été modifiée, à mesure que les années passent et que la tradition obscurcit et masque le véritable symbolisme païen de cette fête païenne la plus transparente de toutes les fêtes païennes de la récolte.   

À l'origine, l'expression «Jour de la Toussaint» s’est appelée la «Soirée de Tous les Saints (All Hallows)» ou «Soirée sanctifié».  Finalement, elle a été raccourcie pour donner «Halloween». Aviez-vous appris cela quand vous étiez enfant?  Les catholiques célèbrent souvent le jour de leur saint préféré, peut-être le «saint», dont ils ou elles ont reçus le nom. Lorsque le calendrier fut rempli avec 365 noms, une date pratique fut choisie, notre 1er novembre comme un jour pour «Tous les Saints». Beaucoup de pays d'Amérique Central et du Sud possèdent des villes et villages nommés Todos los Santos, ce qui signifie «Tous les Saints».     

Cependant, Halloween n’est pas une invention de l'Eglise catholique, mais une adaptation d'une ancienne fête païenne.  «Bien que connu de nos jours comme étant rien d’autre que la veille de la fête chrétienne, Halloween et ses cérémonies qui y étaient liées dans le passé bien avant le christianisme.» (Encyclopedia Britannica, 11e édition, Vol. XII, p. 857). L'histoire prouve la que la plupart des superstitions liées à Halloween, y compris «tremper des pommes», et ainsi de suite, sont purement druidique, des prêtres païens de l’Irlande préchrétienne.   

Les Grecs et les Romains païens célébraient une fête de la moisson d'automne en l'honneur de leur déesse «Pomona», qui présentait des pommes et des noix. Puisque les Druides croyaient en «Saman», ou Samhain ou encore Shaman, le «seigneur de la mort» (Satan), qui envoyait les âmes des personnes défuntes dans les corps des animaux comme punition pour leur méchanceté, il était naturel pour eux, dans leurs superstitions païennes et obscures, d'imaginer qu'il est nécessaire de tenter d'apaiser Saman avec des offrandes, et de tenter de faire fuir les mauvais esprits avec «feux follets».  

Halloween comporte des symboles de la sorcellerie, du démonisme et de la mort. Qu’est-ce que cela  enseigne-t-il aux petits enfants?  La pratique courante de «Halloween» n’est rien de plus que des enfants jouant aux rôles de Saman et de ses démons, s’approchant des maisons, exigeant une «offre» de bonbons et d’autres choses en échange du fait de s’abstenir de vandaliser la maison!   

Aujourd'hui, les gens ornent leurs maisons et leurs cours avec des «faux fantômes», dans une bienheureuse ignorance. Tentent-ils d'attirer des «fantômes» ou des démons?  Naturellement, si vous faisiez une telle suggestion, votre voisin qui a décoré sa cour avec des feux follets, sorcières, des chats noirs et des fantômes en plastique vous regarderait avec stupéfaction, et se demanderait si êtes devenus fou.   

Cela ne serait pas considéré comme «fou» pour le voisin de décorer sa maison et sa cour avec des symboles de Satan, de démons et de la mort. 

Les américains, canadiens, britanniques modernes de l’ère spatiale et de nombreux autres pays «croient-ils» qu'ils peuvent effrayer les mauvais esprits avec des morceaux de plastiques blancs accrochés dans les arbres, ou des sacs oranges de feuilles avec des visages hideux, des «feux follets», placés sur leurs pelouses? Bien sûr que non.  Ils imitent «innocemment» les  païens, entrant dans «l'esprit d’Halloween», peut-être en lice avec les voisins pour les décorations de la maison.   

Peut-être vous n’avez pas réalisé qu’Halloween est la fête annuelle la plus importante pour les Satanistes. Vous serez étonné du rang que le paganisme accordait à cette fête de la moisson d'automne!  

Ces trois fêtes (Noël, Pâques et Halloween) sont probablement les plus importantes de tous les jours fériés «chrétiens».  Ensuite, il y a «Saint Valentin», également ancrée dans le paganisme, avec des liens avec Nimrod ;  et d'autres jours, comme le jour «du Nouvel An», au milieu d'un hiver mort ;  «Groundhog Day» (le 2 ou le 14 février, date à laquelle on croit pouvoir prédire si les grands froids sont terminés), et beaucoup, beaucoup plus.  Parmi la totalité d'elles, «Thanksgiving» et le 4 Juillet se distinguent comme étant des fêtes, que quelqu'un peut sans risque supposer, que Dieu les approuve. 

Pour les Américains, se rassembler autour d'une table généreuse, en rendant grâce à Dieu, en commémoration de la pratique des premiers européens à s’installer aux Etats-Unis (en anglais «Pilgrim Fathers» est certainement une merveilleuse chose à faire, et n'a pas de connotations païennes. De plus, «Le Fête d’Indépendance» (en anglais «Independence Day) commémorée le 4 juillet n’est certainement pas condamnée par Dieu. 

Mais pourquoi donc, dans toute votre expérience religieuse passée à aller à l’église, ne vous a-t-il jamais été dit de ce qu’il en était des significations riches, centrées sur le CHRIST, comme présentées dans le NOUVEAU Testament sur les sabbats annuels de Dieu donnés à Israël et à Juda?  Regardez l'accent mis sur le Christ lors de la Pâque Juive. 

La Pâque Juive Et L’Exode:
Images Du Christ

Lorsque Dieu a sorti Sa nation de l'esclavage sous Moïse, c’était dans le but exprès de «sacrifier la Pâque juive» (Exode 3:18 ; 5: 1-3 ; Exode 12). 

L'Egypte est une représentation du péché. Comme l'ancien Israël vivait comme esclave captif en Egypte, alors chacun de nous a vécu comme esclave de nos appétits ; par rapport  à ce monde, avec ses fausses valeurs matérialistes, en proie à la vanité ; retenu captif, détenue par l'emprise de Satan, qui est le souverain actuel du monde (2 Corinthiens 4: 4 ; Ephésiens 2: 2 ; Apocalypse 12: 9).  

Pharaon est une représentation de Satan.  Moïse apparaît dans deux rôles vaguement distincts: (1) comme une représentation de Dieu le Père, appelant Son peuple hors du péché, brisant l'emprise de Satan et octroyant la repentance. Aussi, Moïse représente le Père en donnant la loi de Dieu à partir du Mont Sinaï. (2) Comme représentation de Jésus-Christ: comme le berger du peuple de Dieu, les menant de l'Egypte ; comme l'avocat du peuple devant Pharaon (Satan) ; et comme un «sauveur», les menant de l'esclavage, vers la liberté.     

Moïse et Aaron sont également considérés des vagues représentations des futurs «deux témoins» d'Apocalypse 11. Continuellement, Moïse et Aaron allèrent devant Pharaon (représentation de Satan), faisant des miracles (voir Apocalypse 11: 4-6). Deux magiciens de Pharaon, Jannès et Jambrès (représentations de la «bête et du faux prophète» de la prophétie [Apocalypse 19: 19-20]), habilités par Satan et ses démons, firent des contrefaçons des miracles jusqu'à la plaie des poux, quand ils furent forcés d'admettre: «C’est le doigt de Dieu».   

Le parfait, petit agneau sacrificiel impuissant est une représentation de Jésus-Christ (Esaïe 53: 7).  Le sang versé de l'agneau sur les linteaux et les montants des portes des maisons des Israélites est un symbole de l'expiation du sang versé par Christ pour nos péchés, provoquant la peine de mort (Romains 6:23), ce sang qui s’applique à ceux qui invoquent le Christ pour le le pardon.  

L'ange de la mort symbolise les jugements de Dieu contre les pécheurs impénitents qui n’obéiront pas à Dieu (Ezéchiel 9: 2-11 ; Apocalypse 14: 17-20). Le «premier-né» devra être sanctifié pour Dieu.  Au lieu de cela, les premiers-nés d'Egypte, et toutes autres personnes étaient perdus dans le paganisme idolâtre le plus répugnant. Dieu récolta une moisson amère des premiers-nés d'Egypte comme châtiment terrible à cause du péché, mais épargna Israël comme «prémices» de Dieu sur la terre, Son peuple élu, protégé sous le symbole du sang du Christ.    

