CROYEZ-LE OU PAS

 --

LA RESURRECTION N’ÉTAIT PAS

 

LE DIMANCHE!


Des centaines de millions de personnes se rassemblent chaque «Pâques» au sommet des montagnes, dans d'immenses stades en plein air et dans des églises partout dans le monde professant la foi chrétienne pour observer un service de lever du soleil. Tous supposent qu'ils observent le moment de la résurrection du Christ.  Mais la résurrection N'ÉTAIT LE DIMANCHE! Presque personne, parmi tous ces millions de personnes, n'a jamais cherché à DEMONTRER, à partir de la Bible, à quel moment la résurrection a réellement eu lieu. Ce que la Bible dit est étonnant! Ici, très probablement pour la première fois dans votre vie, vous lirez des faits étonnants!

Par Garner Ted Armstrong       

Croyez-le ou pas, il n'y a aucun commandement biblique pour célébrer la résurrection du Seigneur Jésus-Christ! Au lieu de cela, il y a beaucoup de commandements pour célébrer solennellement sa mort!

La plupart des Chrétiens confessant la foi chrétienne sont complètement ignorants de ce fait.

Pour des centaines de millions de Chrétiens confessant la foi Chrétienne partout dans le monde, la «Pâques» est soit la fête «Chrétienne» la PLUS importante, soit la deuxième, juste derrière celle de «Noël». Peu de gens ont réellement étudié les origines de ces deux fêtes. Peu de gens savent que ces deux fêtes sont chargées de paganisme, des  coutumes venues de païens qui étaient des adorateurs du soleil, et non pas de la Bible ou des apôtres du Christ.

Jésus-Christ n’aurait jamais permis à ses disciples choisis de l'adorer en utilisant des symboles du sexe et de la fertilité, tels que les lapins, les œufs, le gui, les petits arbres verts, les couronnes de houx et autres. Certes, il aurait profondément CONDAMNÉ la pratique d'un service «religieux» mené au LEVER DU SOLEIL, face au SOLEIL! C’est tout à fait païen, et Jésus-Christ, dans son état pré-humain, a inspiré Jérémie d'écrire: Ainsi parle l’Eternel «N’IMITEZ PAS LA VOIE DES NATIONS», lorsqu’Il décrivait l'arbre de Noël (Jérémie 10: 1-4).

Ne faites pas d'erreur!  La résurrection de Jésus-Christ était un GRAND ÉVENEMENT! Le fait de la résurrection du Christ représente la pierre angulaire de la foi des apôtres, la raison de leur conviction profonde et de leur conversion, la source de leur courage face au martyre! C’était la preuve de la résurrection du Christ qui les a amenés à s’assembler à Jérusalem pour ce premier grand moment de la Pentecôte, quand Dieu a envoyé des preuves sonores et visuelles de son Saint-Esprit!

Pourtant, malgré l'importance extraordinaire de la résurrection, il n'y a pas un passage biblique dans toute la Bible qui met à part le JOUR de la résurrection comme un jour réservé au culte ;   pas un seul «ainsi parle le Seigneur» qui commande aux chrétiens de se rassembler pour l'adoration ce jour-là!

En dépit de cela, l'ensemble de la controverse «Dimanche ou Samedi ?» est basée sur la doctrine Catholique (adoptée par presque tous les Protestants) qui stipule que «Notre Seigneur est ressuscité d'entre les morts le premier jour de la semaine.»

Les Chrétiens confessant la foi Chrétienne savent qu'il n'y a pas de commandement dans la Bible qui ordonne d'observer Dimanche comme jour de culte. Ils disent qu'ils le font pour «commémorer la résurrection ». Mais, seulement voilà, la résurrection N’A PAS EU LIEU DIMANCHE.

La Bible Nous Ordonne De Célébrer La Mort Du Christ

Pendant qu'il n’existe pas de passages bibliques qui ordonnent aux chrétiens de célébrer le moment de la résurrection du Christ; il y en a beaucoup qui nous ordonnent clairement de nous rappeler, lors d'une cérémonie solennelle, de sa mort sur le «bois».

Paul écrit aux Corinthiens Gentils, «Car moi, j'ai reçu du Seigneur ce qu'aussi je vous ai enseigné: c'est que le Seigneur Jésus, la nuit qu'il fut livré, prit du pain,

« et après avoir rendu grâces, il le rompit et dit: "Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi."

« De même il prit la coupe aussi, après le souper, en disant: "Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang: faites ceci, toutes les fois que vous la boirez, en mémoire de moi."

« Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez la coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne » (1 Corinthiens 11: 23-26).

Ce n’était pas la célébration de la PAQUE JUIVE ancienne, mais un souper qui avait eu lieu alors quuand la nuit du quatorze commençait avec des symboles nouveaux et différents que le Christ avait institués, entre 17 et 24 heures avant la «Fête». Le repas de la fête de la Pâque Juive était pris dans la NUIT au début du quinzième jour d'Abib ou de Nisan.  L'agneau, qui dépeint le Christ, était mis à mort dans l'après-midi du quatorze!

