L'Évangile du Royaume
Un message pour notre temps et le XXIe siècle!


Des millions de personnes ont entendu ce qu'elles croient être «l'Evangile». La plupart d’entre elles ont entendu un évangile «à propos de» Jésus-Christ, mais n’ont JAMAIS ENTENDU parler de l'Évangile QU’IL A APPORTE sur cette terre! Jésus-Christ est venu prêcher «l'évangile du Royaume de Dieu.» Peu de gens savent CE QU'IL a prêché! Aussi choquant que cela puisse paraître, aussi INCROYABLE que cela puisse paraître, des millions de chrétiens confessant Christ n’ont JAMAIS ENTENDU le vrai évangile!

Par Garner Ted Armstrong

Pour la plupart des gens, le mot évangile se réfère à un passé lointain. Comme le vieux cantique bien connu, «Redites-Moi L’histoire », il est quelque chose de vieux, quelque chose d'ancien. Ceux qui croient entendre l’«évangile» venant de prédicateurs à la radio et à la télévision, ou du haut des chaires des églises locales, entendent parler de «Jésus et de son amour», encore et encore. Ils croient entendre une très vieille histoire, quelque chose qui a eu lieu il y a environ deux mille longues années.

Des millions de personnes croient que cette «très vieille histoire» au sujet de Jésus est «l'Evangile». Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, des millions de personnes n’ont jamais entendu le vrai évangile! Une telle déclaration semble incroyable. Pourtant, elle est vraie.

Loin d'être seulement l'histoire de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ, l'Évangile est aussi le message qu'Il a apporté. L'Évangile que Jésus-Christ prêchait concerne notre époque, aujourd’hui, et l’avenir immédiat. Le mot Evangile lui-même est porteur d'un message futuriste, une description du monde au cours du prochain siècle, et porte sur l’avenir pour toute l'éternité.

Le vrai évangile comprend les réponses aux questions les plus embarrassantes que se posent à l'humanité dans son ensemble à propos de son existence sur la terre: Qui sommes-nous? Que sommes-nous? POURQUOI sommes-nous ici? Sommes-nous une «âme» consciente à l’intérieur d'un corps vieillissant ou une «âme» qui continue à vivre consciemment après la mort du corps? Vivons-nous dans une usine d’âmes, où des milliers d’«âmes» voient le jour chaque jour partout dans le monde, comme des milliers d'autres, dont les corps sont morts, voletant vers le ciel, ou descendant en «enfer»?
Dieu est-il comme un «propriétaire absent», qui a mis tout cela en mouvement, puis partit dans le «grand au-delà», ou le grand endroit «là-haut», ayant délégué à «Saint-Pierre aux portes du paradis» la tâche d’accueillir les âmes qui arrivent, tandis que le diable danse avec joie en accueillant ceux qui descendent en «enfer»?

Le vrai évangile répond aux questions les plus profondes de la vie. Le message du Christ explique comment nous pouvons être changé de chair à l'esprit ; comment nous pouvons renaître dans l'esprit ; comment nous pouvons devenir cohéritiers avec Christ, partageant avec Lui le pouvoir merveilleux de la vie éternelle, de juger, de gouverner avec lui pendant Son règne millénaire sur la terre. Ce que vous vous apprêtez à lire est la vérité. Cela est prouvé sans l'ombre d'un doute par votre propre Bible.

«Repentez-vous», dit Jésus-Christ, «car le royaume des cieux est proche!» (Matthieu 4:17). Les trois évangélistes, Marc, Luc et Jean, ont utilisé l'expression Royaume de Dieu. «Après que Jean [Baptiste] eu été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l'évangile de Dieu. Il disait: le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. « Repentez-vous» et croyez a la bonne nouvelle (Marc 1:15).

Ces mots contiennent un message vraiment mondial, séculaire et sur notre temps actuel et les quelques années qui viennent, que des millions de chrétiens qui confessent Christ n’ont jamais compris! Notez que l'évangile de Christ n’est pas été intitulé «L'Evangile A Propos De Moi». Au lieu de cela, il s’agit plutôt de l'Evangile du Royaume de Dieu.

Le mot français évangile pourrait bien être supprimée de la plupart des dictionnaires, et «radié» de la langue. Des millions de personnes, tout en croyant qu'elles ont «reçu Christ», et alors qu'elles «croient en Jésus », n’ont pas la moindre idée de la signification réelle du mot. Le mot français Évangile comporte de nombreuses connotations «religieuses » différentes. Comme indiqué ci-dessus, le sens premier et principal que lui attaché est l'histoire de Jésus-Christ. Les gens qui vont à une campagne d'évangélisation ou à un culte de réveil pour « entendre l'évangile », s’attendent à entendre parler de Jésus-Christ, et non pas un message de guerres et de bruits de guerres, sécheresses, famines, tremblements de terre, épidémies, et d’un grand faux prophète appelant le feu du ciel.

Les gens disent: «Voilà l'évangile, frère », ce qui signifie «c’est la vérité». Il y a des églises «évangéliques», où le vrai message que Jésus prêcha n’est jamais entendu, mais où des centaines de sermons sur la vie chrétienne, l'amour, la joie, la paix, la foi, et d'autres thèmes de la Bible sont prêchés. La musique «évangélique» est une énorme industrie de plusieurs milliards de dollars, de dizaines de stars de la chanson, de quatuors et de groupes de musique des familles.

Un nombre incalculable de chrétiens confessant Christ sont allés à l’église toute leur vie, participant à des lectures interactives et des prières, aux services de chants, aux des services de baptêmes; récitant le «Symbole des Apôtres» et écoutant des sermons. Pourtant, ils ont rarement, sinon jamais, entendu parler de la destinée future de toutes les nations; des temps cataclysmiques de la Grande Tribulation et du Jour du Seigneur. Les scènes terrifiantes décrites par Jésus-Christ ne sont pas un matériau populaire pour les sermons. Voilà pourquoi la plupart des prédicateurs évitent la prophétie, et préfèrent tenir des sermons sur les trois grâces de l’amour, de la joie et de la paix, et diverses philosophies religieuses.

Christ a certainement parlé d'amour. Il a parlé du pardon et de l'humilité. Il a donné à l'humanité la «règle d’or», que nous devrions faire aux autres ce que nous voudrions qu'ils fassent pour nous, mais aussi le Christ a continuellement fait référence à son royaume à venir. Son message concernait la résurrection à venir d'entre les morts ; sur des grandes guerres massives, les sécheresses, les famines, et de tremblements de terre destructeurs; à propos de signes dans les cieux, et les nations de la terre frappées par des fléaux défiant l’imagination. Son message concernait son retour sur cette terre dans la splendeur, la puissance et la gloire de Dieu; un message sur le brisement des gouvernements de ce monde défiant Dieu, et l'établissement de son royaume merveilleux vraiment mondial, apportant enfin la paix au monde!

En anglais, par exemple, le mot gospel (évangile) vient de deux anciens mots anglo-saxons. Il vient de «good» et «spell» ou spiel, en Allemand. Il signifie simplement «bonnes nouvelles». Ne comprenant pas l'essentiel du message du Christ, la plupart des commentateurs se sont concentrés sur le Messager, et ont ignoré le message qu'il a apporté. Ce serait comme si une famille ouvrait la porte à jeune garçon jouant le rôle de facteur pour Western Union. Alors que ce dernier tente de livrer le message pour lequel il a été envoyé, la famille, en extase, l'embrasse et essai de tout savoir sur lui: son lieu de naissance, son âge, ses goûts préférés, sa coupe de cheveux, s’il est gentil et même s’il est doux et gentil, comment va sa mère etc. Puis, après son départ, elle se détournerait de la porte, oubliant le télégramme qu'il a laissé tomber sur le porche. Au fil des années, cette famille a continué à parler du «messager, le beau garçon» qui était venu à la maison ce jour-là, il y a bien longtemps. Des millions de chrétiens moyens ont cru avec adoration le Messager, tout en étant ignorant de son message. Pour vraiment comprendre le message de l'Évangile que Jésus Christ a apporté, nous devons comprendre chacun des points suivants:

(1) Qui, ou qu’était Jésus-Christ avant sa naissance humaine?
(2) Pourquoi est-il venu dans ce monde?
(3) Quel était le message qu'il délivra à ses disciples?
(4) Pourquoi a-t-il parlé en énigmes (paraboles) pour le grand public?
(5) Pourquoi est-il mort?
(6) Etait-il ressuscité?
(7) Combien de temps est-il resté dans la tombe?
(8) Est-il vivant aujourd'hui?
(9) Qu'est-ce qu'il fait depuis sa résurrection?
(10) Est-ce qu'il va revenir sur cette terre?

Chacune de ces questions, d'une importance vitale, doivent être posées. Chacun d'elle porte directement sur les principaux éléments de l'Évangile, et chaque Jésus-Christ apporta Lui-même une réponse à chacune d’elles.

Qui, ou Qu’était Jésus-Christ Avant Sa Naissance Humaine?
Non seulement cette une question est l’une des plus importantes qui pourrait être posée, mais y répondre déverrouille notre compréhension des nombreuses vérités fondamentales de la Parole de Dieu. Elle répond aux questions quant à savoir si la loi de Dieu est «abolie», si «l'Ancien Testament est abolie», si la Nouvelle Alliance signifie qu’un chrétien n'a pas à respecter les dix commandements de Dieu, si le jour du sabbat doit être respecté.

Maintenant, remarquez cet important passage de l'Ecriture de l'Evangile de Jean. Lisez-le lentement et avec précaution, et croyez la Parole de Dieu:

«Au commencement était la Parole [grec: Logos, qui signifie «porte-parole»] et la Parole était avec Dieu
[Grec: Theos, l'équivalent de l'hébreu Elohim], et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par Elle, Et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle » (Jean 1: 1-3).

Il n'y a que deux endroits dans la Bible où la phrase au commencement est utilisé: ici dans Jean 1: 1, et dans
Genèse 1: 1. Ici, nous lisons que celui qui a créé l'univers, Celui qui «parla et il en fut ainsi», était le même personnage de la Souveraine Divinité qui est devenu Jésus-Christ de Nazareth.

Notez en outre: « EIle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. Elle est venue chez les siens [les Juifs], et les siens ne l'ont pas reçue. Mais à tous ceux qui l'ont reçue, a ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés [Grec: gennao, ce qui signifie soit «engendré» ou «né»], non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1: 10-14).

Il n’y a simplement aucun argument que ces mots si clairs ne signifient personne d’autre que Jésus-Christ. Il était la «Parole», ou la Divine porte-parole, qui dit : «Que la lumière soit ! Et la lumière fut». Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et «que le sec paraisse. Et cela fut ainsi ». Et puis Dieu dit : «Faisons l'homme à notre image selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toutes la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre». (Genèse 1: 3, 9, 26). Pendant des siècles, les chrétiens moyens ont supposé que Dieu de l'Ancien Testament était le Père.

Ils supposent que Jésus Christ est venu sur cette terre de nombreux siècles après Moïse et les prophètes pour abolir l'ancienne loi de son Père! Mais pourquoi quiconque croirait-il cela, lorsque ces écritures, dans le premier chapitre de Jean, l'un des quatre récits de l'Evangile, prouvent absolument que celui qui est devenu Jésus Christ est celui qui a fait la création?

Alors quelles sont les conséquences logiques de cette vérité?

Ils sont des millions qui ne savent pas que Jésus-Christ, dans sa forme pré-humaine, est celui qui appela Abraham, Isaac et de Jacob; Celui qui lutta avec Jacob, et le rebaptisa Israël» ; Celui qui a parlé à Moïse dans le buisson ardent ; Celui qui a écrit les Dix Commandements avec son propre doigt! Il est celui qui a proposé l'Ancienne Alliance à Israël ; Celui qui a inspiré les prophètes; et celui qui a envoyé à la fois Israël et de Juda en captivité pour avoir enfreint Ses lois!