Une fois que Dieu avait brisé l'emprise de Pharaon sur les Israélites, ils ont été chassés en hâte de Goshen. De la même façon, quand on se repent, reçoit le baptême et l'Esprit Saint de Dieu, des anciens amis, et parfois même des membres de la famille bien-aimée trouvent inutile une personne dont la compréhension nouvelle les rend mal à l'aise. Au lieu de cela, ils tentent de dissuader un tel pécheur repentant d'accepter la vérité de Dieu, lui en parlent pour lui en faire sortir, lui font sentir qu’il ou elle est «en décalage» avec le reste de la société.   

Quand Israël était cerné par le désert, face à la Mer Rouge, d'une part, l'armée de Pharaon qui le poursuivait et les montagnes escarpées des deux côtés, cela représente le pécheur nouvellement repenti contemplant le baptême, comme un symbole de l'enterrement de l'ancien l'homme,  le lavage du péché dans les eaux,  la résurrection de «l'homme nouveau» ou la «nouvelle créature en Christ, «de vivre une vie nouvelle et différente, libérée du péché». 

Satan et ses sbires n’abandonnent pas facilement. Comme les armées de Pharaon poursuivaient Israël, de même les anciens amis, les habitudes, les appétits, les humeurs et les attitudes essaient de prendre le dessus sur le pécheur repentant.  

Moïse dû dire : «Tenez-vous là, et voyez la délivrance de l'Eternel!», lors de la traversée de la Mer Rouge. 

Par un miracle extraordinaire, Israël marcha sur le lit de la Mer Rouge à pied sec!  Lorsque Pharaon et son armée essayèrent de  les suivre, ils furent noyés.  Paul a écrit: «Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel [la manne], et qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel [l'eau sorti de la roche miraculeusement. Christ est le rocher, l'eau est un symbole de l'Esprit de Dieu], car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ.» (1 Corinthiens 10: 1-4)   

Quand Israël traversa la Mer Rouge, une représentation ou une image centrée sur le Christ, du Nouveau Testament du plan de rédemption de Dieu et du salut eu lieu.  Remarquez comment Paul a parlé de leur subsistance miraculeuse grâce à la manne que Dieu fit descendre du ciel. 

Les Israélites reçurent l'ordre de manger la Pâque avec «des pains sans levain», appelé le «pain de la hâte», pain qui était plat, simple (pas léger et sans mie, pas bien levé. Immédiatement après la Pâque Juive venaient les Jours Des Pains Sans Levain.  

Dieu leur commanda: «Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l’Eternel. 

«Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain en l’honneur de l'Éternel ; vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain. (Lévitique 23: 5, 6)

Le levain, en tant qu’agent qui se répand dans la pâte humide, et qui provoque le gonflement des pains ou des gâteaux lors de la cuisson, prenant une texture claire et homogène, a été mis en exergue comme une représentation du péché.  Jésus a dit: «Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et des sadducéens.» (Matthieu 16: 5-12).  

Le pain sans levain, d'autre part, représente l’absence de péché,  l'humilité, l’absence de vanité, d'orgueil et de péché. Christ a dit: «Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts.   

« c'est ici [parlant de Lui-même] le pain qui descend du ciel, afin que quelqu'un en mange et ne meure pas.

« Moi, je suis le pain vivant qui est descendu du ciel: si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; or le pain aussi que moi je donnerai, c'est ma chair, laquelle moi je donnerai pour la vie du monde » (Jean 6: 48-51).

Toutes les églises chrétiennes professant Christ ne croient-elles pas en Christ comme Sauveur? Alors pourquoi n’enseignent-elles pas  les riches significations des jours saints annuels  de Dieu, le plan de Dieu de la rédemption et du salut  centré autour du Christ et de Son sacrifice comme illustré dans chacun des sabbats annuels de Dieu?  

Une chose peut-elle être plus orientée vers le Nouveau Testament que le sens des Jours des Pains sans Levain? 

Il y a un PRÉJUGÉ anti-judéo incontestable parmi le christianisme professant Christ!  Dès les premiers moments du premier siècle, lorsque de nombreux Gentils (les grec, les romains et d'autres) qui furent convertis quand l'église luttait contre le problème de la circoncision (Actes 15), une préjugé anti-juif augmentant progressivement commença à émerger.  

Ce rejet de toutes les choses juives s’est accru de manière drastique au fil des siècles. Bien que le Christ Lui-même était juif, et bien que les apôtres et la grande majorité des membres de l'église primitive étaient juifs, les dirigeants des Gentils de l'église de l’apostasie des deuxième et troisième siècles jetèrent le bébé avec l'eau du bain: rejetèrent le jour de Sabbat de Dieu;  rejetèrent les sabbats annuels de Dieu ;  changèrent la date de la célébration de la Pâque juive, et l'appelèrent Ishtar (Pâques), à la place ;  Embrassèrent les fêtes purement païennes de l'idolâtrie romaine, comme Noël, et enrayèrent efficacement toute connaissance des jours saints de Dieu.  

Enfin, à l’époque de Constantin, qui s’était «converti» de l'adoration du soleil au «christianisme de l’apostasie», alors l'église visible (la vraie église de Dieu fut forcée à entrer dans la «clandestinité » par les persécutions horribles) publia un décret selon lequel les chrétiens ne devaient pas être trouvés en train de «judaïser» en observant la Pâque Juive le 14ème jour du mois d’Abib, mais reçurent l'ordre d'observer Pâques, à la place! 

Y a-t-il quelque chose de «juif» au sujet de la signification centrée sur le Christ des Pains sans levain?  Non, rien.  Pourtant, vous n’avez pas entendu des sermons prêchés dans les églises observant dimanche, expliquant les riches préfigurations et représentations des jours saints de Dieu qui se rapportent à la repentance, au baptême, à la réception de l'Esprit de Dieu, à la seconde venue du Christ pour établir Son Royaume, le fait que Satan sera lié et la grande résurrection finale.  

Aujourd'hui, le monde dit chrétien est perdu dans une mer d'ignorance sur le plan de Dieu!  Embrassant les doctrines païennes de «l'immortalité de l'âme» et «du départ au ciel quand on meurt», ils ne parviennent pas à comprendre le plan de Dieu révélé dans la progression des saisons, ne parviennent pas à comprendre la vérité sur la miséricorde de Dieu sur les races ignorantes de nations païennes qui ne ont jamais entendu l'Évangile.  

Plus De Représentations De La Bible Révélées

Le prochain jour saint après les Pains sans levain est la «Fête des sabbats» ou la «Fête des Prémices», qui devint «Pentecôte», qui signifie «cinquantième», dans le monde parlant grec. 

Pourquoi «cinquantième»?

Parce que le grand prêtre devait couper la première gerbe lors du sabbat hebdomadaire pendant les Jours Des Pains Sans Levain.  Cette cérémonie significative représentait le premier des prémices ;  la première gerbe de la récolte d'orge de printemps.  

Cela représente le CHRIST RESSUSCITÉ, désormais «coupé» du monde, montant vers le Père au ciel. La cérémonie était connue comme l'offrande «de la gerbe», puisque le prêtre sélectionnait une gerbe de grain, la récoltait, puis l’agitait vers le ciel comme action de grâces à Dieu.  

Dieu dit: «Depuis le lendemain du sabbat, du jour où vous apporterez la gerbe pour être agitée de côté et d’autre, vous compterez sept semaines entières. 

«Vous compterez cinquante jours jusqu’au lendemain du septième sabbat ...» (Lévitique 23:15, 16).

Le Christ est monté vers son Père un Dimanche, après avoir été ressuscité en fin d’après-midi le jour du sabbat. La gerbe represente CHRIST, comme le premier des «prémices» de la récolte juste de Dieu sur la terre.