Christ a CHANGÉ les symboles de la Pâque Juive, en donnant à Ses disciples un exemple de respect de cette fête dans le NOUVEAU Testament  que Paul appela plus tard la «Cène du Seigneur». Dans l'ancien Israël, l'agneau rôti, mangé par les enfants d’Israël pendant la nuit de la Fête avec leurs chaussures aux pieds, leurs affaires à la main, à la hâte, symbolisaient Jésus-Christ, «l'Agneau immolé dès la fondation du monde».  L'agneau était mis à mort en le faisant saigner.  Le pain sans levain, ou le «pain fait à la hâte» symbolise le fait de  se débarrasser du PECHE. Ces préfigurations conduisirent à Christ. Une fois que la réalité était là, une fois que le Fils de Dieu était sur le point de devenir le sacrifice pour les péchés de toute l'humanité, il n'y avait plus besoin de suivre des pâles préfigurations. Celles-ci ont MENÉES au bois sur lequel Christ est mort.  Dès lors, le Sauveur de tous les hommes mit en place une NOUVELLE cérémonie. Les anciens Israélites ne participèrent pas à une cérémonie de lavement des pieds, ne consommèrent pas seulement un petit morceau de pain sans levain, ou boire une gorgée de vin.  Au lieu de cela, ils mangèrent  un repas entier d'agneau rôti!

Lorsque le Christ institua les symboles du NOUVEAU Testament du lavement des pieds, le pain et le vin, il ordonna à ses disciples: «Car je vous ai donné un exemple, afin que, comme je vous ai fait, moi, vous aussi vous fassiez!» (Jean 13:15 ).

Pendant des siècles, les serviteurs appelés et choisis de Dieu continuèrent d’observer fidèlement la «Cène du Seigneur» (que beaucoup ont continué à appeler «La Pâque Juive») LE QUATORZIEME JOUR DE NISAN.

Quand une église de l’apostasie commença à imposer l'ancienne coutume d'Ishtar (le "h" est muet et la prononciation est comme celle du mot anglais «Easter» qui signifie «Pâques»), et ordonne aux Chrétiens  de cesser et de s’abstenir de l'observation de la Cène du Seigneur le quatorzième jour de Nisan, plusieurs milliers de personnes continuèrent à le faire au mépris du «Concile de Nicée».

Pendant des siècles, ces gens croyants, fidèles aux commandements de Christ et à Son exemple, étaient recherchés, persécutés et assassinés.  La «Controverse Quartodécimane» est documentée à travers de nombreux siècles d'histoire,  «Quartodécimane» signifiant «le Quatorzième».

Ainsi, la véritable Église de Dieu continua à suivre l'exemple du Christ en observant les symboles de Sa MORT. JAMAIS les apôtres n’ont-ils célébré un service de lever du soleil! JAMAIS n’ont-ils observé l'aube du premier jour de la semaine en guise de «célébration de la résurrection». JAMAIS les apôtres ne se sont-ils délectés au milieu des symboles de fertilité, tels que les œufs colorés et les lapins!

Au lieu de cela, ils se réunissaient pour répéter les instructions du Christ telles qu’il les leur avait donnés «la nuit où il fut livré», se rappelant d'année en année, de la MORT du Seigneur et Sauveur de toute l'humanité!

Le SEUL SIGNE Que Christ Était Le Messie

Les pharisiens qui complotaient d’assassiner le Christ, pleins de gesticulations, comme beaucoup de Chrétiens professant Christ aujourd'hui, voulaient voir une sorte de «signe» surnaturel comme preuve des pouvoirs du Christ.  Mathieu le rapporte en ces termes: «Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens lui répondirent, disant: Maître, nous désirons voir un signe de ta part.  

«Mais lui, répondant, leur dit: Une génération méchante et adultère recherche un signe; et il ne lui sera pas donné de signe, si ce n'est le signe de Jonas le prophète.

« Car, comme Jonas fut dans le ventre du cétacé trois jours et trois nuits, ainsi le fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre » (Matthieu 12:38-40).

La signification du signe était la DUREE DE TEMPS exacte que Christ passerait dans la tombe!  Pensez à ce que cela signifie!  Christ ne disait PAS que le SIGNE messianique serait la résurrection, mais plutôt la durée de temps qu'Il sera mort, DANS LA TOMBE! "

Cela cause à ce jour d'énormes controverses, et on ne voit pas encore la fin des contournements sournois, des raisonnements humains, des faux-fuyants, des explications alambiquées et des mensonges purs et simples parmi les soi-disant «spécialistes» et «savants» de la Bible. Pourquoi?  Tout simplement parce que, ancrés dans les traditions des hommes, ils se sont accrochés à leurs fables au sujet de «Pâques», et ont REJETÉ le SEUL SIGNE que Jésus a donné comme PREUVE qu'Il était, en fait, le Fils de Dieu!

Aucun de ces prétendus savants n’admettra qu'il est entrain de REJETTER CHRIST!  Oh, non, il va utiliser tous les prétextes, tous les arguments, pour CONTOURNER la déclaration claire de Christ Lui-même, et, sans le savoir, s’accrocher à un FAUX «Christ» sortant de sa propre imagination, REJETANT le vrai Jésus-Christ de Nazareth.

Comment font-ils cela? Quelles raisons mettent-ils  en avant pour contourner les déclarations de Christ?

Tout d'abord, il est évident que la période du «Vendredi Saint» au «Matin du Dimanche de Pâques» ne peut pas s’intégrer dans la déclaration claire du Christ qu'Il serait dans la tombe pendant «trois jours et trois nuits

Car, s’il a été enseveli en fin de journée le «Vendredi Saint», alors du Vendredi au coucher du soleil jusqu’au coucher du soleil du Sabbat constitue une nuit et un jour;  du coucher du soleil du Sabbat jusqu’au Dimanche  au coucher du soleil constitue deux nuits et deux jours, et du Dimanche au coucher du soleil à Lundi au coucher du soleil constitue TROIS NUITS ET TROIS JOURS!

Ça ne demande pas un grand savant pour comprendre que quelque chose ne va pas ici!