Voici une preuve supplémentaire de votre propre Bible: «Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers jours, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, et qui, étant le reflet de sa gloire, et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés, et s’est assis à la droite part de la majesté dans les lieux très hauts.» (Hébreux 1: 1-3)

Le livre entier d'Hébreux exalte le haut sacerdoce de Jésus-Christ. Le premier chapitre, qui prépare le terrain pour les douze chapitres suivant, exalte Jésus-Christ comme Celui «pour qui et par qui existent toutes choses." Lisez maintenant, avec quelques explications insérées en guise de clarification, les belles paroles qui célèbrent et exaltent notre Sauveur ; comment Il est celui par qui le Père divin a créé toutes choses:

«Devenu d'autant supérieur aux anges qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur. Car auquel des anges a-t-il jamais dit: Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd'hui? Et encore, Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils? Et lorsqu'il introduit de nouveau dans le monde dans le premier-né [Jésus-Christ, né de la vierge Marie], il dit: Que tous les anges de Dieu l'adorent. De plus, il dit des anges: il dit: Celui qui fait de ses anges des vents, et de ses serviteurs [«ministres», une autre expression pour se référer aux anges, pas aux humains] une flamme de feu. Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu [grec, Theos], est éternel ; le sceptre de ton règne est un spectre d’équité ; [Jésus-Christ régnera sur cette terre pendant 1000 ans (Apocalypse 02:26; 03:21; 20: 4)] Tu as aimé la justice, et tu as haï l'iniquité; c’est pourquoi, ton Dieu t'a oint d'une huile de joie au-dessus de tes égaux. Et encore, toi, Seigneur [référence à Jésus-Christ], tu as au commencement fondé la terre, et le ciel sont l'ouvrage de tes mains.» (Hébreux 1: 4-10)

Il n’y a aucun doute à propos du sens à la fois de Jean 1 et Hébreux 1. Les deux révèlent que Jésus-Christ, dans son état pré-humain en tant que membre divin de Dieu (Elohim), est le Créateur de l'univers, de la terre, et de toute vie sur elle!

Notez l'héritage éternel de Christ: «Ils périront, mais tu subsistes; et ils vieilliront tous comme un vêtement. Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés ; Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point. Et auquel des anges at-il jamais dit: Assieds-toi à ma droite, Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied? Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut?» (Hébreux 1: 11-14).

Si des millions de chrétiens confessant Christ connaissaient ces vérités profondes et pourtant simples, ils auraient une approche tout à fait différente de Jésus-Christ. Ils Le reconnaitraient comme Celui qui a donné Sa loi à Israël, et ils sauraient que Jésus-Christ est «le même hier, aujourd'hui et éternellement» (Hébreux 13: 8), et qu'Il dit qu’Il ne «change pas» (voir Malachie 3: 6). Maintenant que nous savons qui est Jésus-Christ avant Sa naissance physique humain, nous allons voir pourquoi il est venu dans ce monde.

Pourquoi Jésus-Christ Est-Il Venu Dans Ce Monde?

Des millions de personnes sont perplexes au sujet du plan du salut. Elles se demandent: «Pourquoi Jésus devait-il mourir pour les péchés de l'humanité?» Et beaucoup se demandent: «Comment la mort d'un seul homme peut-elle expier les péchés de tant de gens?»

Tout d'abord, nous devons comprendre que Dieu Tout-Puissant se reproduit selon son propre genre! La Création n'a pas été terminée au jardin d'Eden, il avait tout juste commencé! La création de l'univers et notre terre a eu lieu il y a peut-être près cinq milliards de longues années, d’après la façon dont l'homme compte le temps. Quand Dieu (celui qui est devenu le Christ dans la chair humaine) créa notre terre, Il créa un monde magnifique et parfait, et plaça ensuite un archange, nommé Lucifer, au-dessus de Sa création.

Le monde était luxuriant, verdoyant, grouillant de vie pré-adamique; il était un lieu de pierres et métaux précieux, un lieu fabuleusement beau. Remarquez comment la Parole de Dieu décrit ce monde pré-adamique, et nous dit ce qui s’est passé:

«La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots: Fils d'homme, prononce une complainte sur le roi de Tyr ! Tu lui diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: tu mettais le sceau de la perfection, Tu étais plein de sagesse, parfait en beauté. Tu étais en Eden le jardin de Dieu; tu étais couverts de toutes espèces de pierres précieuses, de sardoine [rubis], de topaze, de diamant, de chrysolite, d'onyx, de jaspe, le saphir, d’escarboucle, d'émeraude et d'or ; tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service.» (Ezéchiel 28: 11-13)

Ici, le roi de Tyr, est utilisé comme un type de Lucifer, qui est devenu Satan le diable. L'expression: «tu mettais le sceau de la perfection, Tu étais plein de sagesse, parfait en beauté», ne pourrait jamais être utilisée pour décrire aucun être humain.

«Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; je t’avais placé et tu étais sur la sainte montagne de
Dieu; tu marchais au milieu des pierres étincelantes.» (Ezéchiel 28:14) Le trône de Dieu est représenté par la célèbre Arche de l'Alliance, qui avait deux chérubins avec leurs ailes, étalée sur le «propitiatoire». L'arche était un symbole du trône de Dieu; les deux chérubins représentaient deux des êtres spirituels autour du trône de Dieu.

«Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé, jusqu'à celui où l'iniquité a été trouvée chez toi.» (Ezéchiel 28:14, 15) La vérité est vraiment plus étrange que la fiction. Alors que des millions de personnes dévorent avidement le cinéma ou les téléfilms comme Star Wars (la Guerre des Etoiles), et ceux mettant en vedette les grands empires de l'univers, les affrontements entre l'ère spatiale avec des rayons de la mort et des vaisseaux spatiaux; des étoiles et des planètes entières qui explosent, très peu de gens comprennent la vérité sur la création pré-adamique; sur le temps, peut-être des milliards d'années dans le passé, quand un archange régnait sur le monde.

Mais Lucifer n’était pas content de sa place assignée sur la terre. Dieu avait placé un bon tiers des armées angéliques sous son contrôle. Depuis d'innombrables années, Lucifer «se promenait» sur la terre, parlant, raisonnant, argumentant, essayant de faire valoir son point de vue. Il sentait que Dieu n'avait pas été équitable, que Dieu avait tout l'univers tandis que lui, Lucifer, avait seulement la terre sur laquelle régner.

Notez la description donnée de ces événements dans Ésaïe:

«Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l'aurore! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations! Tu disais en ton cœur: Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m’assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion ; Je monterai sur le sommet des nues; Je serai semblable au Très-Haut.» (Esaïe 14: 12-14)

Lucifer réussit finalement à pervertir complètement les anges qui étaient sous sa domination. Lucifer tenta de monter au ciel et renverser Dieu.

Voyez: «Par la grandeur de ton commerce [«trafic», comme un vendeur, merchandising ou marchandisage]
tu as été rempli de violence, et tu as péché; Je te précipite de la montagne de Dieu, Et je te fais disparaître, chérubin protecteur, du milieu des pierres étincelantes.» (Ezéchiel 28:16, 17) L'expression «multitude de tes marchandises», dans la vieille version anglaise King James, par exemple, est obscure. Elle signifie «l'abondance de votre trafic», véhiculant l'idée de merchandising (marchandisage), ou la vente. C’était une idée révolutionnaire émise par Lucifer. La Companion Bible de Bullinger dit: «Marchandise = trafic, ou faire, comme au v. 18. Par conséquent, il signifiait calomniateur (auteur de calomnie), dans un sens moral.» (p. 1146)

Enfin, vint le temps où Lucifer et ses anges tentèrent de renverser Dieu Lui-même. Mais Dieu les jeta hors de sa vue, et dans une frénésie de haine et de colère, Satan et ses anges détruisirent la terre. Tout cours d’astronomie enseigne au sujet d’un système solaire détruit ; notre lune inanimée et grêlée montre que d'innombrables météores et astéroïdes ont percuté sa surface. Les autres planètes et leurs lunes présentent des caractéristiques identiques. La surface sans vie de Mars est jonché de roches ; Vénus est masquée sous d’épais gaz toxiques ; Les tempêtes de Jupiter, plus grande que la terre, tourbillonnent en rage.

Notez que notre Bible commence par une scène d'une terre en ruine et sans vie; les plaques tectoniques et les masses de terres continentales sous des mers noires stygiennes en furie, couvertes par les nuages les plus épais.

«Au commencement, Dieu [Elohim: plus d'une personne] créa les cieux et la terre. La terre était [était devenue] informe [hébreu: tohu], et vide [hébreu: bohu]; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Dieu dit: Que la lumière soit et la lumière fut.». (Genèse 1: 1-3)

Maintenant, remarquez la preuve biblique que la terre n'a pas été créée à l'origine «informe et vide», ce que signifie les mots hébreux tohu et bohu.

«Car ainsi parle l'Éternel, le créateur des cieux, le seul Dieu, Qui a formé la terre, qui l’a faite et qui l’a affermie, Qui l’a créé [tohu], pour qu’elle ne fut pas déserte. Qui l’a formée pour qu’elle fut habité: Je suis l'Éternel; et il n'y a point d'autre.» (Ésaïe 45:18)

Le commentaire de Bullinger sur ce verset est intéressant: «en vain» = tohu. Le même mot que dans Genèse 1.2 («sans forme»). Par conséquent, il doit être devenu: tohu, qui est exactement ce que Genèse 1.2 déclare: ... Dans Genèse 1.1 nous voyons «le monde d'alors» (cp.2 Pierre 3,6.); et dans v. 2, nous voyons la ruine dans lequel il était tombé. On ne nous dit pas comment, quand, ni pourquoi, ni combien de temps cela a duré. Lorsque les géologues auront déterminé le nombre d'années, ils pourront les placer entre versets 1 et 2 de Genèse 1. Dans Genèse 1.2 à 2.4, nous voyons «les cieux et la terre actuels» de 2 Pierre 3.7. Les deux sont mis contraste avec les «nouveaux cieux et la nouvelle terre» de 2 Pierre 3:13. » (Companion Bible de Bullinger, p. 989).

Tous les événements décrits dans Ézéchiel 28 et Ésaïe 14 concernant la tentative avortée de Lucifer de renverser Dieu ont eu lieu entre le moment où la terre a été créée dans une beauté et perfection sans faille, et le moment où elle est devenu un tohu bohu, ou vide, informe et chaotique. Il se peut que beaucoup de temps se soit écoulé (peut-être des milliards d'années selon la façon dont nous comptons le temps aujourd'hui) entre la création parfaite survenue plus tôt, et le temps de la récréation de la surface de la terre révélée dans Genèse 1: 2 et les versets suivants.

Jésus-Christ fit fréquemment référence à son existence pré-humaine. Il enragea les Juifs quand Il leur a dit,
«En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, JE SUIS!» (Jean 8:58). Allons-nous croire Christ et aussi «croire en Lui»? Quand Ses disciples revinrent à lui, joyeux de ce que les démons qui leur avaient obéi au nom du Christ, il leur dit: «Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.» (Luc 10:18) Bien sûr, ce fut le cas car il était là, avec le Père Divin. Les deux d'entre eux qui composent Elohim étaient sur le site du trône de Dieu quand Satan a tenté sa rébellion violente! Croyez-vous Christ? Il a dit qu'il était là pour voir Satan tomber comme un éclair ou une comète flamboyante du ciel vers cette terre!

Suite à la création de l'homme, Satan est apparu instantanément dans le jardin. C’était essentiellement le même emplacement qu’il avait habité avant le naufrage de la terre, comme nous le lisons dans Ezéchiel 28:13. Mais Satan n'apparut pas comme que serpent enroulé autour d'un arbre. Le mot hébreu est nachash, qui signifie «enchanteur qui chuchote», et ne se réfère à aucun aspect physique.

Dès le début, celui qui est devenu Jésus-Christ avait prévu, avec celui qu'il a révélé comme étant le «Père» de la création de l'homme comme un prototype de la famille divine. Ils se dirent l’un l’autre: «Faisons l'homme à notre image» (Genèse 1:26). Ils avaient mis en Eden un arbre, appelé « l'arbre de vie», et un autre arbre, appelé l'arbre de la «connaissance du bien et du mal». Adam et Eve ont été informés qu'ils pouvaient manger de chacun des centaines d’arbres, mais ne devaient pas toucher à «l'arbre de la connaissance du bien et du mal». (Genèse 2: 9) Étaient-ils de vrais arbres? La Bible dit qu'ils l’étaient. Beaucoup de fables ont été construites autour de l’histoire de la création, et «d’Adam et Eve dans le jardin». Il n'y a aucune preuve que le fruit du mal était une pomme et «la pomme» visible dans de nombreuses gorges d’hommes n’est pas vraiment leur «pomme d'Adam».

L’une des fables les plus nocives est que le premier péché était un péché sexuel. C’est ridicule car Dieu dit: «Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre». (Genèse 1:28) Plus tard, Il dit: «C’est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair ». (Genèse 2:24) La Parole de Dieu contient beaucoup de choses sur le mariage. Les troisième et septième commandements concernent la famille et la maison, tout comme le dixième commandement.