Le chiffre sept représente la perfection. Sept fois sept symbolise la perfection complète. Construit autour des sabbats des terres et l'année de sortie était le Jubilé. Cette représentation vague du Royaume de Dieu se trouve dans les sept sabbats (49 jours) qui devaient être compté jusqu'au cinquantième jour (Jubilé), qui était la fête de «Sabbats», ou «Prémices».    

Les prémices représentent la moisson juste de Dieu parmi les hommes de l'époque du Christ jusqu'au Millénium et le Grand Trône Blanc du Jugement (Apocalypse 20: 1-5; 11-15).

Y a-t-il quelque chose de plus gratifiant pour un agriculteur que de voir les fruits de son travail venant de la terre, la récolte précoce de céréales d’aliments abondants, rendant grâce à Dieu pour la pluie en son temps, pour la nouvelle richesse qui sort du sol? 

Les jours saints du printemps de Dieu représentent la repentance, l'acceptation du sang de Christ versé, permettant Christ d’habiter en nous par Son Esprit (en mangeant du pain sans levain pendant sept jours), et nous montre que nous faisons partie d'une moisson précoce, des «prémices» de Dieu (Jacques 1:18). Il nous montre aussi que Dieu ne cherche pas à sauver le monde entier aujourd'hui, qu'il y aura plus tard une moisson d’automne pour Dieu.  

C’est un point extrêmement important, comme la grande majorité des chrétiens professant Christ ne comprennent tout simplement pas la succession des événements dans le plan de Dieu. S’ils connaissaient la beauté de Son plan comme révélé de manière saisonnière à travers ses sabbats annuels, ils ne supposeraient jamais que la plus grande partie du monde est perdue à jamais, ne croiraient jamais que Dieu pourrait être assez cruel pour punir dans le feu vif de l'enfer des petits enfants orientaux qui n’ont jamais entendu parler du Christ.  

Beaucoup de preuves bibliques prouvent que Paul, l'apôtre des Gentils, non seulement respectait les Sabbats annuels de Dieu, mais enseignait aux Gentils convertis à faire de même.  

Il a écrit aux Corinthiens: «C’est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte?  

«Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain [une contradiction claire des termes, à moins qu'il ne signifie clairement qu'ils observaient les Jours des Pains sans levain, car il venait de leur dire qu'ils étaient «des levains», ce qui signifie qu'ils étaient coupables de péchés qui devaient être purgés ou effacés. Quand il a dit: «comme vous êtes sans levain», cela ne pouvait signifier qu'ils recevaient cette missive pendant la Fête des Pains Sans Levain, qu'ils la respectaient!], car Christ, notre Pâque, a été immolé pour nous:   

« C'EST POURQUOI CÉLÉBRONS LA FÊTE, non avec du vieux levain,  ni avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec des pains sans levain de sincérité et de vérité. » (1 Corinthiens 5: 6-8). 

Peut-on être plus clair que cela?

Paul instruisit ces chrétiens Gentils dans la grande ville des Gentils de Corinthe de célébrer la Fête Des Pains Sans Levain!  

Non seulement la fête des sabbats représentaient-elle le Christ ressuscité, et les prémices à Dieu, elles annonçaient également les événements importants sur le jour de la Pentecôte, expliqué dans les Actes dans le deuxième chapitre. 

De manière tout à fait appropriée la fête des «prémices» à Dieu devrait tomber le jour même où Dieu  envoya Son Esprit Saint sur cette terre, comme le Christ l’avait promis! (Jean 16: 7) 

Bien que beaucoup de protestants célèbrent «la Pentecôte», ils le font 50 jours après Pâques (Ishtar), non pas 50 jours à partir du sabbat hebdomadaire pendant les Pains Sans Levain. 

De nombreux mythes et traditions ont surgi autour du «Pentecôte». L'Eglise d'Angleterre autrefois le célébrait en trois jours et, en mai 1871, le gouvernement britannique déclara «Pentecôte » un jour férié légal.  

Ceux qui respectent les jours saints annuels de Dieu savent que la Pentecôte est l'anniversaire de l'église, la fête chrétienne en commémoration des grands événements lors de cette Pentecôte originelle, quand l'Esprit Saint, avec un son fort et rugissant comme un vent impétueux, remplit toute la pièce où les apôtres et les autres étaient assemblés, lorsque les apôtres semblaient avoir des couronnes de feu au-dessus de leurs têtes. 

Près de 30 ans après la résurrection du Christ, Paul, l'apôtre des Gentils, écrivit à l’église des Gentils de Corinthe: «Mais je resterai à Éphèse jusqu'à la Pentecôte ». (1 Corinthiens 16: 8) 

Trompettes et Expiation

À quand remonte la dernière fois que vous avez entendu un sermon exposer toutes ces riches représentations et préfigurations détaillées du Christ, du salut, telles que révélées par les jours saints annuels de Dieu? Si vous faites partie de la majorité, vous répondriez probablement : «Jamais!»  

Pourtant, tous les sabbats annuels donnés à Israël transmettent à nos esprits une partie de la tapisserie détaillée qui est le grand plan de Dieu de rédemption et de salut. 

La Pâque juive, les Jours des Pains Sans Levain et la Pentecôte se passent tous au printemps. Juste avant l'automne, vient la Fête des Trompettes. Dieu a dit: «Le septième mois, le premier jour du mois, vous aurez un jour de repos, publie au son des trompettes, et une sainte convocation.» (Lévitique 23:24)  

La trompette était un moyen de communication pour Israël. Etudiez Nombres 10: 1-10 pour plus de détails. Pour rassembler le peuple, les trompettes étaient sonnées. Elles étaient sonnées comme étant «l'appel des dirigeants», tout comme dans l'armée, pour demander à telle ou telle tribu de marcher, ou pour annoncer des occasions spéciales. EIles étaient sonnées comme une annonce, pour dire, en effet: «ATTENTION, tout le monde!» Elles étaient sonnées comme une alarme où un ennemi s’approchait et pendant les jours saints solennels.      

Dans un sens, la trompette, dans l'ancien Israël, jouait le rôle de la «radio et la télévision», car c’était un moyen de communication instantané et de masse. 

Les messages prophétiques de Dieu montrent clairement que Dieu annonce chacune de ses grandes interventions par le son d'une trompette (Apocalypse 8: 6). Christ a dit: «Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire.  

«Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l'autre. » (Matthieu 24:30, 31)

Bien que ce coup de trompette finale se produise soudainement, Dieu montre que le processus qui consiste à appeler les élus de Dieu de cette terre depuis de nombreuses décennies est également caractérisé par le son de la trompette! 

«Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix comme une trompette, et annonce à mon peuple ses iniquités, et la maison de Jacob ses péchés», a écrit Esaïe (Esaïe 58: 1). Christ a dit: «Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations, alors viendra la fin.» (Matthieu 24:14), et a dit à ses disciples: «Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en plein jour; et ce qui vous est dit à l'oreille, prêchez-le sur les toits.» (Matthieu 10:27).  

L'objectif principal de la Fête des Trompettes est le retour de Jésus-Christ sur cette terre. Dieu dit: «Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous [mourir de la première mort], mais nous serons tous changés,  

« en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette [la dernière de toutes les trompettes énumérés dans l'Apocalypse, le même appel de trompette à laquelle le Christ se réfère], car la trompette sonnera et les morts seront ressuscités incorruptibles, et nous, nous serons changés » (1 Corinthiens 15: 50-52). 

Aujourd'hui, Dieu envoie Son annonce du Royaume à venir du Christ à travers son Eglise, par la prédication de l'Evangile, à travers la proclamation des péchés de nos peuples, par le témoignage, l'avertissement, la prophétie, l’invitation aux gens à se repentir

Mais le temps viendra où Dieu ne parlera plus par des voix humaines, mais commandera aux anges puissants de sonner le son assourdissant des trompettes! Et le monde entier entendra! Le son de la trompette finale annonce la seconde venue du Christ comme ROI DES ROIS et SEIGNEUR DES SEIGNEURS pour gouverner cette terre avec une verge de fer. (Apocalypse 02:26; 03:21; 19: 11-16)  

L'accent mis sur la Fête des Trompettes est essentiellement prophétique! Il se concentre principalement sur la venue du Christ et la résurrection, mais préfigure aussi l’annonce que Dieu envoie à l'humanité par Son église, par la prédication de l'Evangile du Christ en tant que témoin et avertissement!  