Alors, ils ont décidé de dire que la déclaration de Christ était dans la langue Grecque, et qu'Il utilisa un idiome Grec, qui signifie seulement «partie» de trois jours et «partie» de trois nuits, ou, en d'autres termes, seulement DEUX nuits et UN JOUR! Ainsi, puisqu’ils prétendent que Christ fut enterré le «Vendredi Saint» juste avant le coucher du soleil, Il aurait été dans la tombe seulement toute la nuit de Vendredi à Samedi (ce qui n’est pas vraiment «Vendredi» du tout, mais «le Sabbat», puisque les jours commençaient au coucher du soleil), toute la journée  de «Samedi», toute la nuit du «Samedi» et devrait être ressuscité AU LEVER DU SOLEIL «le Dimanche Matin de Pâques.»

Mais Jésus-Christ n’aurait sûrement pas parlé Grec à ses disciples qui étaient Galiléens, des gens des montagnes qui  parlaient plutôt Araméen, un dialecte de la langue hébraïque, qui s’était  développé chez les captifs juifs pendant la captivité Babylonienne!

En outre, Jésus a dit expressément qu'Il serait dans la tombe « ... COMME JONAS pendant trois jours et trois nuits!» Le livre de Jonas a été écrit EN HEBREU, non en Grec! Les seules Écritures qui existaient à l’époque de Christ et des disciples étaient les Écritures hébraïques de l'Ancien Testament ! Le premier livre du Nouveau Testament, le livre même contenant les paroles du Christ sur le signe de Jonas, Mathieu, n'a été écrit que presque vingt longues années plus tard, aux environs de 55 Après Jésus-Christ!

Il n'y a pas  d’«idiome Grec» dans le livre de Jonas!

Christ ne connaissait-il pas la différence entre le jour et la nuit?  Quand il présenta le SEUL SIGNE qu’Il laisserait comme signe perpétuel de Ses origines Divines et de Sa Messianité, aurait-Il utilisé un langage confus?

Jésus a dit: «N’y a-t-il pas douze heures en un  jour?  Si quelqu'un marche pendant le jour, il ne bronche point, parce qu'il voit la lumière de ce monde ;

«mais, si quelqu'un marche pendant la nuit, il bronche, parce que la lumière n’est pas en lui» (Jean 11: 9, 10). De toute évidence, Jésus a déclaré qu'il y a douze heures de jour, et un temps égal de ténèbres! Il utilisait une analogie spirituelle, bien sûr, mais il est absolument PROUVÉ que lorsque Jésus-Christ a dit: «Trois JOURS», Il voulait dire trois périodes de douze heures de lumière de jour, et trois périodes égales en durée de ténèbres; et donc, trois jours et trois nuits!  

Il n'y a pas trois périodes de douze heures de lumière du jour entre le «Vendredi Saint» au coucher du soleil et Ishtar (prononcé  de nos jours «Easter» en langue anglaise, ce qui signifie «Pâques») Dimanche matin!  Au lieu de cela, il n'y a que DOUZE HEURES de lumière du jour (UNE journée de douze heures), le jour que nous appelons par son nom païen de «Samedi»!

Les soi-disant «experts» admettent que Jonas demeura dans le ventre du grand poisson pendant soixante-douze heures. Jésus a dit qu'Il serait dans la tombe pendant la même durée exacte de temps! POURQUOI?

Pour la raison très importante que le fait de rester dans la tombe pendant une telle période prolongée de temps enlèverait tout doute quant à savoir si le Christ était vraiment MORT ou non!  Lorsque Jésus ressuscita Lazare, Il avait été averti que Lazare avait été dans la tombe depuis quatre jours et nuits, et qu'il y aurait une odeur terrible, car son corps aurait commencé à se décomposer à ce moment-là!

Notez le récit. Christ était arrivé à la tombe où Lazare avait été enterré quand «Jésus dit: Otez la pierre.  Marthe, la sœur du mort, lui dit: Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu’il est là» (Jean 11:39).  

Tous savaient que Jésus Christ avait été impitoyablement, horriblement battu avec un «fouet», comme un «martinet» ou un coup de fouet fait de morceaux de pierre ou de métal tissés sur les bouts!  Sa chair avait été arrachée et déchirée!  La Parole de Dieu dit: «Voici, mon serviteur prospèrera ; il montera, il s’élèvera, il s’élèvera bien haut.

«De même qu’il a été pour plusieurs un sujet d’effroi, Tant son visage était défiguré, Tant son aspect différait de celui des fils de l’homme [si bien qu'il n'avait pas l'air humain!]

«De même il sera pour beaucoup de peuples un sujet de joies [à cause du sang coulant de nombreuses blessures!] ; devant lui des rois fermeront la bouche ; Car ils verront ce qui ne leur avait pas été raconté, Ils apprendront ce qu’ils n’avaient point entendu» (Esaïe 52: 13-15).

Dans la prophétie émouvante sur les souffrances du Christ qui se trouve dans Psaumes 22, il est dit: «Ma force se dessèche comme l'argile,  Et ma langue s’attache à mon palais ;  Tu me réduits  à la poussière de la mort.

«Car des chiens m’environnent, Une bande de scélérats rôdent autour de moi, Ils ont percé mes mains et mes pieds.

«Je pourrais compter [dénombrer] tous mes os [dont ils avaient écorchés Sa chair de ses côtes!]. Eux, ils observent, ils me regardent ;

«Ils se partagent mes vêtements, Ils tirent au sort ma tunique.

«Et toi, Eternel, ne t’éloigne pas! Toi qui es ma force, viens en hâte à mon secours!» (Psaumes 22: 15- 19).  Un soldat romain enfonça une lance dans le côté de Christ, moment auquel il cria et mourut!  Christ est mort par l'effusion de Son sang provoquée par plusieurs coups de fouet et d'un coup de lance!  