La créature qui est apparu à Adam et Eve pourrait bien avoir été comme un chérubin. Lucifer, qui est devenu Satan, était l'un des trois «archanges» dans la Bible. Les autres sont Michael et Gabriel. Apparemment, Dieu avait affecté un tiers de tous les anges à chacun. Étudier Ezéchiel 1 et 10, et Esaïe 6, pour plus d’informations sur les chérubins et les séraphins. Chaque chérubin apparut dans quatre aspects: celui d'un homme, un aigle, un lion, et un bœuf.

Tout au long de nombreuses civilisations anciennes, y compris celles du Mexique, d’Amérique centrale et du Sud, du Moyen-Orient et bien au-delà, en Chine et au Japon, il y a des créatures mythologiques qui présentent les caractéristiques des chérubins et des séraphins. Le Sphinx, gardant la grande pyramide, possède un corps de lion et une tête d’homme. Des taureaux énormes à tête d’homme avec des ailes d’aigle et des griffes et des queues de lion apparaissent comme décorations sur les murs des villes anciennes, et dans leurs palais. Un «serpent à plumes volant» était adoré par beaucoup de tribus indiennes anciennes du Mexique et de l’Amérique Centrale et du Sud, appelé «Quetzalcoatl». Quetzal est un oiseau, et coatl signifie «serpent».

Satan, apparaissant dans quelque aspect, commença immédiatement à influencer Eve. Il laissa entendre que Dieu était injuste. «Le serpent [hébreu, nachash, qui signifie «enchanteur qui chuchote»] était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit, Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? Et la femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin: Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n’en mangerez point et vous ne toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Et le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point: mais Dieu sait que, le jour, où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.» (Genèse 3: 1-5)

Eve écouta les arguments de l’«enchanteur chuchotant», et prit du fruit défendu. Adam la rejoint, et ainsi fut commis le péché originel. Le péché est une combinaison de plusieurs choses. Tout d'abord, ils avaient désobéi à leur seul parent, qui était Dieu. Ils ont permis au fruit défendu de se placer entre eux et l'obéissance à Dieu, ce qui en fait une «idole», car «la cupidité est une idolâtrie.» (Colossiens 3: 5) Ils volèrent le fruit, ce qui ne leur appartenait pas, mais était expressément interdit. Ils convoitaient la «connaissance du bien et du mal» et ils écoutèrent les arguments subtils du Diable: vouloir être «comme Dieu!»

Adam et Eve furent créés avec la «nature humaine». La nature humaine est un mélange de plusieurs motifs, les émotions et les passions; principalement ceux de la vanité, la jalousie, la convoitise et la cupidité. Parlant de la nature de l'homme, Paul écrit: «Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair; tandis que ceux qui vivent selon l'Esprit s’affectionnent aux choses de l'Esprit. Et l’affection de la chair c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix ; car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas.» (Romains 8: 5-7).

Le mot charnel signifie «physique» ou «de la chair». Adam et Eve n’avaient pas un esprit spirituel, car ils n’avaient pas encore pris de l '«arbre de vie» qui Dieu avait placé dans le jardin. Ils étaient tous deux été facilement influencés par Satan.

Paul écrivit à l'église de Corinthe: «Car je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ.» (2 Corinthiens 11: 2,3)

La Bible dit qu'Adam n’était «pas trompé», parce que c’était Eve qui a écouta les arguments du Diable, qui prit du fruit défendu, et il en donna à son mari. Adam accepta docilement la décision de son épouse.

Paul dit à Timothée: «Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite ; et ce ‘est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui, séduite, s’est rendue coupable de transgression.» (1 Timothée 2: 13,14). A cause de nos premiers parents, le péché originel entra dans le monde. Le péché est la transgression de la loi de Dieu. (1 Jean 3: 4).

Ecrivant cette vérité essentielle, Paul dit: «pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort; et qu'ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché…: car jusqu'à la loi [la codification du droit à Sinaï] le péché était dans le monde. Or, le péché n’est pas imputé, quand il n'y a pas de loi. Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu’à Moïse, même sur ceux qui n’avaient pas péché par une transgression semblable à celle d'Adam, lequel [Moïse, pas Adam] est la figure de Celui qui devait venir.» (Romains 5: 12-14).

Dieu Tout-Puissant est parfait. Il a un parfait caractère ; parfaitement juste et saint. Dieu est TOUT PUISSANT. Il a le pouvoir de créer, et il a le pouvoir de détruire. Une fois que la première famille avait péché, avait cédé aux tentations du diable, Dieu ne leur permettraient pas toucher à l'arbre de vie. Étudier les deuxième et troisième chapitres de la Genèse. Une fois qu'ils avaient péché, Adam et Eve prirent conscience qu'ils étaient nus. Maintenant, la nudité leur causait de la honte, alors qu’auparavant, ils avaient été comme deux petits-enfants, parfaitement inconscients, et sans honte.

Lisez l’histoire: «Et la femme vit que l'arbre était bon à manger, et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari qui était auprès d’elle; et il en mangea. Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus ; et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceinture. Alors ils entendirent la voix de l'Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et la femme se cachèrent loin de la face de l'Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. Mais l'Éternel Dieu appela l'homme, et lui dit: Où es-tu? Et il répondit: j’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. Et l’Eternel Dieu lui dit: Qui t'a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l'arbre dont je t’avais défendu de manger? Et l'homme répondit: La femme que tu as mise auprès de moi m'a donné de l'arbre, et j’en ai mangé. Et l'Éternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit: Le serpent m'a séduite, et j’en ai mangé. Et l'Éternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. Il dit à la femme: j’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. Il dit à l’homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre: Tu n’en mangeras point ! Le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs. C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris: car tu es poussière [le mot hébreu se rapporte à «l'argile rouge».] et retournera dans la poussière.» (Genèse 3: 6-19).

Dieu révéla il y a longtemps à Ses justes patriarches, Ses prophètes et les apôtres, que la référence à « la Semence» est une référence voilée au Christ. Les savants modernes de la Bible sont d'accord sur ce point. Halley a écrit, au sujet de la semence de la femme: «Ici, immédiatement après la chute de l'homme, vient la prophétie de Dieu que sa création de l'homme se révélerait encore fructueuse, à travers la «semence de la femme». Ceci est le premier indice de la Bible d'un Rédempteur à venir. L'utilisation de «Il» (15) montre qu'il s’agit d’Une Personne...: Ici, dès le début de l'histoire de la Bible, se trouve ce rayon d’espoir de la venue du Christ, ce qui va s’accentuant au fil des pages. Les indices, les annonces positives, les aperçus du futur, les images et les déclarations claires, deviennent plus claires et plus abondantes, de sorte que, quand nous arrivons à la fin de l'Ancien Testament, un tableau assez complet de Christ est déjà fait.» (Bible Handbook de Halley, p. 67).

Pendant des siècles, les philosophes étaient perplexes quant à savoir pourquoi Dieu n'a pas créé l'homme de telle sorte qu'il ne puisse pas pécher. La réponse est très simple. Dieu n’a pas créé des automates. Son but est de recréer selon son genre! Dieu est saint, juste, avec un parfait caractère! Le caractère exige la liberté de choix. Il nécessite le libre arbitre.

Dieu Tout-Puissant ne pèche pas, car il ne VEUT PAS pécher! Il n'y a pas de puissance plus grande que ne pas laisser Dieu pécher, Dieu est tout-puissant! Mais Dieu est AUTOGERE! Parce qu'il est volonté parfaite de puissance, caractère divin, juste et saint. Dieu fera toujours le bon choix!

Vous et moi sommes des créatures de choix. Chaque jour, nous choisissons l'opportunité de faire ceci ou cela; à nous efforcer de vivre selon les lois de Dieu, et nous repentir de nos péchés et des faiblesses quand nous échouons, ou de vivre au mépris de Dieu et ses lois justes.

Dieu dit clairement qu'il a mis un choix devant l'humanité. Il dit à Israël: «J’en prends aujourd’hui à témoins contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité.» (Deutéronome 30:19) Dieu dit clairement que notre expérience humaine consiste en deux opposés. La voie de la vie, et la voie de la mort.

Naturellement, nous tendons vers le chemin de la mort, le chemin du péché. Qu'est-ce que l'expérience de l'humanité? Regardez l'état de l'ensemble de l'humanité d'aujourd'hui et demandez-vous dans quelle mesure nous sommes approchés des bénédictions utopiques que nous recherchons tous. Que voulons-nous retirer de nos vies? Nous voulons une bonne santé, des esprits saints, un corps fort, l'amour et la compréhension, le succès et les possessions matérielles. Nous voulons un mariage heureux; des enfants heureux, en bonne santé, obéissants; des sociétés pacifiques. Mais de quoi est faite l'expérience de l'homme? La plupart du temps, il passe par des épisodes de mauvaise santé et la maladie, le divorce, la désertion et l'abandon, l’infanticide sous forme d'avortement, l'illégitimité, des déformations, la criminalité galopante, même chez les jeunes, l'abus de drogues et la toxicomanie, l’assassinat, l'extorsion, le vol, la maladie mentale et la guerre.

Pourquoi? En raison de la nature humaine, qui est vanité, jalousie, convoitise et cupidité!

Dieu chassa nos premiers parents du jardin d’Eden, de peur qu'ils ne touchent à l'arbre de vie dans leur état de péché!

Dès le début, Dieu savait qu'Adam et Ève commettraient le péché. Demander pourquoi il ne l’'a pas empêché, c’est ignorer les vérités fondamentales dont nous venons de parler. Mais Dieu avait aussi pensé au plan de la rédemption de toute l'humanité. Jean, transporté dans l’avenir à travers une vision divine, vit une femme symbolisant l'église, qui est à la fois une représentation, un reflet d'Eve ainsi que de Marie.

Il écrit: «Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête [symbolisant les douze tribus d'Israël]. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement. Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ces tête sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel [anges: Apocalypse 1:10], et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant lorsqu’elle aurait enfanté. Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevés vers Dieu et vers son trône.» (Apocalypse 12: 1-5).

Dans ces cinq versets, Dieu révèle Son plan intemporel de rédemption et de salut; de la rébellion de Satan et le triomphe du Christ, ainsi que Son règne ultime en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

Jésus Christ est venu dans ce monde pour toutes les raisons suivantes:

(1) Pour souffrir et mourir pour les péchés de toute l'humanité ; Sa propre création! Parce que Jésus-Christ est le Créateur de toute vie, sa SEULE vie vaut plus que tout le reste des vies humaines combinées ;
.
(2) Pour qu’il soit qualifié pour devenir le futur Roi des Rois et Seigneur des Seigneurs, le futur MAITRE du monde!

(3) Pour disqualifier le souverain actuel du monde mauvais, qui est Satan le diable (2 Corinthiens 4: 4; Apocalypse 12: 9) ;

(4) Pour appeler et former ses disciples, leur transmettant le message de l'évangile ;

(5) Pour former ses disciples dans son Eglise (Matthieu 16:18) et pour les charger de leur porter le message qu’Il a apporté, l'Évangile, au monde entier comme témoins. (Matthieu 28: 18-20; Luc 24: 44-49) ;

(6) Pour être un exemple pour tous les hommes, afin que nous suivions ses traces et vivions comme il a vécu ;

(7) Pour accomplir les nombreuses prophéties de l'Ancien Testament concernant Jésus-Christ, le Messie ;

(8) Pour ressusciter d'entre les morts après exactement trois jours et trois nuits dans le tombeau (voir Matthieu 12:40), devenant ainsi le «premier-né entre plusieurs frères» (Romains 8:29) ;

(9) Pour envoyer le Saint-Esprit comme Il a promis, renforçant ainsi Sa véritable Église au premier jour de la Pentecôte.

On pourrait facilement accumuler beaucoup plus de raisons pour lesquelles Jésus-Christ est venu sur cette terre comme humble charpentier à Nazareth. Cependant, des millions de chrétiens moyens croient que Jésus Christ est venu pour «sauver le monde!» Il n’a rien fait de tel! S’Il avait voulu le «sauver», Il l'aurait fait! Mais il ne vint pas pour sauver le monde d’alors. Il dit lui-même qu'il parlait aux foules en énigmes, de sorte qu'Ils ne comprennent pas son message. (Matthieu 13: 10-17)

Pourquoi? Parce que Dieu Tout-Puissant a un grand projet, sur lequel il travaille, tel qu’expliqué plus bas, et ce plan est conçu pour s’insérer dans un délai ordonné par Dieu. Dieu veut voir finalement des milliards de fils et de filles dans son royaume pour un but impressionnant, à vous couper le souffle! Finalement, beaucoup de personne, sinon la plupart de l'humanité, seront sauvés.