Puis vient le seul jour de jeûne obligatoire de l'année, la Journée solennelle de l'Expiation. 

Dieu a dit: «Le dixième jour de ce septième mois, ce sera le jour des expiations: vous aurez une sainte convocation, [une assemblée commandée] vous affligerez vos âmes [vies] ... » (Lévitique 23:27) 

Lors d'une cérémonie solennelle en ce jour de jeûne, pour laquelle Dieu commanda à Israël de ne manger ni de boire du coucher du soleil de la journée précédente jusqu'au coucher du soleil le jour de l’Expiation, le grand prêtre réalise un rituel fascinant, chargé de signification. Étudier Lévitique chapitre 16 pour en comprendre les représentations.  

Deux chèvres devaient être présentées. L'une était «pour l'Eternel», et l'autre un Azazel, appelé à tort un «bouc émissaire». La chèvre Azazel était censée avoir tous les péchés d'Israël symboliquement placés sur sa tête, puis devait être conduite par les mains d'un «homme capable» qui ne permettrait pas à la chèvre de revenir en arrière une fois arrivée dans un désert lointain, où elle serait relâchée.   

Une chèvre étaient sacrifiée, symbolisant une expiation du péché, une représentation du sacrifice imminent du Christ. L'autre était d'être autorisé à errer dans le désert, portant, au sens figuré, les péchés d'Israël sur lui (Lévitique 16:21).  

Une seule fois seulement dans l'année Aaron ou les grands prêtres qui ont suivis au cours de siècles suivants, entrait dans le «Saint des Saints » dans le tabernacle (plus tard, le temple). Le neuvième chapitre d'Hébreux explique le sens profond de ce rituel. Paul a écrit, en partie: «et dans la seconde [le Saint des Saints] le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu'il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple.   

«Le Saint-Esprit montrait par-là que le chemin du lieu très saint [représentation du ciel et de la présence de Dieu] n’était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait ... Mais Christ a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; 

«et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle ... » (Hébreux 9: 7-12)

Le sacrifice le Jour de l'Expiation était extrêmement complexe. Le prêtre devait se laver et s’habiller avec soin, devait sacrifier un animal pour ses propres péchés, devait répandre le sang sur le livre et le peuple. (Hébreux 9:19) 

Dans ce rituel élaboré, accompli un jour de jeûne, on voit les terribles conséquences du péché. Dieu a décrété que le salaire du péché c’est la mort (Romains 6:23). Pourtant, Il a envoyé Son Fils, Jésus-Christ, comme «l'Agneau de Dieu» pour mourir pour vos péchés et les miens, pour toute l'humanité pour expier le péché, afin que ceux qui invoquent le Christ soient symboliquement couverts par son sang versé et leurs péchés soient pardonnés.   

Pour être sûre, l'ancienne cérémonie d'expiation était sanglante. Maintenant, voyez le tableau d'ensemble: Le grand prêtre était une représentation de Christ, entrant «à travers le voile» qui séparait le lieu saint externe du «Saint des Saints», une représentation du ciel lui-même. Le voile du temple se déchira lorsqu’un séisme frappa miraculeusement au moment de la mort du Christ, ce qui signifie que la mort du Christ a permis à l'humanité d'avoir un accès direct à Dieu le Père par le Christ!    

La chèvre Azazel n’est pas une représentation de Christ, mais celle de Satan! Remarquez: «Puis je vis  descendre du ciel ange, qui avait la clef de l'abîme [l'abîme: voir Jude 13] et une grande chaîne dans sa main. 

«Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.» (Apocalypse 20: 1, 2) Cet ange fut représenté par «l’homme capable» choisi pour conduire la chèvre sur la tête duquel les péchés d'Israël étaient expiés dans un désert loin, et libéré vivant.  

Ainsi, Dieu montre que nous avons tous eu un partenaire dans le péché! Cette chèvre n’est pas un «bouc émissaire», car Dieu place la culpabilité là où la culpabilité se trouve vraiment! Le mot hébreu Azazel vient d'un mot qui signifie «farouche, puissant, rugueux, ou fort», comme «bouc». Cela signifie, littéralement, «Le bouc qui est envoyé».    

Ainsi, la cérémonie détaillée du Jour de l'Expiation montre la nécessité pour le sacrifice du Christ d’expier les péchés ; montre comment Sa mort a ouvert la voie de la présence de Dieu, du ciel lui-même ; montre comment Satan sera finalement lié, incapable de séduire les nations plus longtemps. 

Paul a écrit: «Il fit pareillement l’aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte. 

«Et presque tout d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon. 

«Il était donc nécessaire, puisque les images des choses qui sont dans les cieux devaient être purifiées de cette manière, que les choses célestes elles-mêmes le soient par les sacrifices plus excellents que ceux-là. 

«Car le Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, en imitation du véritable, [représentations, images], mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. 

«Et ce n’est pas pour s’offrir lui-même plusieurs fois qu’il y est entré, comme le souverain sacrificateur entre chaque année [le Jour du Grand Pardon!] dans le sanctuaire avec du sang étranger... tandis que maintenant, à la fin des siècles [de l'âge], il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice » (Hébreux 9: 21-28). 

Voyez-vous comment ces riches vérités du Nouveau Testament ont été décrites si cérémonieusement, si richement, et dans un tel détail, par les rituels qui accompagnent les jours saints annuels? 

POURQUOI, alors, les églises ignorent-elles totalement ces sabbats annuels? Pourquoi n’avez-vous pas entendu parler de la signification centrée sur le Christ du Nouveau Testament des jours saints annuels de Dieu?  

Maintenant, pour l’une des plus riches de toutes (la fabuleuse fête de la récolte d'automne), la Fête des Tabernacles, suivie par le «Grand Dernier Jour».

La Fête de la Récolte

Au moment de la grande saison de récolte d'automne, Dieu a fixé Sa «Fête des Tabernacles».  Le mot «tabernacle» signifie simplement «stand» ou «kiosque», un domicile temporaire.  Dieu dit: «L’Eternel parla à Moïse, et dit :

«Parle aux enfants d'Israël, en dis: Le quinzième jour de ce septième mois, ce sera la fête des tabernacles en l’honneur de l’Eternel, pendant sept jours. 

«Le premier jour, il y aura une sainte convocation: vous ne ferez aucune œuvre servile ... Le quinzième jour du septième mois, quand vous récolterez les produits du pays, vous célébrerez donc une fête à l'Éternel, pendant sept jours: le premier jour sera un jour de repos, et le huitième sera un jour de repos. 

«Vous prendrez, le premier jour du fruit des beaux arbres, des branches de palmiers, des rameaux d'arbres touffus et des saules de rivière; et vous vous réjouirez devant l'Eternel, votre Dieu, pendant sept jours. 

«Vous célébrerez chaque année cette fête à l'Éternel, pendant sept jours. C’est une loi perpétuelle pour vos descendants. Vous célébrerez le septième mois. 

«Vous demeurerez pendant sept jours sous des tentes; tous ceux qui sont indigènes en Israël demeureront sous des tentes, 

«Afin que vos descendants sachent que j’ai fait habiter sous des tentes, les enfants d’Israël, après les avoir fait sortir du pays d'Égypte: Je suis l'Éternel, votre Dieu.  