C'était essentiel pour PREUVE ABSOLUE qu'Il était le Fils de Dieu, qu'il reste dans le «cœur de la terre», pendant exactement trois jours et trois nuits! Jésus-Christ l’a dit!

La Définition Biblique Des Jours et Des Nuits

Jésus-Christ a dit à ses disciples qu'il «ressusciterait le TROISIEME JOUR!» Alors, quelle est la définition Biblique de ce troisième jour?

«Et Dieu [Elohim ; plus d'un.  Voir Jean 1: 1-10] dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

«Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres.

«Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir [ténèbres], et il y eut un matin [lumière]: ce fut [ensemble!] le premier jour» (Genèse 1: 3-5).  Le mot hébreu pour «jour» est Yom. Cela signifie une journée de vingt-quatre heures normale, en commençant par le coucher du soleil, avec environ douze heures d'obscurité, et douze heures de lumière.

Remarquez en outre une autre preuve biblique sur le sens de «jours» dans les seuls passages bibliques qui existent, lorsque le Christ fit Sa prédiction en s’appuyant sur du livre de Jonas. Esther demanda à tous les Juifs de jeûner pendant  «trois jours». Notez ce qu'elle a dit: «Esther envoya dire à Mardochée :

«Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la  nuit ni le jour. Moi aussi, je jeûnerai de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi, malgré la loi ; et si je dois périr, je périrai.

«Mardochée s’en alla, et fit tout ce qu'Esther lui avait ordonné.

«Le troisième jour, Esther mit ses vêtements royaux et se présenta dans la cour intérieure de la maison du roi, devant la maison du roi. Le roi était assis sur son trône royal dans la maison royale, en face de l’entrée de la maison.» (Esther 4: 16-17; 5: 1)

Tout comme à l'époque du Christ, l'expression «le troisième jour» signifiait l’achèvement complet de période de trois jours et trois nuits!

Maintenant vous connaissez la définition BIBLIQUE de la signification de trois jours et trois nuits!

Même un petit enfant dans les premières années de l'école primaire peut comprendre cela!

Christ avait dit: «Après trois jours je ressusciterai!» Quand Ses meurtriers rappelèrent aux autorités Romaines cette déclaration, Son tombeau fut non seulement scellé, mais une garde armée y fut affectée en vue d'y rester! «Le lendemain, qui était le jour après la préparation, les principaux sacrificateurs et les pharisiens allèrent ensemble auprès de Pilate, 

«et dirent: Seigneur nous nous souvenons que cet imposteur a dit, quand il vivait encore: Après trois jours je ressusciterai.

«Ordonne donc que le sépulcre soit gardé jusqu'au troisième jour, afin que ses disciples ne viennent pas dérober le corps, et dire au peuple: Il est ressuscité des morts. Cette dernière imposture serait pire que la première.

«Pilate leur dit: Vous avez une garde ; allez, gardez-le comme vous l’entendrez.

«Ils s’en allèrent, et s’assurèrent du sépulcre au moyen de la garde, après avoir scellé la pierre» (Matthieu 27: 62-66). Lisez cette déclaration attentivement!  C’était LE JOUR APRES LA PREPARATION, que certains ont supposé à tort être le Sabbat hebdomadaire! Comme vous le verrez, ce n’était PAS le jour de préparation du Sabbat hebdomadaire, mais le jour de la préparation avant le Sabbat ANNUEL du PREMIER JOUR DES PAINS SANS LEVAIN ; un «grand jour de Sabbat!» Votre Bible le dit !

Jésus leur répondit: «Détruisez ce temple [se référant à son corps], et EN TROIS JOURS je le relèverai ... Mais il parlait du temple de son corps» (Jean 2: 19-21). 

De toute évidence, plusieurs preuves absolues montrent que l'expression «en trois jours» ne signifie PAS APRES SEULEMENT DEUX JOURS, mais pendant une partie de la troisième journée. Non, cela signifie «après trois jours complets» comme nous l'avons vu!

Les soi-disant «experts» ne font aucune mention de l'appel des Juifs à Pilate!  POURQUOI?  Tout simplement parce qu'ils n’ont pas demandé que le sépulcre soit gardé pendant seulement une «partie des trois jours et trois nuits!» Ils ne se sont pas non plus exprimés  en utilisant un «idiome grec!» Non, ils se souvenaient que le Christ avait expressément déclaré qu'il resterait trois jours et trois nuits dans le tombeau!

Quelle Était L'HEURE DE LA JOURNÉE Quand Christ A Été Enterré?

Pouvons-nous connaître l'heure de la journée à laquelle Christ a été enterré?  Car si nous pouvons déterminer ce moment de la journée, tout ce que nous devons faire c’est compter soixante- douze heures à partir de cette heure pour déterminer l'heure exacte de la résurrection!

Nous avons vu, à partir des propres paroles du Christ,  de la définition Biblique du nombre d'heures dans une journée, des propres craintes des Juifs et de leur détermination à placer une garde pendant trois jours à l’entrée de la tombe, que Christ n'a PAS dit qu'il ne serait que DEUX NUITS ET UNE JOURNEE dans la tombe, MAIS TROIS JOURS ET TROIS NUITS!

Toute personne qui refuse d'accepter ce SEUL SIGNE de Sa vraie Messianité est entrain de REJETTER LE VRAI JESUS CHRIST DE NAZARETH et accepte un faux «Christ», qui n'a jamais existé et qui n'est qu'un mythe!