Quel Etait Le Message Qu'il Transmit A Ses Disciples?

Comme nous l'avons vu au début de ce livre, Jésus-Christ vint prêchant la «bonne nouvelle du royaume de Dieu.» Jésus-Christ ne vint pas pour « commencer la religion chrétienne»! Il ne vint pas pour provoquer une renaissance dans les synagogues. Il ne vint pas pour «sauver» le monde d’alors! Il vint pour toutes les raisons énumérées ci-dessus, la moindre d’entre elles de transmettre à ses disciples le message qu'Il apporta sur cette terre de la part de Son père.

Christ dit: «J’ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger en vous; mais celui qui m'a envoyé est vrai, et ce que j’ai entendu de lui, je le dis au monde. Ils ne comprirent pas qu'il leur parlait du Père. Jésus donc leur dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m’a enseigné. Celui qui m'a envoyé est avec moi; Il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. Comme Jésus parlait ainsi, plusieurs crurent en lui.» (Jean 8: 26-30).

Maintes et maintes fois, Jésus-Christ insista que le Père l’avait envoyé expressément; que le Père Lui avait remis le message qu’Il devait transmettre au monde: «Car je ne n'ai point parlé de moi-même ; mais le Père qui m’a envoyé, m'a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer. Et je sais que son commandement est la vie éternelle: C’est pourquoi les choses que je dis, je les dis telles que le Père me les a dites.» (Jean 12: 49,50)

Constamment, le Christ a parlé de son royaume à venir. Il a parlé de l'époque où les justes prophètes et patriarches seraient dans ce royaume ; du moment où les disciples s’assiéraient sur douze trônes, pour juger les tribus d'Israël!

Au cours de la célèbre Cène, une discussion éclata entre quelques-uns des disciples quant à savoir qui serait «le plus grand» dans le royaume de Christ. Il leur fit des reproches, en leur rappelant que les bons dirigeants «régnaient sur leurs sujets», et ordonna à ses disciples d'être humbles, comme des serviteurs. Puis, il dit : «Vous, vous êtes ceux qui avez persévéré avec moi dans mes épreuves ; c’est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes pour juger les douze tribus d'Israël. » (Luc 22:30)

Il fut prophétisé sur Jésus-Christ qu’Il hériterait d'un trône terrestre ; le trône de David, Son père. Ses disciples croyaient fermement qu’Il monterait au trône à Jérusalem, régnant sur un royaume restauré comme celui du temps de Salomon. Ils s’attendaient à ce qu’il jette dehors les armées d’occupation romaines, qu’il renverse le Sanhédrin, et établisse une théocratie.

Quand l'archange Gabriel annonça à Marie qu'elle serait la mère du Messie, il dit : «Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé le Fils du Très-Haut et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin.» (Luc 1: 30-33)

A cause des fausses doctrines sur l’«immortalité de l'âme», et les concepts se référant à «aller au ciel» quand nous mourons, des millions de personnes sont totalement ignorantes du véritable évangile, la bonne nouvelle que Jésus-Christ reviendra sur cette terre pour la gouverner avec une verge de fer!

Christ illustra ce fait par Ses «paraboles du royaume». Il montra comment le Royaume de Dieu remplirait finalement la terre dans sa parabole sur levain (Matthieu 13:33); comment il est d'une valeur inestimable (Matthieu13: 44-46); comment il y aura des gens qui répondront à Son appel à la repentance, et certains qui ne voudront pas, mais qui seront jetés au dehors. (Matthieu 13: 47-50)

Dans une parabole particulièrement remarquable, le Christ Lui-même décrit comme un jeune noble, qui avait voyagé très loin pour obtenir un royaume, et puis revint: «Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines [Étalon monétaire britannique], et leur dit: Faites-les valoir jusqu'à ce que je revienne. Mais ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyèrent une ambassade après lui, pour dire: Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous. Lorsqu’il fut de retour, après avoir été investi de l’autorité royale, il fit appeler auprès de lui les serviteurs auxquels il avait donné l’argent, afin de connaître comment chacun l'avait fait valoir. Le premier vint, et dit Seigneur, ta mine a rapporté dix mines. Et il lui dit: C’est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes. Le second vint, et dit: Seigneur, ta mine a produit cinq mines. Il dit: Toi aussi, sois établi sur cinq villes. Un autre vint, et dit : Seigneur, voici ta mine, que je l'ai gardée dans un linge; car j’avais peur de toi, parce que tu es un homme sévère: tu prends ce que tu n’as pas déposé, et tu moissonnes ce que tu as pas semé. Il lui dit: Je te juge sur tes paroles ; méchant serviteur ; tu savais que je suis un homme sévère, prenant ce que je n’ai pas déposé, et moissonnant ce que je n’ai pas semé ; pourquoi donc n’as-tu donc pas mis mon argent dans une banque, afin qu'à mon retour, je le retirasse avec un intérêt? Puis il dit à ceux qui étaient là: Otez-lui la mine, et donnez-la à celui qui a les dix mines. Ils lui dirent : Seigneur, il a dix mines. Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Au reste, amenez ici mes ennemis qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence». (Luc 19: 12-27)

Cette belle parabole est riche en représentations. Le jeune noble représente Christ. Chacun des serviteurs représente ceux qu'il appelle à partager son royaume à venir. La seule «livre» ou somme d'argent, est donnée à chacun des serviteurs, en fonction de leurs capacités et talents naturels. L’un, moyennant des efforts diligents, qui caractérise une vie de victoire, multiplie par dix. Un autre, à travers un effort égal, mais avec une capacité naturelle moindre, augmente ce qu’il a reçu au quintuple. Le troisième a peur du don et du Donateur. Il est en colère parce que ce n’est pas son argent! Il se plaint que le noble, le Christ, soit un «homme austère», qui «récolte ce qu’il n'a pas semé» ou qui bénéficie des travaux d'autres! Plutôt que d'être reconnaissants pour le don gratuit, qui représente le salut, et de travailler avec diligence pour augmenter le don, qui représente la victoire, il cache son argent, se préparant à le «redonner» exactement comme il l'a reçu. Parce qu'il n'a pas produit; parce qu'il n'a pas augmenté, il perd à la fois sa récompense et son salut!

Les déclarations claires à l’endroit des deux qui ont produit plus et vaincu qu’ils doivent diriger «des villes» est la représentation du fait que Jésus-Christ a promis des positions de domination sur les nations pour ceux qui triomphent.

Notez: «A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les Nations. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père.» (Apocalypse 2: 26,27) Un potier, quand il trouve un pot qui est défectueux, le jette au sol, le brisant en petits morceaux.

Remarquez comment le même genre d'analogie est utilisé dans l'interprétation de Daniel du rêve de Nabuchodonosor: Ses jambes de fer, ses pieds en partie de fer et en partie d'argile.

«Tu regardais, lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d'argile de la statue, et les mit en pièces. Alors le fer, l'argile, l'airain, l'argent et l'or, furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une l'aire en été ; et le vent les emporta, et nul trace n’en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre » (Daniel 2: 34,35).

La grande image représente les quatre grands royaumes dominant sur le monde des Gentils, de l'époque de l'ancienne Babylone au temps présent et dans le futur. La tête d'or était le royaume de Nabuchodonosor, la poitrine et les bras d’argent étaient l'Empire perse, le ventre et les cuisses d'airain étaient le royaume gréco-macédonien sous Alexandre le Grand, les jambes et les pieds de fer et d'argile l'Empire romain, qui devaient avoir des périodes de renaissance successives à travers l'histoire jusqu’à notre temps. Les dix orteils représentent l'union finale des dix pays qui seront jetés dans l'oubli par Christ lors de Sa seconde venue (Apocalypse 17: 12-14; 19: 11-21)

Daniel interpréta le rêve de Nabuchodonosor. Notez la référence incontournable de la Seconde Venue de Christ ; comment Il brisera l’ensemble des dix nations appelée la Bête: « Dans le temps de ces rois [le dix, représentés par les orteils de la statue], le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes - là, lui-même subsistera éternellement. C’est ce qu’indique la pierre que tu as vu se détacher [une sorte de Christ, revenant du ciel] de la montagne sans le secours d’aucune main, et qui a brisé le fer, l’airain, l'argile, l'argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit arriver après cela. Le songe est véritable, et son explication est certaine.» (Daniel 2: 44,45)

Cela n’est pas une prophétie «religieuse»! Si vous lisiez les journaux à propos des «Etats-Unis d'Europe» en formation, armés jusqu'aux dents avec des armes nucléaires, chimiques et biologiques ; une grande superpuissance de 250 millions de personnes avec la puissance économique, industrielle et militaire nécessaire pour aller à la conquête des Etats-Unis ; si vous lisiez des journaux au sujet d’un tel pouvoir occupant la Palestine, vous ne liriez pas un événement «religieux»!

L'évangile de Christ était très prophétique, comme vous pouvez le voir immédiatement en lisant sa célèbre Prophétie du Mont des Oliviers se trouvant dans Matthieu 24, Marc 13 et Luc 21, avec le livre de l'Apocalypse.

Des millions de chrétiens pratiquant confessant Christ, ne savent rien des événements calamiteux, tumultueux, et catastrophiques que Jésus-Christ avait prédit. Ils restent ignorants du puissant témoignage et de l’avertissement au sujet du FUTUR; au sujet de notre temps, aujourd’hui, et l'avenir immédiat, devant nous au cours du prochain siècle!

Ces grands événements se passeront ICI, sur notre terre, parmi les nations de ce monde, dans un proche avenir. Quel était le message donné par Jésus-Christ à Ses disciples? Cela est contenu dans les récits des quatre l'Evangile, bien sûr. Dans un très bref résumé en langage moderne, Il leur expliqua qu'Il allait établir un royaume qui règnerait sur le monde entier: le Royaume de Dieu. Il montra que ce sera un royaume gouverné par Jésus-Christ, Lui-même, et que, eux et tous les autres qui se repentiront et recevront l'Esprit Saint de Dieu, pourront avoir une part en lui. Il montra que le pouvoir puissant de la Bête de la fin des temps, résistera à Son retour ; comment Il brisera la puissance de la bête et jettera le Faux Prophète dans l'oubli, et amènera enfin la paix dans ce monde déchiré par la guerre.

Ses disciples s’attendaient à ce que tout cela se produise au cours de leur vie! Même après Sa résurrection, juste avant qu'il ne soit enlevé au ciel, ils demandèrent: «Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? Il leur répondit: Ce n’est pas à vous de connaitre les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.» (Actes 1: 6-8)

Les disciples n’avaient aucun doute sur la portée mondiale du message du Christ. Lire Matthieu 24 dans son intégralité, et comparer le avec la version de Luc dans la même prophétie de Luc 21. Voici quelques extraits:

«Comme Jésus s’en allait au sortir du temple, les disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. Mais il leur dit: Voyez-vous tout cela? Je vous le dit en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre, qui ne soit renversée. Il s’assit sur la Montagne des Oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question: Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde [en grec: «l'âge », pas la fin de la terre]? Et Jésus répondit: Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d'être troublés, car il faut que toutes ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin [de l'âge; le temps de sa seconde venue]. Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura en divers lieu des famines et des tremblements de terre [beaucoup d’épidémies massives]. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs [difficulté ou la Grande Tribulation].»(Matthieu 24: 1-8)

La plupart des enseignements de Jésus rapportés par la Bible furent donnés à ses disciples en privé. Ils furent étonnés quand Il leur dit que les énormes murs, les colonnes et les bâtiments du temple seraient rasés. Ils voulaient savoir ce que signifierait sa venue comme Roi des rois pour gouverner le monde ; quels signes auxquels ils devaient s’attendre et qui signalerait la fin de l'âge des sociétés organisées de l'homme.

Remarquez comment Il qualifia sa Prophétie sur le Mont des Oliviers, la qualifiant de «cet évangile», car elle contenait également la promesse de sa seconde venue: «Alors on vous livrera aux tourments, et vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. Plusieurs faux prophètes s’élèveront et séduiront beaucoup de gens. Et parce que l'iniquité [Anarchie; mépris des lois de Dieu] se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévèrera jusqu'à la fin sera sauvé. Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier pour servir de témoignages à toutes les nations. Alors viendra la fin [de l'âge; la fin de la civilisation telle que nous la connaissons].» (Matthieu 24: 9-14)

C’est autant un témoignage contre les nations que c’est un témoin pour elles, car il prédit des grandes guerres, la perte de millions de vies humaines, des catastrophes «naturelles» cataclysmiques, et des signes dans les cieux, qui suivront le retour de Christ.