«C’est ainsi Moïse dit aux enfants d'Israël quelles sont les fêtes de l’Eternel. » (Lévitique 23: 33-35, 39-44)

Notez que la Fête des Tabernacles, ou petits «kiosques », coïncidait avec le moment de la collecte des fruits de la terre, une fête qui mettait en exergue la récolte

Notez également que Dieu dit que le but d’habiter dans ces petits tabernacles ou domiciles temporaires pendant sept jours, était qu’'ils se souviennent que Dieu «avait fait vivre les enfants d'Israël dans des tentes .... »

Tout ce que vous apprenez de ce passage biblique, qui à part, est que Dieu avait dit qu'ils devaient «habiter sous des tentes» afin qu'ils se souviennent que Dieu leur avait fait «habiter sous des tentes». 

C’est seulement quand on regarde tous les autres passages bibliques pertinents concernant le sens du fait de loger dans des domiciles temporaires ; seulement quand on considère la Fête des Tabernacles à la lumière de sa progression saisonnière logique, la voyant de la perspective de tous les autres sabbats annuels, que la riche image pleine d’inspiration et détaillée de la signification de la fête des tentes temporaires ou tabernacles, devient claire. 

Dieu révèle qu'Il a placé dans chaque être humain «l'esprit de l'homme», ou l'esprit humain, qui, alors qu’il n’a pas de conscience ou d'intelligence séparée du cerveau, est néanmoins spirituel

Paul a écrit: «L'esprit lui-même [le Saint-Esprit de Dieu] rend témoignage à NOTRE ESPRIT que nous sommes enfants de Dieu» (Romains 8:16). Chacun d'entre nous est doté de l’esprit humain. Ce huitième chapitre entier du livre de Romains en dit beaucoup sur la façon dont l'Esprit de Dieu habite à l'intérieur de nos corps mortels.   

Jésus a dit que nous ne devons pas craindre l'homme, qui, après avoir détruit le corps, ne peut pas détruire «l'âme».

Le concept traditionnel de l’«immortalité de l'âme» rate largement sa cible. Il n’y a pas d’âme séparée, intelligente, ayant des sentiments, vivante qui quitte le corps au moment du décès.  

Qu'il y ait quelque chose qui est spirituelle en rapport avec le cerveau humain que l'homme ne peut pas détruire est évident au vu des paroles du Christ. Christ a dit : «... Ne craignez pas ceux qui tuent le corps [en grec: soma], et qui ne peuvent tuer l'âme [en grec: psuche]: craignez plutôt celui qui peut faire périe l'âme et le corps dans la géhenne » (Matthieu 10:28). Nonobstant le fait que le concept traditionnel de «l'âme immortelle» est erroné, il est clair à partir des paroles de Jésus qu'IL Y A quelque chose de spirituel en connexion avec l'esprit humain que l'homme tout simplement ne peut pas détruire.   

C’est pourquoi la Bible parle d'une conversion complète par la réception du Saint-Esprit de Dieu. 

Paul l’exprime de la manière suivante: «...par rapport à votre vie passée [conduite] du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté.» (Ephésiens 4: 22-24)

Peu de gens ont compris que Dieu engendre des enfants, qu'une nouvelle vie spirituelle est engendrée dans de chaque être humain qui se repent et reçoit l'Esprit de Dieu. Manifestement, il est «créé». La conversion (le fait de recevoir l'engendrement de l'Esprit Saint) n’est pas simplement un changement d'attitude ou de perspectives ; pas simplement le fait de «tourner une nouvelle page», ou des ajustements mineurs dans le style de vie. C’est la création d'une nouvelle créature en Christ!    

Il a écrit aux Colossiens: «Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres; 

«Et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de Celui qui l'a créé ... » (Colossiens 3: 9, 10). 

Paul a également écrit,  « En sorte que si quelqu'un est en Christ, c'est une nouvelle création: les choses vieilles sont passées; voici, toutes choses sont faites nouvelles » (2 Corinthiens 5:17). Le mot pour dire «créature» est utilisé pour signifier «création» dans de nombreux cas. 

Pour être sûr, IL Y A quelque chose de «spirituel» sur chaque esprit humain. 

Dieu Tout-Puissant se reproduit d’après Sa propre espèce. La Création ne fut pas terminée dans le Jardin d'Eden, elle ne fit que commencer selon un prototype physique.  

Dieu est l'auteur de toute vie, le Créateur, et celui qui donne la vie. Dieu a créé le processus de reproduction de toutes les espèces de la vie, et est l'inventeur et le concepteur de la procréation humaine.  

Vous arriverez à comprendre la belle analogie de la reproduction humaine ; d’où vous venez ; le miracle de la naissance humaine car il dépeint l’engendrement spirituel et la renaissance spirituelle ultime dans la famille de Dieu. 

Qu'est-ce que cela a à voir avec la Fête des Tabernacles? Tout!  

Comme le Christ l’a montré, si l'homme peut détruire ce corps mortel, corps temporaire, il ne peut pas détruire le vrai vous

Remarquez comment l'apôtre Paul a exposé cette belle notion: «... Nous ne prêchons pas nous-mêmes ; c’est Jésus-Christ le Seigneur que nous prêchons, et nous nous disons vos serviteurs à cause de Jésus. 

« Car c'est le Dieu qui a dit que du sein des ténèbres la lumière resplendît, qui a relui dans nos coeurs pour faire luire la connaissance de la gloire de Dieu dans la face de Christ. 

« Mais nous avons ce trésor [et c’est vrai un trésor, la vérité inestimable de la vie éternelle et le Saint-Esprit de Dieu créant en nous maintenant un NOUVEL ÊTRE SPIRITUEL, une «nouvelle créature en Christ»] dans des vases de terre [nos corps physiques], afin que l'excellence de la puissance soit de Dieu et non pas de nous » (2 Corinthiens 4:6, 7). 

Paul a poursuivi en expliquant:  « C'est pourquoi nous ne nous lassons point; mais si même notre homme extérieur dépérit [le vieillissement et éventuellement la mort], toutefois l'homme intérieur [la nouvelle «de créature en Christ»] est renouvelé de jour en jour. 

« Car notre légère tribulation d'un moment, opère pour nous, en mesure surabondante, un poids éternel de gloire, 

« Nos regards n'étant pas fixés sur les choses qui se voient, mais sur celles qui ne se voient pas: car les choses qui se voient sont pour un temps [comme un domicile temporaire, ou «stand» fait de branches, feuilles et autres matériaux, ce qui périra bientôt], mais celles qui ne se voient pas sont éternelles ». 

« Car nous savons que, si notre maison terrestre qui n'est qu'une TENTE, est détruite, nous avons un édifice de la part de Dieu, une maison qui n'est pas faite de main, éternelle, dans les cieux. 

« Car aussi, dans cette tente, nous gémissons, désirant avec ardeur d'avoir revêtu notre domicile qui est du ciel, 

« Si toutefois, même en étant vêtus, nous ne sommes pas trouvés nus. 

« Car aussi nous qui sommes dans la tente [les nouvelles créatures du Christ qui habitons temporairement dans un corps humain, et  physique] nous gémissons, étant chargés; non pas que nous désirions d'être dépouillés, mais nous désirons d'être revêtus, afin que ce qui est mortel [ce corps humain, cette existence temporaire] soit absorbé par la vie » (2 Corinthiens 4:16-18; 5:1-4).

Quelle belle analogie. Remarquez combien de fois nos corps physiques sont assimilés à un «tabernacle ou tente» ou un petit stand, une demeure temporaire. Étudier l'ensemble du 15ème chapitre de 1 Corinthiens, et voyez comment Paul a montré que nous devons être CHANGES ; pour devenir GLORIFIE ; pour devenir un ETRE SPIRITUEL ; un membre de la propre grande famille de Dieu qui ne cesse de s’élargir, dont Jésus-Christ est le frère aîné ; le premier-né entre plusieurs frères.    

L'apôtre Pierre s’est exprimé ainsi: «Et je regarde comme un devoir, [approprié], aussi longtemps que je suis dans cette tente [Pierre, «l'homme nouveau en Christ» vivant dans son corps humain physique], de vous tenir en éveil par des avertissements, 

« Sachant que le moment de déposer ma tente s'approche rapidement [sachant sa mort proche!], comme aussi notre Seigneur Jésus Christ me l'a montré » (2 Pierre 1:13, 14)

Peut-on être plus clair que cela?