Maintenant, remarquez ce que Marc a écrit: «Car il enseignait ses disciples et leur disait: Le fils de l'homme est livré entre les mains des hommes, et ils le feront mourir; et ayant été mis à mort, il ressuscitera le troisième jour» (Marc 9:31).  La durée de temps que Christ exprime ne pouvait pas être 72 heures PASSÉES d'une seconde pour que Christ ressuscite des morts «le troisième jour.» Par conséquent, cela n’aurait pas pu être du coucher du soleil le Vendredi soir au lever de soleil du matin de «Pâques, qui ne serait que 36 heures, c’est-à-dire deux nuits et une journée!

Christ fut cité par les Juifs [qui parlaient HEBREU, pas dans un Grec idiomatique!], comme quoi Il avait dit: «Après trois jours je ressusciterai!»

Cela ne peut pas être conçu comme moins de 72 heures!

Jean a écrit: «Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.

«Les Juifs dirent: il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras!

«Mais il parlait du temple de son corps.

«C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu'il avait dit cela, et ils crurent à l'Écriture et à la parole que Jésus avait dite» (Jean 2: 19-22).  Cette conversation était en Hébreu ;  le dialecte Araméen, PAS dans un «idiome Grec!»

Contrairement aux «experts» d’aujourd'hui, les disciples se SOUVINRENT exactement de ce que Jésus avait dit, et c’est grâce à cela et à Ses nombreuses apparitions devant eux qu’« ils CRURENT».

Etre ressuscité EN trois jours ne peut être PLUS de soixante-douze heures.  Par conséquent, la durée pendant laquelle Christ demeura dans la tombe ne pouvait pas être MOINS de 72 heures, et elle ne pouvait pas être de PLUS de 72 heures!  Elle devait être de 72 heures, EXACTEMENT!

Maintenant, RÉFLÉCHISSEZ! Pour que la résurrection se soit passée À L'AUBE, alors, l'ENTERREMENT aurait dû se passer À L'AUBE, 72 heures plus tôt!

Mais Christ ne fut PAS enterré au lever du soleil, mais juste avant le COUCHER DE SOLEIL le jour appelé celui de «la préparation» (Matthieu 27:62; Marc 15:42; Luc 23:54).

C’était peu de temps après la «neuvième heure » ou à environ trois heures de l'après-midi quand Jésus «cria» bruyamment (Matthieu 27: 46-50; Marc 15: 34-37; Luc 23: 44-46).  Le jour de la préparation finirait au coucher du soleil, selon ce que la Bible relate (Lévitique 23:32).

Joseph d'Arimathée vint réclamer le corps de Jésus en vue d'accomplir l'enterrement quelques temps après 15h00, mais avant le coucher du soleil ce jour-là «de préparation», qui était le jour venant avant un jour de Sabbat!

«Le soir étant venu, arriva un homme riche d'Arimathée, nommé Joseph, lequel était aussi un disciple de Jésus.

«Il se rendit vers Pilate, et demanda le corps de Jésus. Et Pilate ordonna de le remettre.

 «Joseph prit le corps, l'enveloppa d’un linceul blanc,

«Et le déposa dans un sépulcre neuf, qu'il avait taillé dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l'entrée du sépulcre, et s’en alla.

«Marie de Magdala et l'autre Marie étaient là, assises vis-à-vis du sépulcre.

«Le lendemain, qui était le jour après la préparation, les principaux sacrificateurs et les pharisiens allèrent ensemble auprès de Pilate,

«et dirent: Seigneur nous nous souvenons que cet imposteur a dit, quand il vivait encore: Après trois jours je ressusciterai » (Matthew 27:57-63).

Maintenant, remarquez le récit parallèle dans la chronologie de Luc: «Cet homme se rendit vers Pilate, et demanda le corps de Jésus.

«Il le descendit de la croix, l'enveloppa dans un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne ne avait encore été mis.

«C’était le jour de la préparation, et le sabbat allait commencer.

«Les femmes qui étaient venues de la Galilée avec Jésus accompagnèrent Joseph, virent le sépulcre et la manière dont le corps de Jésus y fut déposé.

«Et s’en étant retournées, elles préparèrent des aromates et des parfums. Puis elles se reposèrent le jour du Sabbat, selon la loi» (Luc 23: 52-56).

Les lois demandaient aux Juifs d'enterrer les cadavres AVANT le début du JOUR DU SABBAT!  Par conséquent, on se hâta d'enterrer le corps de Jésus avant LE COUCHER DU SOLEIL, ce jour de préparation.  Jean a écrit: «Ce fut là qu'ils déposèrent Jésus, à cause de la préparation des Juifs, parce que le sépulcre était proche» (Jean 19:42).

Jésus-Christ fut enterré avant le coucher du soleil le même jour de sa mort, dans un tombeau très proche du «lieu du crâne» appelé «Golgotha.»

Puisque l'enterrement de Jésus-Christ eu lieu quelque temps après 15h00, et avant le coucher du soleil en ce «jour de la préparation», il s’ensuit qu'il fut ressuscité à la MÊME HEURE DU JOUR, exactement 72 heures plus tard!

SI, Il avait été enterré un «Vendredi» (ce n’était pas le cas comme nous le verrons bientôt), alors il serait resté dans le tombeau toute la nuit de Vendredi, toute la journée de Samedi, toute la nuit de Samedi, toute la journée de Dimanche, toute la nuit de Dimanche, jusque tard dans l'après-midi d'un LUNDI!

Mais le Christ n’est pas resté dans le tombeau jusqu'à Lundi!

De toute évidence, le tombeau était VIDE lorsque les disciples s’en approchèrent pour le voir alors qu'il faisait ENCORE NUIT, «alors que l’AUBE SE LEVAIT du premier jour de la semaine!»

Notez le récit que Luc fait de la résurrection: «Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu'elles avaient préparés.

« Et elles trouvèrent la pierre roulée de devant le sépulcre.