Pendant des décennies, je me suis demandé: «Qu'est-ce qu’est « religieux» au sujet d’une période de sécheresse? Qu'est-ce qui est «religieux» au sujet d’une famine?» Ce ne sont pas des prédictions «religieuses», mais des prédictions d'une grande portée, sur le monde dans son ensemble, des destructions les plus désastreuses, ahurissantes de la vie humaine et de la civilisation humaine, tel que cela ne s’était jamais dit auparavant!

C’est un message ACTUEL, un message qui concerne le futur immédiat, le début du siècle prochain! Remarquez les sombres prédictions du Christ: «Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé [vivant! Cela ne signifie pas le salut spirituel, mais le fait d’épargner des vies humaines] ; mais à cause des élus, ces jours seront abrégés.» (Matthieu 24: 21,22)

Comparer la prophétie du Christ avec une prophétie donnée par un archange à Daniel concernant le même temps: «En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple: et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle». (Daniel 12: 1,2)

Quel est l’élément de temps de cette prophétie? Est-ce exactement le même temps que décrit Christ. Il ne peut y avoir deux temps qualifiés de «cela n’a jamais été auparavant» ou qui s’excluent l’un l’autre. La phrase est «hyper superlative», un moment exceptionnel de toute l'histoire du monde.

Jamais un tel langage ne put être complètement compris jusqu'à l'avènement de la bombe atomique et de la bombe à hydrogène.

Maintenant, l'homme a stocké assez d'explosifs nucléaires pour détruire toute vie sur vingt mondes de la taille du nôtre! La Russie à elle seule a un arsenal de 25.000 têtes nucléaires ! De nombreux pays possèdent des stocks d'agents biologiques mortels, qui peuvent propager de l’anthrax sur des vastes régions ; la «toxine botulique», qui peut tuer des millions de personnes. Beaucoup de nations possèdent des horribles agents chimiques, comme des gaz toxiques. De telles armes furent utilisées par Saddam Hussein contre son propre peuple, les Kurdes. Les armes chimiques furent stockées dans des dépôts de munitions avant la guerre du Golfe. Il a finalement été admis par le Pentagone qu'un tel dépôt de munitions a explosé près de la frontière avec le Koweït, et des milliers de soldats américains croient qu'ils ont été exposés aux produits chimiques, provoquant de nombreux types de troubles terribles.

Aujourd'hui, un seul bombardier B-52 peut transporter une force explosive qui équivaut à plus de deux fois les explosifs déclenchés par tous les belligérants pendant de la Seconde Guerre mondiale. Un seul sous-marin à propulsion nucléaire, appelé «baby-boom» (parce qu’ils portent beaucoup de missiles balistiques à têtes nucléaires), peut libérer une puissance explosive plus puissante que celle de toute la Seconde Guerre mondiale.

Jésus-Christ n'a pas livré un message moralisateur de posture «religieuse» et sentimentale à ses disciples, mais un message de la future fin de la civilisation telle que nous la connaissons, et l'INTERVENTION stupéfiante DE DIEU sous la forme du retour de Christ conquérant!

Remarquez comment Jésus-Christ a décrit ce grand événement: «Si quelqu'un vous dit: alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. Car il se élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles au point de séduire, s’il était possible, même les élus [mais cela n’est pas le cas!]. Voici, je vous l’ai annoncé d’avance. Si donc on vous dit: Voici, il est dans le désert, n’y allez pas ; voici, il est dans les chambres, ne le croyez pas. Car, comme l'éclair part de l'orient et se montre jusqu'en occident, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme.» (Matthieu 24: 23-27)

Même aujourd'hui, il y a ceux qui propagent exactement cette fausse rumeur. Le mot foudre signifie simplement «un éclaircissement» ou «un éblouissement.» Parce que nous disons «le tonnerre et la foudre», nous associons la décharge brillante d’électricité pendant un orage avec le bruit qu'elle fait et les échos qui grondent dans les nuages. Pourtant, la décharge d'électricité pendant une tempête peut partir du sol vers le ciel, ou de nuage en nuage ou encore des nuages vers le sol. La seule «foudre» ou le seul «éclaircissement» ou «éblouissement» dont nous savons qui «sort de l'Est » et puis brille jusqu'à l'occident» est le soleil!

Christ reviendra dans une puissance telle et une telle splendeur qu’Il brillera comme le SOLEIL dans toute sa splendeur; si lumineux, si brillant, qu'aucun œil humain ne pourra le regarder!

Remarquez comment Jean décrivit le Christ glorifié qu’Il vit dans une vision: « Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; et ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë à deux tranchants, et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force. Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite, en disant: Ne crains point ! Je suis le premier et le dernier. » (Apocalypse 1: 14-17)

Le soleil «transite dans le ciel» une fois par jour, comme nous le disons (en fait, il ne fait pas une telle chose ; la terre «s’éloigne» du soleil qui semble «se lever» à l’Est et se «coucher » à l’Ouest).

A la seconde venue du Christ, il y aura de telles images impressionnantes et gigantesques dans le ciel si bien que tous les êtres humains sur la terre seront au courant! Le Jour du Seigneur peut, selon la théorie d’une « journée est égale à une année», (Nombres 14:34; Ezéchiel 4: 6), durer toute une année pour s’accomplir!

La Grande Tribulation, les Signes dans les Cieux et le Jour du Seigneur dureront en tous trois ans et demi.
C’est au cours de la même période de trois ans et demi que les grands événements suivants se produiront: (1) Le peuple du Dieu d'Israël entrera dans la Grande Tribulation et sera pris en captivité ; (2) Jérusalem sera « foulée aux pieds par les Gentils » ; (3) le Faux prophète s’assiéra dans le «temple de Dieu, montrant qu'il «est Dieu» ; (4) les deux témoins accompliront leur prophétie ; (5) les saints de Dieu seront horriblement persécutés.

Les horreurs de la Grande Tribulation sont coupées court par l'affichage époustouflant des signes de Dieu à venir. Notez la description: «Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau ; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre [une pluie de météorites massifs, plus qu’aucun dans toute l'histoire], comme lorsqu’un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes. Le ciel se retira comme un livre qu'on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places [tremblements de terre sur une échelle jamais imaginée avant]. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l'agneau ; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister?» (Apocalypse 6: 12-17). Ces événements tumultueux forment une GRANDE PARTIE DE L'EVANGILE!

Notez l'ordre chronologique de ces événements: (1) la Grande Tribulation ; (2) les signes célestes ; (3) le Jour du Seigneur. La preuve absolue et irréfutable de ceci se trouve dans deux passages bibliques seulement. Il s’agit de Joël 2:31, qui dit: «Le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant l’arrivée du jour de l’Eternel, de ce jour grand et terrible.» et Matthieu 24:29, qui dit: «Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées.»

Jésus-Christ est cité en personne dans le passage biblique donné juste ci-dessus. Remarquez le verset suivant: «Alors le signe [après les signes célestes] du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme [ne regardant pas Son visage, mais voyant une lumière brillante, comme si le SOLEIL approchait de la terre!] venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire» (Matthieu 24:30).

Maintenant vous connaissez une grande partie du message livré par Jésus-Christ à Ses disciples. C’était était un message fort sur Son futur gouvernement mondial (Esaïe 2; Michée 4; Esaïe 11; Apocalypse 20). C’était aussi également un message sur la repentance ; sur la façon dont les êtres humains peuvent recevoir l'Esprit de Dieu, et finalement devenir enfant de Dieu. Cela concernait le fait d’être «né de nouveau» de sorte qu’à la dernière trompette quand le Christ descendra sur cette terre, chaque chrétien converti puisse être né dans la famille régnante de Dieu ; devenir une partie du Royaume de Dieu!

Pourquoi Christ Parlait-Il En Enigmes Ou En Paraboles Au Grand Public?

Des millions de personnes supposent que Jésus-Christ essaya de sauver autant de monde qu'Il put. Ils supposent qu’Il criait sans cesse, prêchait aux gens en public, les exhortant à comprendre. Des millions de personnes supposent qu'Il ne renvoyait jamais personne, qu’Il ne refusa jamais quiconque qui vint à lui. Ces hypothèses ne sont tout simplement pas vraies.

Ses propres disciples se demandaient pourquoi il parlait aux gens en paraboles ou avec des énigmes. «Jésus leur répondit : Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas, on ôtera même ce qu'il a. C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu'en voyant ils ne voient pas ; et qu'en entendant ils n’entendent ni ne comprennent.» (Matthieu 13: 10-13)

Christ montra à ses disciples que les scribes, pharisiens et sadducéens avaient endurcis leurs cœurs contre Lui. Il leur montra comment Esaïe avait parlé d’eux. Il dit: «Et pour eux s’accomplit cette prophétie d’Esaïe: Vous entendez de vos oreilles et vous ne comprenez point ; Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, De peur qu'ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, Qu'ils ne comprennent de leur cœur, Qu’ils ne se convertissent et je ne les guérisse. Mais heureux sont vos yeux, parce qu'ils voient, et vos oreilles, parce qu'elles entendent ! Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.» (Matthieu13: 14-17).

Parce que les gens étaient «fatigués d’écouter», aveuglés par leur supériorité religieuse propre bien-pensante, le Christ dit qu’Il mettait délibérément de la confusion dans le sens de Ses enseignements «de peur qu'ils ne se convertissent! »

Pourquoi? Parce que Dieu suit Son plan de travail ci-dessous avec une échéance précise! Il n'était pas temps pour les masses d’alors de comprendre. Quand Esaïe fut chargé de Ses prophéties vastes et importantes, il révéla qu'il avait vu en vision des séraphins, qui, comme les chérubins et les archanges, sont des êtres spirituels créés autour du trône de Dieu. Il dit que l'un d'eux vola vers lui, ayant un charbon de l'autel, qui toucha (la vision) Esaïe sur les lèvres. Esaïe dit alors qu'il était prêt à transmettre les messages de Dieu dans le monde (Esaïe 6: 1-8).

Notez: «Il dit alors: Va, et dis à ce peuple: Vous entendrez, et vous ne comprendrez point ; vous verrez, et vous ne saisirez point. Rends insensible le cœur de ce peuple, Endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux, Pour qu'ils voient point de ses yeux, n’entende point de ses oreilles, ne comprenne point de son cœur, Ne se convertisse point et ne soit point guéri. Je dis: Jusqu’à quand, Seigneur ? Et il répondit: Jusqu'à ce que les villes soient dévastées et privées d’habitants ; jusqu’à ce qu’il n’y ait personne dans les maisons, et que le pays soit ravagé par la solitude ; jusqu’à ce que l’Eternel ait éloigné les hommes, et que le pays devienne un immense désert. » (Esaïe 6: 9-11).

En d'autres termes, jusqu'au moment de la fin de l'âge, quand le «voile » qui a été placé sur les yeux des masses seront finalement levées.

Parlant de l'établissement du royaume de Dieu sur la terre, et du temps du règne millénaire merveilleux de Christ, Esaïe a prophétisé: «L'Eternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, un festin de mets succulents, un festin de vins vieux, des mets succulents pleins de moelle, de vins vieux, clarifiés. Et sur cette montagne, il anéantit le voile qui voile tous les peuples, la couverture qui couvre toutes les nations. Il anéanti la mort pour toujours; le Seigneur, l'Eternel, essuie les larmes de tous les visages, Il fait disparaître de toute la terre l’opprobre de son peuple ; car l'Éternel a parlé». (Esaïe 25: 6-8)

Christ expliqua que c’était seulement ceux que Dieu appelle qui peuvent comprendre. Il dit: «Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire.» (Jean 6:44)

Beaucoup de gens sont extrêmement perplexes à ce sujet. Ne comprenant pas que Dieu travaille d’après un grand plan décrit tel que ci-dessous, selon un calendrier précis pour un grand dessein, ils se demandent si Dieu est «injuste» en quelque sorte. Ceux qui sont aveugles ceux qui ne peuvent pas comprendre ; ceux qui n'ont pas été appelés, sont-ils perdus?