L'apôtre Paul a écrit clairement: «Il y a aussi des corps célestes [dans le ciel] et des corps terrestres [terrestre, de la chair] ; mais autre est l’éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres ... Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible ; il ressuscite incorruptible ; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux ; il est semé infirme, il ressuscite plein de force ;  

 « Il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel.  S'il y a un corps animal, il y en a aussi un spirituel; ... Tel qu'est celui qui est poussière, tels aussi sont ceux qui sont poussière; et tel qu'est le céleste, tels aussi sont les célestes.

« Et comme nous avons porté l'image de celui qui est poussière, nous porterons aussi l'image du céleste » (1 Corinthiens 15: 40-49).

Ce corps humain, physique dans lequel nous vivons n’est qu'un «tabernacle» temporaire.

Même s’il est un peu bizarre de se poser la question, qu’en est-il de quelqu'un qui a perdu un membre? Cette personne, avec tous ses traits de caractère, sa personnalité, ses connaissances et son intelligence est toujours là! Quoi qu’il soit horrible d’y penser, il y a ceux qui ont perdu tous les quatre membres. Pourtant, ils sont encore , la personne est encore en vie, bien que des membres manquent.    

Vous voyez, votre personnalité, votre être profond, où prendre votre pouvoir de prise de décisions réside, là où vos pensées les plus profondes et les plus intimes habitent, où votre caractère moral se trouve, c’est dans votre esprit! 

Le Saint-Esprit de Dieu ne vient pas de notre coude, ou de notre gros orteil, ou de notre fémur ou de la clavicule. Le Saint-Esprit de Dieu vient et s’unit à l'esprit humain qui habite dans nos esprits!  

Il a fallu des cellules vivantes de vous engendrer, vous amener à naître comme un unique être humain individuel, une seule fois.

Par l'union de la vie de votre père et celle de votre mère, VOUS êtes devenu un être. 

De la même façon, par Dieu Tout-Puissant plaçant Son Esprit vivifiant dans un esprit humain, s’unissant avec l’«esprit humain» pour devenir une «nouvelle créature en Christ», Il reproduit Ses «enfants» après SON genre divin! 

Regardez comment Paul décrit clairement cette belle vérité: «car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont les fils de Dieu.  

« Car vous n'avez pas reçu un esprit de servitude pour être derechef dans la crainte, mais vous avez reçu l' Esprit d'adoption [filiation!], par lequel nous crions: Abba ! Père ! 

« L'Esprit lui-même rend témoignage avec notre esprit, que nous sommes enfants de Dieu;

« Et si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers; héritiers de Dieu,... » (Romains 8:14-16).

Vous étiez l'enfant de vos parents. Vous êtes comme eux à bien des égards, car vous êtes venus d'eux. Quelle était, ou est, votre relation avec eux? Pourquoi, êtes-vous COMME eux ; vous êtes membres de leur famille! Mon frère aîné, Richard David, était un Armstrong. Il a été tué dans un accident d'automobile en 1958. Il était mon frère. Nous avions tous les deux le même père. Je ne pourrai jamais devenir mon père, car il était unique, et a été celui qui m'a amené à l’existence en étant en donnant sa vie à ma mère ; les deux me produisant. Qu'étais-je ou que suis-je? Un Armstrong, bien sûr. Un membre de sa famille! Les noms de FAMILLE de Dieu, révélés à nous à travers l'hébreu et le grec, sont Elohim et Theos, respectivement. Les deux sont des noms, ce qui signifie une pluralité de plus d'un. Cependant, nous finirons par recevoir un NOUVEAU nom, et le nom secret de Dieu Elohim sera révélé. (Apocalypse 2:17; 19:12)               

Ce n’est pas par hasard que l'analogie des relations familiales se produit dans la Parole de Dieu. Ce ne sont pas les idées de certains théologiens, mais la révélation propre de Dieu envers nous qu'il est notre «Père», tandis que le Christ est le Fils premier-né, et que nous pouvons devenir les «enfants de Dieu ». Dans une représentation, l'église invisible, qui est appelée un organisme spirituel, est considérée comme la «Jérusalem d'en haut, notre mère à tous». Nous sommes appelés dans la Parole de Dieu comme «frères et sœurs en Christ».   

Lorsque vous étiez de vos parents, qu'êtes-vous devenus? Pourquoi, vous êtes devenu vous, en portant le nom de vos parents, avec beaucoup de leurs propres ressemblances et caractéristiques.  

Et lorsque vous êtes finalement né de Dieu, lorsque ce domicile temporaire qui est votre corps humain n’est plus d'aucune utilité, et a été complètement changé par la résurrection d'entre les morts, le changement ou instantané au retour du Christ (1 Corinthiens 15: 50-52), que deviendrez-vous

Vous l’avez déjà lu: «Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste !» (1 Corinthiens 15:49) 

Le mot «image» en grec est rendu par substance dans le Ivan Panin Greek Numerics Text  (en français «Le Texte des Nombre Grecs de Ivan Panin), et peut être ainsi rendu. Comme vous et moi sommes actuellement physique fait de chair, notre substance est terrestre, venant du sol ; alors la Parole de Dieu dit que la créature spirituelle, appelée la «nouvelle créature en Christ», doit devenir esprit. Jean a écrit: «Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsqu’il paraitra, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est.» (1 Jean 3: 2)  

Belles Représentations Et Préfigurations Supplementaires

Vous rappelez-vous les nombreuses représentations et analogies que nous avons apprises concernant la Pâque Juive et des Pains sans Levain? Avec la Pâque Juive, Dieu Tout-Puissant a sorti Son peuple, Israël, hors de l'esclavage de l'Égypte païenne, et au désert, où que l'ancienne génération a erré pendant 40 ans (un nombre qui connote les mots «essais» ou « tests »).  

Mais saviez-vous que toute cette génération plus âgée, excepté la famille de Caleb, est morte dans le désert, y compris Moïse? 

Considérez l'analogie évidente: ceux qui se formaient dans les organes de cette ancienne génération pendant le temps de leur test et essai dans le désert étaient de nouveaux êtres humains qui n’avaient jamais connus l'Egypte! Pendant ces 40 années, toute une nouvelle génération d'Israélites est née.   

C’est cette nouvelle génération qui a traversé le Jourdain, qui est une représentation vague de la transition du physique au spirituel, vers la terre promise. 

Leur chef? C’était Josué, qui est la forme hébraïque du mot grec Jésus!  

Tout comme Josué (traduction hébraïque de «Jésus») conduisit la NOUVELLE génération d'Israélites dans la terre promise (une représentation du Royaume de Dieu), Jésus Christ conduira la NOUVELLE génération spirituelle de nouvelles «créatures en Christ» dans son royaume! 

Même comme Dieu engendre Ses propres enfants dans les corps physiques humains (tabernacles temporaires) d'une génération actuelle, alors ces «nouvelles créatures en Christ» apparaissent comme toutes nouvelles, comme jamais auparavant, un être spirituelle dans le Royaume de Dieu! 

Ces corps humains, physiques et temporels, avec toutes leurs maladies, débilités, malformations, douleurs, ces corps de chair, qui vieillissent tous les jours et qui finalement retourneront à la poussière de cette terre d'où ils venaient, ne peut pas hériter du Royaume de Dieu! 

Paul dit:  « Or je dis ceci, frères, que la chair et le sang ne peuvent pas hériter du royaume de Dieu, et que la corruption non plus n'hérite pas de l'incorruptibilité.  

« Voici, je vous dis un mystère: Nous ne nous endormirons pas tous, mais nous serons tous changés:  

« en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette, car la trompette sonnera et les morts seront ressuscités incorruptibles, et nous, nous serons changés. 

« Car il faut que ce corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce mortel revête l'immortalité » (1 Corinthiens 15:50-53).