Et étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus.

« Et il arriva, comme elles étaient en grande perplexité à ce sujet, que voici, deux hommes se trouvèrent avec elles, en vêtements éclatants de lumière.

« Et comme elles étaient épouvantées et baissaient le visage contre terre, ils leur dirent: Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant?

« Il n'est point ici, mais il est ressuscité [de toute évidence, la phrase est au passé: Il était déjà ressuscité!]. Souvenez-vous comment il vous parla quand il était encore en Galilée,

« disant: Il faut que le fils de l'homme soit livré entre les mains des pécheurs, et qu'il soit crucifié, et qu'il ressuscite le troisième jour (Luc 24:1-7).

C’était dans l'obscurité d'avant l'aube lorsque les disciples du Christ s’approchèrent pour la première fois du tombeau vide!  Ce n’était pas au lever du soleil! Voici ce que Jean relate: «Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur ; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre.

«Elle courut vers Simon Pierre et vers l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et leur dit: Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l'ont mis.

«Pierre et l’autre disciple sortirent et allèrent au sépulcre.

«Ils couraient tous deux ensemble. Mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre, et arriva le premier au sépulcre ;

«s’étant baissé, il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n’entra pas.

«Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre ; il vit les bandes qui étaient à terre,

«et le linge qu’on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part.

«Alors l’autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi ; et il vit, et il crut.

«Car ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Ecriture, Jésus devait ressusciter des morts» (Jean 20: 1-9).

Puisque le Christ avait été enterré en  fin d'après- midi, quelques temps juste avant le coucher du soleil le jour de «préparation», et comme il avait clairement établi son droit à l’office divin;  Sa Messianité même, sur la durée précise pendant laquelle il demeurerait dans la tombe, et comme Il ETAIT DEJA RESSUSCITÉ avant le moment où ses disciples vinrent à la tombe vide alors qu'il faisait encore nuit, alors Jésus-Christ DOIT avoir été mis au tombeau un MERCREDI APRÈS-MIDI!

Mais attendez!  Comment est-ce possible?

N’avons-nous pas lu, à maintes reprises, que c’était le jour de la «préparation»?  Et le jour de la «préparation» n’est-il pas le jour venant juste avant le jour du SABBAT?  Et le Sabbat ne correspond-il pas à notre «Samedi»?

La réponse se trouve dans le fait que Dieu a également institué sept Sabbats annuels, ou «hauts jours», à l'image Son plan de salut. Tous les sept sont énoncés dans Lévitique 23. Remarquez ce que la Parole de Dieu dit à propos de ces jours de fête de Dieu: «l'Éternel parla à Moïse, et dit:

«Parle aux enfants d'Israël, et tu leur diras: Les fêtes de l'Éternel, que vous publierez seront de saintes convocations. Voici quelles sont mes fêtes.

«On travaillera six jours ; mais le septième jour est le Sabbat, le jour de repos : il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucun ouvrage: c’est le Sabbat de l'Éternel, dans toutes vos demeures.

«Voici les fêtes de l'Éternel, les saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés.

«Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l’Eternel.

«Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain en l’honneur de l'Éternel ; vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain.

«Le premier jour, vous aurez une sainte convocation: vous ne ferez aucune œuvre servile» (Lévitique 23: 1-7).  Ce jour saint pouvait tomber n’importe quel jour de la semaine, c'était le quinze du mois appelé «Abib», que cela soit ou pas le septième jour ou le Sabbat hebdomadaire.  C’était appelé l’un des «Sabbats» de Dieu et était célébré comme un «grand jour» spécial de Sabbat.

Notez cet autre exemple: «Parle aux enfants d'Israël, et dis: Le septième mois, le premier jour du mois, vous aurez un jour de repos, publié au son des trompettes, une sainte convocation» (Lévitique 23:24).

Indifféremment du jour de la semaine auquel le premier jour du septième mois tombait ; que cela soit un  Lundi ou un Jeudi, il été appelé un «Sabbat!»

Christ, Notre Pâque, Est Sacrifié Pour Nous

Pendant des siècles, le peuple de Dieu avait observé la Pâque Juive annuelle et les Jours des pains sans levain. L'agneau pascal, qui caractérise le Christ, était sacrifié dans l'après-midi le jour de «préparation» de la FETE, qui était (et est) le premier jour des Pains Sans Levain!

Ce grand jour annuel de Sabbat est le premier jour saint annuel de l'année, immédiatement après la Pâque Juive. Christ fut tué par un coup de lance, après une battue horrible, pendant laquelle sa peau et sa chair fut écorchée de Son corps!  Il mourut au même moment que le Grand Prêtre abattait le premier agneau sacrificiel! Depuis l'Exode (Exode 12), cette cérémonie avait été réalisée le quatorzième jour d’Abib «à l’apogée du jour», c’est-à-dire juste avant le coucher du soleil, ce qui signifie «au moment de la disparition du soleil.» L'agneau était rôti et le repas de la FETE était consommé au cours de la nuit du quinzième jour d'Abib.

Dieu ordonna à Moïse: «Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an ; vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau

«Vous le garderez jusqu'au quatorzième jour de ce mois ; et toute l'assemblée d'Israël l'immolera entre les deux soirs.

«Et ils prendront de son sang, et en mettront sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte, aux maisons dans lesquelles ils le mangeront;

« Et ils en mangeront la chair cette nuit-là; ils la mangeront rôtie au feu avec des pains sans levain, et des herbes amères. 

« Vous n'en mangerez pas qui soit à demi cuit ou qui ait été cuit dans l'eau, mais rôti au feu: la tête, et les jambes, et l'intérieur.