L'une des fausses doctrines principales acceptées par millions de personnes est le concept «sauvé ou perdu». De grandes confessions religieuses enseignent qu’aujourd'hui (ce qui signifient au cours de la vie des gens à qui ils prêchent) est le «seul jour de salut!» Ne comprenant pas l'enseignement du Christ sur le Jugement du Grand Trône Blanc ; sur la grande résurrection générale de la mort (Apocalypse 20), ils croient que l’on soit «sauvé » soit «perdu» au cours de la vie terrestre. Cette croyance envoie évidemment des millions de Chinois, Indonésiens, Japonais, Mongols, Népalais, Indiens, Afghans, Kurdes, et des dizaines ressortissants d'autres pays, ainsi que des centaines de millions de croyants en l'Islam, dans un «enfer au feu qui ne s’éteint pas.» Le «Dieu» qu’ils adorent est-il si cruel? Ce Dieu, qui dit qu’Il est amour, enverrait-il des petits enfants innocents, qui n’ont jamais entendu un seul mot sur la religion chrétienne, jamais entendu le nom de Jésus-Christ, brûler comme «un steak sur une poêle», se tordre de douleur, jour après jour, semaine après semaine, année après année, de manière interminable, parce qu'ils n’ont pas eu la chance d'entendre ou de comprendre l'Évangile? Que peut comprendre un petit enfant dans tous les cas?

Selon un cas hypothétique classique, une telle croyance signifie que, si une petite fille chinoise de cinq ans est atteinte d’une maladie incurable, et qu’un missionnaire en chemin pour son village a une crevaison de pneu, à cause du mauvais état de la route, et ne peut donc pas atteindre la petite fille avant de mourir, et sans qu’il ne l’enseigne au sujet du «petit Jésus», elle va instantanément dans un feu perpétuel de l'enfer pour toute l'éternité. La doctrine catholique, toute aussi fausse, car basée sur le faux concept de «l'immortalité de l'âme», est un peu plus pratique en ce qui concerne certaines des questions fondamentales concernant de telles situations. Elle dit qu'il y a une «zone grise» spéciale dans laquelle les «âmes» de ces enfants partent; une «zone grise», comme un compartiment spécial du «purgatoire» où, dans un état intermédiaire, «non sauvées», des âmes attendent des périodes de temps indéterminées avant qu'elles ne puissent atteindre la «vision béatifique». Ainsi, le patrium limbe (pour les patriarches et ceux qui ont vécu avant l'époque du Christ) et le limbe infantum ont été inventés.

Christ Lui-même montra que même beaucoup de ceux qui écoutent la vérité de Dieu ne la comprennent pas. Dans la «parabole du semeur», Il expliqua pourquoi il avait parlé aux gens par des énigmes qu'ils ne pouvaient pas comprendre. Ensuite, Il expliqué le sens de la parabole à ses disciples en privé:

«Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole [casse-tête] du semeur. Lorsqu'un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient un, et enlève ce qui a été semé dans son cœur: cet homme celui qui a reçu la semence le long du chemin. Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole, et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas de racines en lui-même, il manque de persistance à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. Celui qui a reçu la semence parmi les épines c’est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses, étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente.» (Matthieu 13: 18-23)

De toute évidence, alors, Jésus-Christ montre que lorsque plusieurs sont appelés de Dieu en entendant Sa vérité, certains sont si intimement mêlés dans le monde de Satan qu'ils la rejettent rapidement. D'autres la reçoivent, commencent avec enthousiasme, mais bientôt abandonnent leur foi et leur engagement à cause de la famille et des amis; en raison de la persécution des autres dans société qui croient qu'ils adoptent une religion «étrange». D'autres encore permettent la convoitise pour les choses matérielles (les maisons, les voitures, l'argent, les investissements, la sécurité physique, et la «séduction des richesses») «d’étouffer la parole». Ils deviennent complètement absorbés dans cette brève vie physique et perdent de vue le royaume merveilleux de Dieu.

Maintenant, Dieu est-il «injuste», en quelque sorte, parce qu'il permet à certains d’être aveuglés et appelle spécialement autres? Paul explique cette importante question aux Gentils à Rome. Étudier attentivement Romains 9, 10 et 11. Il nous est impossible de réimprimer toute cette littérature ici. Quelques extraits suffiront. Paul montre que Dieu parfois non seulement permet aux gens d’être aveuglés, et de ne pas recevoir le salut au cours de cette première période de vie physique, mais, parfois Il endurcit délibérément leur cœur afin de travailler à Son but:

«J’ai aimé Jacob, et j’ai haï Ésaü. Que dirons-nous donc? Y at-il en Dieu de l'injustice? Loin de là! Car il dit à Moïse: Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j’aurai compassion de qui j’ai compassion. Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde. Car l'Ecriture dit à Pharaon : Je t’ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la terre.» (Romains 9: 13-17).

Paul montra comment Dieu avait permis aux Juifs d’être aveuglés. Il utilisa l'analogie d'un olivier, se référant à Israël comme l'arbre, et les Gentils comme l’arbre «greffé», en remplacement de l'arbre original.

S’attendant à leur question de savoir si Dieu est «juste» en le faisant, Paul dit aux Romains: «Ainsi il fait miséricorde à qui Il veut, et Il endurcit qui il veut. Tu me diras : Pourquoi blâme-t-Il encore? Car qui est ce qui résiste à sa volonté? O homme, toi plutôt, qui es-tu que contestes avec Dieu? Le vase d'argile, dira – t-il à celui qui la forme: Pourquoi m’as-tu fait ainsi ? Le potier n’est-il pas maitre de l’argile, pour faire avec la même masse un vase d'honneur et un vase d'un usage vil? Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition, et s’'il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu'il a d'avance préparés pour la gloire ? Ainsi nous a-t-il appelés, non seulement d’entre pas les Juifs, mais encore d’entre les païens ?» (Romains 9: 18-24)
Paul expliqua que cette «cécité en partie» était arrivée aux Juifs de sorte que la «plénitude des Gentils» puisse venir.

Notez: «Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel. De même que vous avez autrefois désobéi à Dieu et que par leur désobéissance vous avez maintenant obtenu miséricorde, de même ils ont maintenant désobéi, afin que, par sa miséricorde qui vous a été faite, ils obtiennent aussi miséricorde. Car Dieu a renfermé tous les hommes dans sa la désobéissance, pour faire miséricorde [«les enferma» ou aveuglés] à tous. O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles! » (Romains 11: 29-33)

Des millions de personnes qui croient avoir entendu «l’évangile» ne savent rien de ces vérités profondes. Dieu a choisi son peuple, Israël, l’appelant hors d'Egypte et proposant une alliance avec lui. S’il obéissait à Ses lois, Il le bénirait de bénédictions inimaginables. Paul le compare à «l'olivier à l’état naturel» qui a été coupé de telle sorte que «l'olivier sauvage», les Gentils, puissent être «greffé» recevant ainsi la promesse du salut.

Que nous aimions ou soyons d’accord avec cela ou pas, Jésus-Christ dit clairement que «le salut vient des Juifs» (Jean 4:22). Que le monde antisémite le veuille ou non, Jésus-Christ était un Juif. Comme vous l’avez lu plus haut, «Elle [la lumière] est venu chez les siens, et les siens ne l'ont pas reçue». La femme samaritaine lui dit: «Comment est-ce que toi, qui es Juif ...?» Il est dit expressément qu’Il est de la «Maison de Juda» (Hébreux 7:14).

Remarquez ce que Paul explique aux Romains: «Je dis la vérité en Christ, je ne mens point, ma conscience m’en rend témoignage par l'Esprit Saint: J’éprouve une grande tristesse, et j’ai dans le cœur un chagrin continuel. Car je voudrais moi-même être anathème et séparé de Christ pour mes frères, mes parents selon la chair [c’est-à-dire, Juifs. Paul dit qu’il était un «Hébreu né d'Hébreux»]: qui sont Israélites; à qui appartiennent l’adoption [filiation], et la gloire, et les alliances, et la loi, et le culte [le service dans le Temple, le seul site approuvé de Dieu au moment de la sacrificature terrestre pour le vrai culte de Dieu], et les promesses, et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen.»(Romains 9: 1-5)

Lorsque les Juifs rejetèrent le Christ, ce qu’ils ont fait continuellement depuis qu'il commença son ministère à Nazareth il y a près de 2000 ans, la prophétie d'Osée s’est accomplie. Il a dit: «Mon peuple est détruit, parce qu’il manque de la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce ; puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, j’oublierai aussi tes enfants.» (Osée 4: 6)

Pouvons-nous croire Jésus-Christ? Il dit clairement que les prophéties d’Esaïe à propos de l’aveuglément spirituel se réalisèrent ; qu’ll parla en paraboles difficiles à comprendre, DE PEUR qu’il ne se «convertissent» et qu’Il les guérisse!

Des millions de personnes ne savent pas pourquoi le Christ a parlé en paraboles, même s’il l’a clairement expliqué! Maintenant, vous savez. Jésus-Christ n'a pas tenté de sauver le monde d’alors. Il savait que son propre peuple avait été aveuglé spirituellement et que leurs cœurs étaient endurcis contre Lui. Il a dit à Ses disciples qu'ils avaient été spécialement appelés. Il dit également que «Beaucoup d'hommes justes» avaient désiré connaître les choses qu’Il enseignait, mais qu'il était «pas donné» pour les masses à cette époque.

Jésus-Christ A Promis: «Je Bâtirai Mon Eglise"

Plus d’incompréhension et de confusion existent au sujet du mot église que sur le mot évangile. Des millions de personnes pensent que le mot église se réfère à un bâtiment, ou une dénomination, ou une organisation religieuse. Quelques expressions courantes sont les suivants: «Je vais à l'église» ou, «Nous sommes membres de telle ou telle église.» Une église est un bâtiment avec un clocher (sujet sur lequel vous devriez vous documentez car les origines de cette coutume sont intéressantes), vitraux et souvent en forme de croix. Les gens pensent à des basiliques, des cathédrales, des grandes structures en pierre et en brique comme étant des «églises».

Mais le mot grec utilisé pour signifier «église» ne connote pas du tout une cathédrale, ou un bâtiment. Le mot est ekklesia, et signifie, tout simplement «assemblée». Il peut être rendu par «groupe » ou «ceux qui sont appelés à part».

Christ dit à Pierre et à ses disciples: «Et moi, je te dis que tu es Pierre [Grec: Petros, une pierre, ou caillou], et que sur cette pierre [Grec: Petra, une grosse pierre, comme un monolithe, ou une montagne de roche] je bâtirai mon Église ; et les portes du séjour des morts [hadès, la tombe] ne prévaudront point contre elle. Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.» (Matthieu 16: 18,19)

La langue grecque a des terminaisons masculines et féminines, tout comme les langues latines. Les mots Petros est le masculin de «roc», et signifie «une pierre», que l’on pourrait prendre dans sa main. Le mot petra, avec la terminaison féminine, signifie une grosse pierre, tel qu'un monolithe. Ceci est extrêmement important, car des millions de personnes ont été enseignées que le Christ construisit son église sur Pierre, que Pierre «a la primauté.» Ceci n’est pas vrai. Christ Lui-même était et est le chef de sa véritable Église, et n'a jamais donné la position de chef à aucun homme.

Seuls deux chapitres plus loin, le Christ est cité comme disant à tous les disciples: «Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans les cieux et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel. Je vous dis encore que si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux.» (Matthieu 18: 18-20)

Il n'a pas dit: «Là où est Pierre ...», mais a déclaré que si «deux ou trois» d'entre eux sont étaient réunis, Lui, le Christ, les entraînerait et les guiderait.

Notez que le Christ, pas Pierre, est le CHEF de son Église: «Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorité. Tout a été créé par Lui, et pour Lui [comme nous l'avons déjà vu dans Jean 1 et Hébreux 1]. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Et Il est la tête du corps de l'Église ; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d’être en tout le premier.» (Colossiens 1: 16-18)

Aux Ephésiens, Paul dit que le Christ était «au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le monde, mais encore dans le siècle à venir. Il [le Père] a tout mis sous ses pieds [du Christ], et l’a donné pour chef suprême à l'Église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.» (Ephésiens 1: 21-23).

On notera l'analogie que l'église est le corps de Christ, pas le corps de Pierre!