Considérons maintenant une autre belle représentation: Lorsque le membre de la Divinité qui est devenu Jésus-Christ «s’est vidé lui-même» de Sa forme spirituelle puissante «... a pris sur lui la semence d'Abraham» (Hébreux 2:16) Il était Dieu, «habitant dans un tabernacle» temporairement dans la chair humaine! Ainsi, Jésus-Christ, le Fils de Dieu, le premier-né de Dieu Tout-Puissant parmi toute l'humanité a vécu une vie de 33 1/2 ans en tant que «Dieu dans la chair», « habitant dans un corps physique humain, corps physique qui fut plus tard qui fut plus tard changé en esprit!   

Après la résurrection de Christ, Il a pu apparaître et disparaître à volonté. Il pouvait apparaitre dans une pièce où ses disciples effrayés ont été recueillies, matérialisant littéralement à travers un mur de pierre! Pourtant, ce corps spirituel ressuscité, portait encore les blessures et les cicatrices infligées par Sa torture et la crucifixion, car Il contraint Thomas incrédule, afin de vraiment mettre sa main dans la plaie de lance, et son doigt dans les plaies de Ses poignets.   

Christ avait le pouvoir de se matérialiser dans sa forme humaine précédente, mais a de nouveau été vraiment Dieu, et monta à la droite du Père dans le ciel, en attendant son retour sur cette terre comme le roi conquérant des rois et Seigneur des seigneurs. 

À quand remonte la dernière fois que vous êtes allé à un service de l'église où le ministre du culte a exposé et a expliqué toutes ces vérités du Nouveau Testament merveilleuses centrées sur Christ vérités concernant le plan de rédemption de Dieu, et le salut? 

Le Dernier Grand Jour

Immédiatement après la Fête des Tabernacles vient le «Dernier Grand Jour» (Lévitique 23:36). C’est le septième jour saint annuel dans le plan saisonnier de Dieu, et tombe le 22e jour du septième mois.  

Elle est suivie par fin de l'automne, et l'hiver, lorsque tous les arbres à feuilles caduques ; les herbes, les arbustes, de fleurs et d'herbes entrent en dormance, et il n'y a pas de jours saints annuels ou des festivals de toute nature dans le magnifique plan de Dieu du salut jusqu'au début du printemps, et la Pâque Juive. 

Maintenant, examinons ce que nous avons appris. La Pâque Juive se concentre principalement sur le Christ et son sacrifice pour le péché. Les Journées des Pains Sans Levain se focalisent sur la venue du Christ pour vivre au sein de chaque nouveau chrétien repenti, entraînant ainsi l’élimination du péché. La Fête des Prémices, ou Pentecôte nous montre que Dieu appelle seulement quelques personnes comparativement à ce moment ; que Dieu n'a jamais tenté de «sauver le monde» dans le passé ; qu'il n'a pas tenté de «sauver le monde» au temps du Christ, qu'il ne cherche pas à sauver le monde maintenant! Au contraire, il souligne que Dieu appelle seulement une «sorte de prémices de ses créatures» de cette dispensation, et montre que la grande dernière, la récolte automnale de vies humaines est à venir au cours du millénaire, et même après.     

Le respect de la Pentecôte du Nouveau Testament dépeint le Christ envoyant l’ «autre Consolateur» à être à la disposition des êtres humains pour la première fois. 

La Fête des Trompettes dépeint non seulement les annonces de Dieu Tout-Puissant de l'époque du Christ jusqu'au temps de la fin de la prédication de l'Evangile, mais les propres anges justes de Dieu, sonnant les trompettes alarmantes menant aux plaies et la grande trompette finale annonçant la seconde venue de Jésus-Christ. 

Le Jour de l'Expiation, le seul jour de JEÛNE (Actes 27: 9 ; Lev 23:32) parmi les sept jours saints, représente le monde entier, enfin UN avec Dieu par l'œuvre expiatoire de Christ ; Satan banni, incapable de séduire les nations plus longtemps.  

La Fête des Tabernacles dépeint non seulement toutes les belles représentations de nos lieux temporaires d'habitation dans ces corps physiques humains, mais présage le Royaume de Dieu, et le règne millénaire de Jésus-Christ sur toute la terre.  

La Fête des Tabernacles reconnaît que nous vivons, en tant qu'êtres humains, dans un lieu d'habitation seulement  temporaire, mais est tournée vers l'avenir au lieu de résidence PERMANENT dans le Royaume de Dieu! Jésus-Christ a dit: «Dans la maison de mon Père il y a plusieurs demeures», qui peut également être rendu par «des positions de responsabilité» ou «postes.» 

Donc, en plus du fait de reconnaître notre temporalité, la Fête des Tabernacles est aussi un avant-goût du Royaume même de Dieu, le règne millénaire de Christ. 

Rappelez-vous, la première résurrection de tous les «morts en Christ» se produira à la dernière trompette, au moment précis de la seconde venue du Christ (1 Corinthiens 15: 50-52; 1 Thessaloniciens 4:17; Matthieu 24:31). 

Maintenant, remarquez: «Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes [grec psuché, ce qui signifie esprits, ou la vie] de ceux qui avaient été décapités pour le témoignage de Jésus, et à  de la Parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leurs main, ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.» (Apocalypse 20: 4) 

Christ a promis: «A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations ...  Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu, et me suis assis avec mon Père sur son trône.» (Apocalypse 2:26; 3:21).  

Par conséquent, les «prémices» de l'Agneau comme illustrés par la Fête des Prémices ou la Pentecôte, «vivront et règneront sur les nations avec le Christ» pendant  mille années, dont la Fête des Tabernacles est, en partie, une préfiguration! 

Maintenant, que reste-t-il à faire pour atteindre le grand plan de Dieu en vue de la rédemption et du salut de la grande majorité de la race humaine? 

Dieu répond avec ses propres mots: «Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu'à ce que les mille ans fussent accomplis!» (Apocalypse 20: 5) 

Jésus dit clairement il y a une résurrection menant à la vie et une résurrection menant au «jugement». 

Mais le jugement n’est pas la détermination de la peine! Les «autres morts » comprend la totalité de la race humaine qui n’est pas parmi les «morts en Christ.»  

Et cela comprend qui? Cela inclut la grande majorité de tous les êtres humains qui ont vécu et sont morts depuis Adam jusqu'à présent! Cela inclut des centaines de millions de personnes en Chine, en Inde, dans de nombreux autres pays asiatiques comme le Japon, le Bangladesh, la Corée, Taiwan, etc. Cela inclut les vastes multitudes du monde où le paganisme, l'animisme, et l'idolâtrie –eh oui, et même le christianisme «professant» Christ qui a vécu dans la tromperie! (Apocalypse 12: 9).     

Cette dernière, grande résurrection ajoutera peut-être plus de six milliards de personnes sortant de leurs tombes! 

C’est un événement prodigieux et incroyable! 

Tous ces êtres humains presque innombrables venant de tant de races et de nations seront ressuscités à la fin du règne millénaire de Christ, et auront une occasion glorieuse d’accéder au salut, enfin! 

C’est ce qui est représenté par le «Dernier Grand Jour». Il s’ensuit logiquement et immédiatement après la Fête des Tabernacles, qui préfigure, à bien des égards, le Royaume de Dieu.  

Et qu'est ce qui vient immédiatement après le règne millénaire de Christ? 

Lisez-le, dans le chapitre 20 de l'Apocalypse: «Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il fut plus trouvé de place pour eux.  

«Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de la vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. 

«La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut juge selon ses œuvres. 

«Puis la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C’est la seconde mort,  

« Et si quelqu'un n'était pas trouvé écrit dans le livre de vie, il était jeté dans l'étang de feu» (Apocalypse 20: 11-15). 

Ces «livres» qui sont ouverts ne signifient rien de plus que biblos, le mot grec traduit par «livre» ou «livres». C’est seulement quand le mot «saint» est placé avec le mot «livre» qu'il connote la Bible. Ces «livres» qui sont ouverts, à partir desquels ces milliards d'êtres humains doivent être jugés ne sont rien de plus que les livres de la Bible, les mêmes livres qui jugent l'Église de Dieu aujourd'hui. La Parole de Dieu indique clairement que l'église est jugée maintenant. Puisque Dieu est cohérent, et dit qu'il «ne change pas», et la Bible dit que Jésus Christ est «le même hier, aujourd'hui et éternellement», nous savons que le plan directeur de Dieu pour le salut ne changera pas.     