« Et vous n'en laisserez rien de reste jusqu'au matin; et ce qui en resterait jusqu'au matin, vous le brûlerez au feu » (Exode 12:5- 10).

Des millions de personnes qui observent la fête païenne d’Ishtar (prononcé de nos jours «Easter» en langue anglaise, ce qui signifie «Pâques») sont absolument IGNORANTES des événements entourant la mort, l'ensevelissement et de la résurrection du Christ.  Ils ne savent rien des Jours des Pains Sans Levain qui suivirent immédiatement!

Pour cette raison, ils ne savent pas que le «Sabbat» qui venait et  le jour de «préparation» où le Christ était mort, qui causa la précipitation avec laquelle Il fut enterré, eut lieu Mercredi et Jeudi!

Ce Jeudi fut le premier Sabbat annuel de l'année ;  jour de la FETE des Pains Sans Levain après que les Juifs aient mis à mort les agneaux et les chevreaux dans l'ancienne cérémonie de la Pâque juive!  Les agneaux et les chevreaux étaient mis à mort dans l'après-midi du QUATORZIÈME jour du premier mois!

Maintenant, notez le récit de Jean en tant que témoin oculaire au sujet de quel jour de la semaine il était le jour où Christ fut tué: «Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et baissant la tête, il rendit l'esprit [expira ;  rendit son dernier soupir].

« Les Juifs donc, afin que les corps ne demeurassent pas sur la croix en un jour de Sabbat, (car le jour de ce sabbat-là était un grand jour), firent à Pilate la demande qu'on leur rompît les jambes, et qu'on les ôtât » (Jean 19:30, 31). Bien sûr!  Ce GRAND jour du sabbat était le sabbat ANNUEL ; le premier jour des Pains Sans Levain! Il était suivi par le jour que nous appelons «Vendredi», puis par «Samedi» ou le Sabbat HEBDOMADAIRE!

Comptez à rebours à partir du moment de la résurrection du Christ, en fin d'après-midi un jour de Sabbat hebdomadaire, et vous arrivez à la fin de Mercredi après-midi! Mercredi était le «jour de préparation» avant le jour de la FETE ce Jeudi, qui était le quinzième jour de Nisan ou d’Abib!

Le calendrier prouve que la seule année dans une séquence de plusieurs années au cours de laquelle le premier jour des pains sans levain tombe un Jeudi était en l’an 31 de notre ère! Mais les soi-disant «savants» N’ONT MÊME PAS choisi l’an 31 après Jésus-Christ, même si c’est la SEULE année à laquelle tous ces paramètres CORRESPONDENT parfaitement!

Au lieu de cela, ils ont choisi les années 29, 30, 32 ou 33, en évitant délibérément l’an 31 Après Jésus-Christ!

Un peu de recherche simple, prouve que le Christ est né en l’an 4 avant Jésus-Christ, selon le calendrier romain vicié. Il avait exactement 33 ans et demi quand il fut tué. Il avait trente ans quand son ministère public commença. Les prophéties déclarent qu'Il devait effectuer un ministère de sept ans, qui devait être «coupé au milieu de la semaine!» Ainsi, non seulement son ministère de sept ans fut coupé exactement au milieu, laissant une autre durée trois ans et demi qui sera utilisée APRÈS sa seconde venue (voir Esaïe 66: 19-23) ; et il a également été coupé au MILIEU DE LA SEMAINE!

La prophétie dit: «Et il confirmera une alliance avec la multitude pour une semaine; et au milieu de la semaine il fera cesser le sacrifice et l'offrande; et à cause de la protection des abominations il y aura un désolateur, et jusqu'à ce que la consomption et ce qui est décrété soient versés sur la désolée» (Daniel 9:27). Les sacrifices et les offrandes CESSERENT pour les Chrétiens quand le Christ est ressuscité des morts, car désormais la réalité qui avait jeté l'ombre était venu. Il n'y avait plus aucune nécessité d'un «maître d'école» pour diriger vers le Christ, car le Christ était venu dans la chair!

Christ est venu pour «confirmer l'alliance» en prêchant repentance et salut ; les termes et conditions de la NOUVELLE Alliance (Jérémie 31:31) pendant trois ans et demi.

Remarquez ce que le Dr Bullinger dit dans son annexe concernant les événements entourant la crucifixion: «Ce Sabbat et le grand jour de Jean 19:31 était la 'sainte convocation', le premier jour de la fête, qui éclipsait tout à fait le Sabbat hebdomadaire ordinaire ... ce grand Sabbat, ayant  été confondu dès les temps anciens avec le sabbat hebdomadaire, a conduit à la confusion ... Nous avons donc les faits suivants fournis, en vue de nous guider:

«1. Le grand jour de Jean 19:31 était le premier jour de la fête.

«2. Le premier jour de la fête était sur le 15 ème jour de Nisan.

«3. Le 15 ème jour de Nisan commençait au coucher du soleil le jour précédent du 14.

«4. 'Six jours avant la Pâque' [Jean 12: 1] nous ramène au 9 ème jour de Nisan. 

«5. 'Deux jours avant la Pâque' [Matt. 26: 2; Marc 14: 1] nous amène au 13 ème jour de Nisan.

«6. 'Le premier jour de la semaine' était le jour de la résurrection [Matt. 28: 1ss], correspondant à notre Samedi au coucher de soleil jusqu’au coucher du soleil de Dimanche. Cela fixe les jours de la semaine, juste comme le précédent fixent des jours du mois.  

«7. En calculant sur cette base, «trois jours et trois nuits» [Matt. 12:40], nous arrivons au jour de l'enterrement, qui doit avoir été avant le coucher du soleil, le 14 ème jour de Nisan, c’est- à- dire avant le coucher du soleil de notre Mercredi.  