Paul a insisté qu'il était dans tous les sens l'égal de Pierre, même s’il était aussi un «Fils hors saison» appelée plus tard, après la Pentecôte. Il a écrit: «Or, j’estime que je n’ai pas été en rien à ces apôtres par excellence.» (2 Corinthiens 11: 5) Plus tard, il a réaffirmé: «J’ai été un insensé : vous m’y avez contraint. C’est par vous que je devais être recommandé, car je n’ai pas été inférieur en rien aux apôtres par excellence, quoique je ne sois rien.» (2 Corinthiens 12:11).

Comme une preuve définitive et irréfutable, notez que les apôtres, (au pluriel), envoyèrent Pierre et Jean en mission. Ce n’était pas le contraire: «Les apôtres [au pluriel!] qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean. Ceux-ci arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu'ils reçussent le Saint-Esprit.» (Actes 8: 14,15) La conférence de Jérusalem montre que c’était Jacques et pas Pierre, qui pris rendu la décision finale (Actes 15:19).

QU’EST-CE QUE «l'église»? C’est un groupe de personnes appelées « hors de », qui sont chargée de prêcher la bonne nouvelle du royaume à venir du Christ pour le monde. Jésus-Christ a dit: «Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume». (Luc 12:32) Il a montré que le Sien devait être un groupe persécuté ; qu'il soit dispersé. «Alors Jésus leur dit: je serai pour vous tous, cette nuit, une occasion de chute, tu ne le seras jamais pour moi: car il est écrit: Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées.» (Matthieu 26:31)

Comme Jean l’a écrit, Jésus dit: «Voici, l'heure vient, et elle est déjà venue, où vous serez dispersés chacun de son côté, et vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, car le Père est avec moi. Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi; Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.» (Jean 16: 32,33).

Christ dit que les persécutions qui ont dispersé son peuple étaient un accomplissement de la prophétie de Zacharie: «Epée, lève-toi sur mon pasteur, et sur l’homme qui est mon compagnon ! Dit l'Éternel des armées. Frappe le pasteur et que les brebis se dispersent ! Et je tournerai ma main vers les faibles.» (Zacharie 13: 7)

Jamais Christ n’a prophétisé que Son église deviendrait une grand église «universelle» visible! Lisez l’intéressant article dans la Bible Handbook de Halley (pp. 757-804). Vous pourrez y lire des informations incroyables au sujet de la montée d'une église de l’apostasie, et sur le martyre terrible de centaines de milliers de personnes au fil des siècles. Jésus-Christ n'a pas voulu que Sa véritable église devienne une énorme hiérarchie monolithique, fabuleusement riche, exerçant un pouvoir politique sur les nations, et marchant de connivence avec les gouvernements terrestres. La grande et fausse église, d'autre part, est décrite exactement telle quelle. Jean a eu une vision de la grande église de l’apostasie quand il a été spirituellement transporté dans le futur, au Jour du Seigneur.

Il écrit: «Puis un des anges qui tenaient les sept coupes vint, et m’adressa la parole en disant : Viens je te montrerai le jugement de la e parla, disant à moi, viens ici; Je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés [elle est un Etat ainsi qu'une église, ayant des relations politiques avec les gouvernements], et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés [symbolique de ses fausses doctrines]. Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or et pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, UN MYSTERE: BABYLONE LA GRANDE, LA MERE DES IMPUDIQUES ET DES ABOMINATIONS DE LA TERRE. Et je vis cette femme ivre du sang des saints, et du sang des témoins de Jésus. Et en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement. [choc, alarme, crainte, pas d'approbation].» (Apocalypse 17: 1-6).

Jésus-Christ appela Ses disciples, leur enseigna le message qu'Il avait reçu de Son père, puis leur commanda de prêcher ce message au monde. Le terme association d'évangélisation exprime mieux à l’endroit de chacun de nous, une image plus précise de la véritable fonction de l'église en ce qui concerne ses responsabilités envers les nations du monde. Cependant, Jésus-Christ donna à ses apôtres une mission en deux parties. La première partie était de prêcher l'Évangile du Royaume dans le monde. La deuxième partie était de «paitre les brebis», ou de prendre soin de l'église. Ainsi, à mesure que l'église primitive grandissait, Jésus-Christ inspirait les premiers apôtres à créer différentes fonctions dans l'église, comme les pasteurs et les docteurs, les diacres et diaconesses, des aides dans le service etc. Etudiez 1 Corinthiens 12, Ephésiens 4, et 1 Timothée 3 à cet égard.

Dieu n’est pas un Dieu de désordre (1 Corinthiens 14:33), et c’est ainsi Jésus-Christ placé un gouvernement et une organisation au sein de son église. Il n'a jamais voulu qu’elle devienne une dictature autocratique, fanfaronne, hautaine, avec des personnes supérieures de «haut rang» dominant sur le troupeau! Au lieu de cela, ses ministres (serviteurs) devaient devenir des «assistants de leur joie ».

Maintenant, comprenons l'une des vérités les plus vitales de toutes:

Pourquoi Est-Il Mort?

Des millions de «chrétiens» pratiquant confessant Christ croient que la mort de Jésus-Christ les a «sauvés»! Beaucoup croient qu’être «sauvé une fois, c’est être sauvé pour toujours», et croient qu'il n'y a aucune œuvre requise pour le salut.

Dieu Tout-Puissant a donné à l'humanité Sa loi, qui est si juste, si sainte et parfaite, que le visage de Moïse rayonnait lorsqu'il descendit de la montagne avec les deux tables de pierre. Dieu montra que l'obéissance à Sa loi signifiait une longue vie, une bonne santé, des récoltes merveilleuses, des enfants en bonne santé, et de la paix dans le pays. Cela signifiait aussi l'absence de tous les maux, comme la mauvaise santé et la maladie, la folie, la destruction des récoltes et des biens, la conscription militaire et une fiscalité lourde, ainsi que la guerre. Étudier les «bénédictions et malédictions» de Lévitique 26 et Deutéronome 28.

Dieu a dit à Adam, comme nous l'avons vu, que le jour où il désobéi à Dieu, il fut condamné à la peine de mort! Le «Salaire du péché c’est la mort » (Romains 3:26). Mais Dieu Tout-Puissant aime l'humanité! Il a fait l'homme à son image, à sa ressemblance. Il recrée d’après sa propre nature. Nous arrivons maintenant au passage biblique favori de millions de prétendus chrétiens: «Car Dieu a tant aimé le monde, qu'Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.» (Jean 3:16)

D'innombrables sermons ont été faits à partir de ce verset. Il est affiché sur les bannières des grands événements sportifs, où ceux désireux de «témoigner» à propos de leur religion peignent avec d’énormes caractères «Jean 3:16» sur une feuille et l'accrochent là ils croient que les caméras de télévision pourront les montrer.

Des millions de personnes connaissent ce verset par cœur. Pourtant, beaucoup d'entre eux ne croient pas ce qu'il dit clairement! Jésus-Christ Lui-même a déclaré ces mots dans le contexte d'une leçon sur les deux opposés de la vie d'une part, et la mort de l'autre. Il utilisa le verbe périr! Dans le contexte global, le Christ montrait que le résultat du péché est la mort, la destruction (le fait de périr)! Lisez Malachie 4: 1-3. D'autre part, le repentir du péché, qui est la rupture de l'une des lois de Dieu, les résultats du pardon des péchés, et la croyance en Jésus-Christ comme celui qui a payé le prix du péché à notre place est la première étape vers le salut.

Notez les versets précédents et suivants: «Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel». (verset 13) Le monde dit chrétien rejette catégoriquement cette affirmation du Christ. Des millions de personnes croient que les «saints » de la Bible sont montés au ciel; que les «âmes» des gens montent au ciel quand ils meurent.

Notez encore: «Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé [en référence au fait qu’Il soit pendu «au bois», ou cet état, et «être élevé» pour y mourir], afin que quiconque croit en lui [d'autre part, comme contraire du fait de mourir] ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises » (Jean 3: 13-19). Des actes, pas seulement des« croyances».

Jésus-Christ a offert sa vie, la vie du Créateur lui-même, dont une vie vaut plus que tout le reste des vies de l’humanité mises ensemble, pour les péchés du monde! Le salaire du péché c’est la mort, pas la vie éternelle dans un «feu de l'enfer qui ne s’éteint pas» Christ lui-même a parlé plusieurs reprises de la destruction dans le feu de la Géhenne. (voir Matthieu 10:28; 23:33)

Remarquez ce que Jean a écrit: «Il est lui-même une victime expiatoire [ou« sacrifice expiatoire »] pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi ceux du monde entier. Si nous gardons ses commandements [en d'autres termes, si nous quittons le péché!], par là nous savons que nous l’avons connu. Celui qui dit: Je l’ai connu, et qui ne gardera pas son commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui.» (1 Jean 2: 2-4). Des millions de personnes aiment dire combien il est agréable de «connaître le Seigneur». Pourtant, ces mêmes personnes refusent d'obéir aux commandements de Dieu - en particulier le quatrième, pour lequel ils insistent qu’il n’a plus droit de cité.

L’une des expressions les plus fréquemment utilisées dans le monde dit chrétien est «Christ est mort pour sauver les pécheurs ». On peut voir ces mots peints sur les granges le long des routes, sur des vieux bus, sur des panneaux d'affichage et sur des rochers. En ce qui concerne l’expression elle-même, c’est vrai.

Paul écrit à Timothée: «C’est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. Mais j’ai obtenu miséricorde, afin que Jésus fit voir en moi le premier toute sa longanimité, pour que servisse d’exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle » (1 Timothée 1: 15,16). Mais la mort de Jésus-Christ est efficace pour le pardon des péchés, PAS une autorisation générale pour continuer à pécher!

S’il vous arrivait de voir un homme en train de se noyer, après qu’il se soit jeté délibérément dans un lac, mais qu’ensuite il commence à appeler à l'aide, et que vous sauviez cet homme, comment vous sentiriez-vous s’il se jette à nouveau dans le même lac?

Quand le Christ nous sauve, quand son sang versé expie parce que nous avons péché, Il ne nous donne pas une nouvelle permission pour repartir tout de suite dans la vie de laquelle il nous a sauvés! Notez que le salut ne comprend pas seulement La mort de Christ pour nos péchés, mais sa vie, comme notre Grand Prêtre quotidien dans le ciel: «Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, nous serons sauvés par sa vie.» (Romains 5: 8-10) Si la mort de Christ sauva le monde en lui-même, alors il n'y aurait pas besoin eu de sa résurrection! C’est parce qu'Il VIT aujourd'hui, qu’Il vainquit le péché dans la chair, qu'il peut devenir le maître du monde, et qu'Il est ressuscité d'entre les morts que le plan du salut est complet!

Quand nous sommes pardonnés, Dieu s’attend à ce que nous ayons un nouveau mode de vie différent, selon les lois de Dieu. Quand nous sommes baptisés après notre repentance, la loi nous considère comme «mort». L’amende a été payée. Christ a payé le prix à notre place. Ce serait une gifle terrible dans le visage de Jésus-Christ Lui-même si, comme celui qui s’est jeté lui-même dans le lac, nous continuions à vivre de la même vieille manière qu’avant.

Paul l'exprime ainsi: «Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n'a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit. Ainsi vous-même, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ. Que le péché ne [la rupture d'un point de La loi de Dieu] règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises.» (Romains 6: 8-12).

Pourquoi le Christ est-il mort? Il est mort parce que son amour, et celui de son Père dans le ciel, est SI GRAND envers l'humanité qui défie, pécheresse, rejetant Dieu et sans foi ni loi qu’Il a volontairement donné sa vie, après d’horribles humiliation, coups, et souffrance venant de sa propre création! Comme vous le savez maintenant, il y a tellement plus à comprendre que ce qui est transmis à la plupart des gens par la déclaration galvaudée: «Christ est mort pour sauver les pécheurs».

Jésus-Christ Est T-Il Vraiment Ressuscité D'entre Les Morts?

Il n'y a pas plus grande question. La résurrection de Jésus-Christ est la vérité essentielle de laquelle l'ensemble de la religion chrétienne dépend. A plusieurs reprises, Jésus-Christ a prédit sa propre résurrection. À une occasion, le Christ autorisa Pierre, Jacques et Jean à voir une vision de Son royaume à venir dans ce qu'on appelle la «Transfiguration». Lisez-le, dans Matthieu 17. Après la vision «Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le Fils de l'homme soit ressuscité des morts.» (Matthieu 17: 9)

Seulement un peu plus tard, Il a prédit spécifiquement sa mort et sa résurrection: «Pendant qu’ils parcouraient la Galilée, Jésus leur dit: Le Fils de l'homme doit être livré entre les mains des hommes ; ils le feront mourir, et le troisième jour, il ressuscitera. Ils furent profondément attristés.» (Matthieu 17: 22,23). Lorsque l'arrestation, la flagellation brutale, et la mort de Jésus-Christ se sont produites, fidèle à Ses prévisions, tous les disciples l'abandonnèrent et prirent la fuite. Étudier Jean 18 à 21 pour y lire de nombreux détails. Comme en témoignent les écrits des témoins oculaires de la mort de Jésus, ses propres disciples ne croyaient pas qu’Il avait été ressuscité!