Cette vaste multitude de toute la famille humaine recevra une durée de vie de cent ans (Ésaïe 65: 20-25), au cours de laquelle ils feront l'expérience des bénédictions incroyables et des avantages de la vie sur une terre qui a été sous sa propre domination divine de Dieu pendant mille ans

C’est alors, dans ce climat et à ce moment, que ces innombrables et millions d'asiatiques, d’africains, et tant d'autres recevront finalement une éducation complète dans la merveilleuse vérité de Dieu, et seront tenus de choisir soit d’obéir à Dieu, de se repentir de leurs péchés et de recevoir l'Esprit Saint de Dieu, soit de se rebeller et forcer Dieu Tout-Puissant à les détruire. 

Jésus-Christ nous a donné une vague représentation de la signification de ce Dernier Grand Jour de Son invitation inspirant à la repentance faite ce jour-là au cours de son ministère terrestre. 

«Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive. 

«Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront dans son sein, comme dit l'Ecriture. (Jean 7:37, 38)

Remarquez comment Jésus a clairement indiqué que «tout homme» était invité à venir à Christ! Certes, cette invitation  ouverte à tous, y compris aux Gentils, présageait le sens de ce Dernier Grand Jour.  

Le Dernier Grand Jour caractérise le «Jugement du Grand Trône Blanc» du 20e chapitre de l'Apocalypse. 

Cette dernière journée sainte annuelle signifie la réalisation du plan de Dieu, la dernière grande résurrection générale et la destruction finale des méchants incorrigibles, et conduit directement à partir du Jugement du Grand Trône Blanc dans Apocalypse 20 aux «nouveaux cieux et la nouvelle terre» des deux derniers chapitres de la Bible. 

Ainsi, lorsque l'on vient à comprendre les types et belles images dépeintes par les jours saints saisonniers de Dieu, on en vient à comprendre l'ENSEMBLE DU PLAN DE DIEU! 

Il n’y a PAS DE PLACE dans ce beau plan pour les fêtes païennes de ce monde, ni pour les doctrines païennes de «l'immortalité de l'âme» ou un «enfer brûlant à jamais».

Je dois une fois de plus demander, pourquoi n’avez-vous pas entendu cela? Pourquoi les églises observant dimanche n’ont-elles pas prêché les belles vérités sur le plan de rédemption de Dieu et le salut en informant et en éduquant de leurs congrégations de ces riches représentations et préfigurations révélées par les sabbats annuels de Dieu?  

Pourquoi d’une part il devrait y avoir une telle fascination pour le paganisme de rang, comme on le voit dans Noël, Pâques et Halloween, et d'un préjugé anti-hébreu contre les belles vérités miséricordieuses révélées dans le plan de Dieu de manière saisonnière? 

La vérité est que, Dieu Tout-Puissant a ordonné d’observer ses sabbats annuels à travers toutes les générations vivantes de son peuple. Jésus-Christ et les apôtres ont observé ces jours. L'apôtre Paul (apôtre des Gentils) a exhorté l’église des Gentils à travers le monde grec et romain à observer ces jours saints annuels! Cela prit plusieurs siècles à la grande et visible église de l’apostasie pour imposer l’observance de la Pâque de Dieu le 14ème jour du mois d’Abib, pour éradiquer toute connaissance qui serait restée concernant les riches significations véhiculées à l'esprit humain à travers les sept sabbats annuels de Dieu.   

Aujourd'hui, la chrétienté professant Christ est enfermé dans un rituel annuel de la mythologie païenne, tout en pensant qu'elle célèbre l'anniversaire du Christ ou de sa résurrection, ou la «Toussaint», mais le faisant au milieu des symboles et des accoutrements de rang du paganisme, du satanisme, des mystères babyloniens et des caricatures de la mort. 

Une dernière question: Observerez-vous la Fête des Tabernacles de Dieu après la seconde venue du Christ? Pour trouver la réponse, tournez les pages de votre Bible et lisez Zacharie 14: 16-19: «Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem, monteront chaque année pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées, et pour célébrer la fête des Tabernacles.    

« Et il arrivera que, celle des familles de la terre qui ne montera pas à Jérusalem pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées,... sur celle-là, il n'y aura pas de pluie; 

« et si la famille d'Égypte ne monte pas et ne vient pas, il n'y en aura pas sur elle: ce sera la plaie dont l'Éternel frappera les nations qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. 

« Ceci sera la peine du péché de l'Égypte et la peine du péché de toutes les nations qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles ».

Il ne peut y avoir aucune erreur quant à la mise à l'heure de ce beau chapitre. C’est lors du retour du Christ conquérant qui combattra contre les nations qui lui résisteront, et quand Ses pieds se poseront «... en ce jour sur la montagne des Oliviers, qui vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient ... » et quand «...des eaux vives sortiront de Jérusalem ... et l'Éternel sera roi de toute la terre; en ce jour l’Eternel sera le seul Eternel, et Son nom sera le seul nom.» (Zacharie 14: 3-9)  

Une chose est sûre. Chaque être humain vivant, de quelque religion, nationalité, race ou religion sera absolument obligé d'observer la fête annuelle de Dieu des Tabernacles peu après l'arrivée de Jésus-Christ sur cette terre!  

Ceux qui sont rebelles contre Dieu, ceux qui refusent catégoriquement d'obéir à Dieu Tout-Puissant maintenant, seront sans doute absents à ce moment-là, car ils seront très probablement parmi les êtres à la nuque raide, antagonistes, humains rebelles qui résisteront à la vérité de Dieu et subiront les terribles conséquences de la tribulation et du Jour du Seigneur. 

Quand Jésus-Christ sera Roi sur toute la terre, le temps de douceur, la miséricordieuse invitation sera passée! Puis, il commandera et tous obéiront! Que Dieu vous accorde l'esprit de repentance, l'esprit d'abandon à Dieu, et vous conduise dans sa vérité et à l’acceptation humble de sa volonté dans votre vie.   

Maintenant vous SAVEZ. Maintenant, vous devriez vous décider d’assister immédiatement aux réunions du groupe le plus proche de votre domicile les jours saints annuels de Dieu, pour entendre ces vérités, et d'autres encore telles qu’elles sont exposées! Vous devriez commencer à planifier dès MAINTENANT à économiser en vue de PARTICIPER A LA FETES DES TABERNACLES de cette année! Merci d’écrire ou de téléphoner pour obtenir des informations sur l'endroit où le site de la fête la plus proche de votre maison se trouve, et de vous décider à y être! Après tout, puisque le Christ fera RESPECTER la fréquentation de la Fête dans son royaume, pourquoi ne pas prendre l'habitude MAINTENANT?     

-Fin-
 

Les informations dans ce livret ne peuvent être copiées et distribuées qu’à des amis ou à la famille, cela sans modifications, sans frais et en citant l'auteur et l'éditeur.  La publication à l’attention du grand public est interdite.

Cette publication est destinée à être utilisée comme un outil d'étude personnelle.  Veuillez savoir qu'il n’est pas sage de prendre toute parole humaine pour argent comptant. Pour cela, cherchez la preuve de toute chose par vous-même en étudiant les pages de votre propre Bible. 


L'Association Évangelique Garner Ted Armstrong
P.O. Box 747
Flint, TX 75762
Téléphone : (903) 561-7070 • Fax: (903) 561-4141

Plus de littérature GRATUITE disponible sur notre Site Web:

www.garnertedarmstrong.org

 

Les activités de l'Association Évangelique Garner Ted Armstrong sont supportées par des dimes, des offrandes et des dons Consentis librement par des Chrétiens et des collaborateurs qui se sont dédiés à la prédication de l’Evangile de Jésus Christ.