«Par conséquent Mercredi, le Quatorzième jour de Nisan [à compter du mardi au coucher du soleil], était «le jour de la préparation», jour auquel eut lieu la crucifixion: car les quatre évangiles disent bien que c’est le jour où le Seigneur fut enterré [avant coucher du soleil de notre mercredi], parce que c’était la préparation [le jour de] que les corps ne devraient pas rester sur la croix [en grec: Stauro, ce qui signifie un poteau debout] le jour du Sabbat», «car ce jour de Sabbat était un grand jour» et, par conséquent,  pas le septième jour ordinaire, ou Sabbat hebdomadaire. Voir Jean 19:31 (The Companion Bible, Bullinger, Appendix 156, p. 180).

C’est parce que les gens ont aveuglément supposé que le «jour de préparation» était un Vendredi, qu'ils pensaient que le Christ n'avait pas encore été enterré jusqu'à tard Vendredi, et était donc resté dans la tombe seulement deux nuits et une partie de la journée suivante!

Jésus-Christ A-T-Il Accompli Son Signe?

Si Jésus-Christ n’était pas resté EXACTEMENT la durée de temps qu’Il avait annoncé dans la tombe, vous n’avez aucun Sauveur! Jésus a annoncé sa messianité sur le fait de demeurer exactement trois jours et trois nuits dans le tombeau!

Pendant des siècles, parce que des hommes faillibles, dont beaucoup étaient contaminés par l'antisémitisme, et qui voulaient désespérément débarrasser l'église de l’apostasie de tout ce qui sonnait «Juif», revendiquaient haut et fort qu'ils adoraient le Seigneur DIMANCHE en «l'honneur de la résurrection!»

Mais le Christ N’EST PAS RESSUSCITÉ DIMANCHE! Les anges dirent aux deux Maries : «IL N’EST PAS ICI»! Ils dirent «IL EST RESSUSCITÉ»! Ils n’ont pas utilisé le temps présent pour dire qu’Il était «en train de ressusciter», mais le passé, en disant qu'il était déjà ressuscité!

Il n’y a tout simplement pas de doute sur les jours du mois, les jours de la semaine, ou les heures de ces jours où ces événements PLUS IMPORTANTS ont eu lieu!

Paul a écrit: «Je vous rappelle, frères, l'Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré,

«et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain.

«Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures;

«qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour selon les Ecritures ;

«et qu'il est apparu à Céphas, puis aux douze:

«Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts.

«Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres.

«Après eux tous, il m’est aussi apparu à moi, comme à l’avorton» (1 Corinthiens 15: 1-8).

Paul a dit Paul a dit « ... selon les Écritures.»

Paul a peut-être eu connaissance des tous premiers évangiles, mais n’oublions pas, que les seules «écritures» qui existaient à l’époque de Paul étaient celles de «l'Ancien Testament». Paul dû inclure la référence du Christ à Jonas, et le fait qu'il demeura exactement «trois jours et trois nuits» dans le ventre d'un grand poisson, ainsi que les références aux déclarations du Christ qui furent fidèlement notées par les apôtres.

Les apôtres croyaient parce qu'ils avaient vu la preuve vivante, Jésus-Christ de Nazareth, maintenant GLORIFIE ; pouvant apparaître et disparaître à volonté ; en mesure de se matérialiser dans une pièce fermée par des murs de pierre! Ils étaient tellement «CONVAINCUS» par les preuves qu'ils virent que beaucoup d'entre eux furent martyrisés pour leur foi! Les hommes ne vont pas volontiers à la mort par crucifixion, au bûcher ou la décapitation parce qu'ils croient en un canular!

Maintenant, remarquez une preuve définitive! Seule la traduction de Fenton du Grec à l’anglais prend en compte le fait que le mot «Sabbat» dans Matthieu 28: 1 est au pluriel! Dans une note de bas de page de sa traduction, il dit: «L'original Grec est au pluriel: « Sabbats »!

Bien sûr, il y eut DEUX Sabbats cette semaine-là : le GRAND jour du Sabbat annuel, la FÊTE qui est tombé Jeudi, et le Sabbat hebdomadaire régulier, qui est tombé le jour que nous appelons «Samedi».

Yes, croyez-le ou pas, the plain truth is la resurrection n’était PAS le Dimanche!

Jésus-Christ ordonna à Ses disciples, et Il NOUS ordonne aujourd'hui, d'observer les symboles de Sa MORT chaque année (1 Corinthiens 11: 23-30) pendant la «Cène du Seigneur». Il a dit à Ses disciples: «HEUREUX serez-vous lorsque vous ferez ces choses.»   

Fin-

 

Les informations dans ce livret ne peuvent être copiées et distribuées qu’à des amis ou à la famille, cela sans modifications, sans frais et en citant l'auteur et l'éditeur.  La publication à l’attention du grand public est interdite.
 

Cette publication est destinée à être utilisée comme un outil d'étude personnelle.  Veuillez savoir qu'il n’est pas sage de prendre toute parole humaine pour argent comptant. Pour cela, cherchez la preuve de toute chose par vous-même en étudiant les pages de votre propre Bible. 


L'Association Évangelique Garner Ted Armstrong
P.O. Box 747
Flint, TX 75762

Téléphone : (903) 561-7070 • Fax: (903) 561-4141

Plus de littérature GRATUITE disponible sur notre Site Web:

www.garnertedarmstrong.org/
 

Les activités de l'Association Évangelique Garner Ted Armstrong sont supportées par des dimes, des offrandes et des dons Consentis librement par des Chrétiens et des collaborateurs qui se sont dédiés à la prédication de l’Evangile de Jésus Christ.