Pourtant, à cinq reprises Jésus-Christ leur avait dit personnellement qu'Il allait mourir et être ressuscité d'entre les morts. La première fois c’était à la suite de la confession de Pierre que Jésus était le Christ, peu importe les fausses histoires qui circulaient que Jésus était «Élie» ou «Jean-Baptiste», ou «l'un des prophètes» (Matthieu 16:21; Marc 8:31; Luc 09:22). La deuxième était l'exemple que nous venons de voir, après la Transfiguration. La troisième était à la suite de la guérison d'un épileptique (Luc 09:44). La quatrième était lorsqu’ils étaient de passage en Galilée (Matthieu 17: 22- 23; Mark 09:31). La cinquième était près de Jérusalem, et était tout à fait spécifique:

«Jésus prit les douze auprès de lui, et leur dit: Voici, nous montons à Jérusalem, et tout ce qui a été écrit par les prophètes au sujet du Fils de l'homme s’accomplira. Car il sera livré aux païens ; on se moquera de lui, on l’outragera, on crachera sur lui, et, après l’avoir battu de verges, on le fera mourir ; et le troisième jour il ressuscitera. Mais ils ne comprirent rien à cela ; c’était pour eux un langage caché, des paroles dont ils ne saisissaient pas le sens.» (Luc 18: 31-34).

Peu importe la façon répétitive ou explicite dont Jésus-Christ leur parla de Sa mort imminente, son enterrement, et sa résurrection, ils ne comprirent pas vraiment! Ceci est la raison pour laquelle ils étaient incrédules immédiatement après sa résurrection.

Ceci est un point important, car une fausse histoire fut ensuite délibérément répandue, et a été répétée depuis, que «Ses disciples avaient volé son corps». Des livres alléguant qu'il s’était simplement «évanoui», ou que ses disciples avaient complotés pour organiser une fausse résurrection, ont été écrits au cours des siècles.

Pourtant, notez que les disciples ne crurent pas qu'il soit ressuscité: «Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu'elles avaient préparés. Elles trouvèrent que la pierre avait été roulée de devant le sépulcre ; et étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Comme elles ne savaient que penser de cela, voici, deux hommes leur apparurent, en habits resplendissants. Saisies de frayeur, elles baissèrent le visage contre terre ; mais ils leur dirent: Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant? Il n'est pas ici, mais il est ressuscité. Souvenez-vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu’il était encore en Galilée, et qu’il disait: il faut que le Fils de l'homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu'il soit crucifié, et qu’il ressuscite le troisième jour. Et elles se ressouvinrent des paroles de Jésus. A leur retour du sépulcre, elles annoncèrent toutes ces choses aux onze, et à tous les autres. Celles qui dirent ces choses aux apôtres étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles. Ils tinrent ces discours pour des rêveries, et ils ne crurent pas ces femmes.» (Luc 24: 1-11)

Il a fallu attendre que Jésus-Christ leur apparaisse en personne à plusieurs différentes reprises, dans des endroits différents, même «passant» miraculeusement à travers des murs, pour qu'ils croient enfin! Lisez les versets 13 à 31 de ce même chapitre; comment ils se dirigeaient vers un village appelé Emmaüs, et Christ leur apparut.

Après avoir entendu parler de leur incrédulité, il les réprimanda: «O hommes sans intelligence, et le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu'il entrât dans sa gloire? Et en commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait.» (Luc 24: 25-27)

Un peu plus tard, alors qu'ils mangeaient, il «prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent; mais il disparut de devant eux.» (Luc 24: 30,31)

Qui n'a pas entendu parler de «Thomas l'incrédule»? Christ avait soudainement apparu dans une grande chambre: «Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, [puis] Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit: la paix soit avec vous ! Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur.» (Jean 20: 19,20)

Quand ils en parlèrent joyeusement à Thomas, remarquez ce qui arriva: «Mais Thomas, appelé Didyme, l’un des douze, n’était pas avec eux lorsque Jésus était vint. Les autres disciples lui dirent donc: Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit: Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point. Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux, et dit: La paix soit avec vous. Puis il dit à Thomas: Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois pas incrédule, mais crois. Et Thomas répondit et lui dit: Mon Seigneur et mon Dieu ! Jésus lui dit: Parce que tu m’as vu, tu as cru, heureux ceux qui ont pas vu, et qui ont cru! Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre: Mais ces choses sont écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu; et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom.» (Jean 20: 24-31)

Non seulement il y a beaucoup de cas rapportés par la Bible au cours desquels le Christ est apparu à ses disciples et d'autres après sa résurrection, mais encore, Jean dit qu'il y a beaucoup d'autres apparitions qui ne sont pas rapportées.

Paul a écrit: «Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures ; et qu'il est apparu à Céphas [Pierre], puis aux douze. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cent frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. Après eux tous, m’est aussi apparu à moi, comme à l’avorton ; » (1 Corinthiens 15: 3-8)

Jacques, le frère de Jean, fut décapité (Actes 12: 1,2). Paul lui-même a été martyrisé (probablement jeté dans l'arène à Rome!). Etienne fut lapidé (Actes 7). Beaucoup de serviteurs de Christ ont été assassinés! Maintenant, pensez-y! Des hommes vont-ils volontiers à la mort, y compris une mort horrible: le fait d’être déchiré par des animaux sauvages ou brûlés vif ? Le feraient-ils pour amour d'un «complot», d’une conspiration dont ils savaient qu’elle n’était qu’un canular? Non, cela est totalement inimaginable!

Les Juifs «volèrent-ils» Son corps»? Ça n’a aucun sens! Si cela avait été le cas, ils l’auraient exposé en public! C’est plutôt eux qui se rapprochèrent des Romains, pour insister sur le fait que son tombeau devait être gardé jour et nuit!

La résurrection de Jésus-Christ n’était pas une théorie fantaisiste qui a été «ajoutée » par les auteurs de la foi chrétienne au cours des années ultérieures. Non, elle était la raison même de leur foi! Une grande partie de l'Évangile parle en fait de la résurrection de Jésus et la vérité à couper le souffle sur la RAISON pour laquelle il est ressuscité d'entre les morts! Il est assis à la droite du Père dans le ciel seulement jusqu’à ce que ses ennemis soient vaincus, jusqu'à ce que «ses ennemis soient devenus son marchepied», jusqu'à ce qu’au «temps du rétablissement de toutes choses.»

Le jour de la Pentecôte, Pierre dit: «C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité, nous en sommes tous témoins. Elevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint- Esprit qui avait été promis, et il l’a répandu, comme vous le voyez et l'entendez [couronnes flamboyantes de feu autour de leurs têtes; un son de rugissement d’un vent puissant], Car David n’est pas monté au ciel, mais il a dit lui-même: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.» (Actes 2: 32-35)

Le fait le plus important des apôtres répété maintes et maintes fois était qu'ils avaient été témoins oculaires de Sa mort, puis avait été des témoins oculaires de ce qu'il était VIVANT! Ce message a été la cause de leur persécution!

«Tandis que Pierre et Jean parlaient au peuple, survinrent les sacrificateurs, et le commandant du temple, et les sadducéens, mécontents de ce qu'ils enseignaient le peuple, et annonçaient en la personne de Jésus la résurrection des morts. Et ils mirent la main sur eux, et ils les jetèrent en prison jusqu'au lendemain ... » (Actes 4: 1-3).

Etudiez le célèbre chapitre de la «résurrection» dans 1 Corinthiens 15. Paul dit très clairement que si Jésus-Christ n’était pas ressuscité des morts, l'intégralité de la religion chrétienne serait vaine! Il a écrit: «Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu'il n'y a point de résurrection des morts? S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n'est pas ressuscité. Et si Christ n'est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l’égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu'il a ressuscité Christ, tandis qu’Il ne l’aurait ressuscité, si les morts ne ressuscitent point. Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux quoi sont morts en Christ sont perdus. Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts.» (1 Corinthiens 15: 12-20)

Les «prémices» de la mort est la référence à la signification de la Fête des Prémices, qui devint la Pentecôte. En effet, la fête a été déterminée en comptant à partir du sabbat hebdomadaire pendant les Journées des pains sans levain jusqu'au «lendemain du septième sabbat», ce qui serait le cinquantième jour. D’où, la Pentecôte, ce qui signifie simplement «cinquantième». Le Christ est le «premier-né d’entre plusieurs frères" (Romains 8:29). Celles et ceux qui sont finalement nés de Dieu vont devenir membres de la même famille spirituelle que Jésus-Christ, qui est le premier-né. Étudiez 1 Corinthiens 15: 50-52 et Romains 8: 15-29 à cet égard.

Combien De Temps Jésus-Christ Est-Il Resté Dans Le Tombeau?

Le seul signe perpétuel que Jésus-Christ a dit qu'il laisserait au monde comme preuve qu'Il était le vrai Messie est la durée exacte de son séjour dans la tombe! Il a dit: «Car de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre» (Matthieu 12:40). Pourtant, pendant les nombreux siècles suivants la grande apostasie qui eut le dessus sur la grande église visible, des millions de personnes reçurent l’enseignement que le Christ était «une partie» seulement de trois jours et trois nuits dans le tombeau. Ainsi, sans s’en rendre compte, de nombreuses générations de chrétiens moyens ont inconsciemment rejeté le seul signe que Christ a laissé!

En raison des traditions païennes environnant «Pâques», qui n’était rien d'autre que la célébration de l’équinoxe de printemps et une nouvelle vie au printemps, la fable du «Vendredi Saint et le dimanche matin de Pâques » fut adoptée. C’est un vaste sujet, et il existe une littérature abondante qui prouve comment Pâques a finalement été imposée à l'église visible.

Jésus-Christ n'a pas été enterré un vendredi, et il n’est pas ressuscité «le dimanche de Pâques». Il a été enterré un mercredi après-midi, et est ressuscité exactement trois jours et trois nuits plus tard, tard dans l’après-midi du sabbat. Une très bonne source d'information sur l'heure exacte de la mort, l'ensevelissement et la résurrection du Christ est contenue dans les notes et les annexes de la Companion Bible de Bullinger.

Christ Lui-même a déclaré spécifiquement combien de temps il resterait dans la tombe. Il a cité le prophète Jonas, et le livre de Jonas était écrit en hébreu, pas en grec! Des millions de personnes ont reçu l’enseignement que l'expression «trois jours et trois nuits» est un idiome grec, et ne signifie pas ce qu'elle dit. Certains, avec l’intention de s’accrocher aux traditions transmises de l'époque du Concile de Nicée en 325, ont même prétendu que le livre de Jonas utilise un idiome!

L'apôtre Jean a décrit en détail la mort du Christ. Remarquez: «Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et baissant la tête, il rendit l’esprit [grec: «le dernier soupir», ou «expirer »]. Dans la crainte que les corps ne restassent sur la croix pendant [Grec: stauros ou pieu] pendant le sabbat, car c’était la préparation, et ce jour de sabbat était un grand jour, les Juifs demandèrent à Pilate qu’ont rompit les jambes aux crucifiés, et qu’on les enlevât.» (Jean 19: 30,31)

Ce fut le « Grand Jour du sabbat», ou le premier Jour des Pains Sans Levain (voir Lévitique 23: 6), pas le sabbat hebdomadaire ordinaire. Il tomba un jeudi, de sorte que les corps avaient été enterrés un mercredi en fin d’après-midi. La fête tombait toujours sur le quinzième jour de Nisan, le premier mois de l'année sacrée. Christ est mort le quatorze, au moment où les premiers agneaux pascals étaient tués. C’était parce que des milliers de vrais chrétiens s’accrochèrent avec ténacité à la coutume du Christ et la pratique des apôtres du premier siècle qu'ils furent appelés "Quartodécimans." Le mot signifie «quatorzième», en référence à ces chrétiens qui observèrent les mêmes coutumes que Christ avait donné à ses apôtres (1 Corinthiens 11:23). Les Quartodécimans furent persécutés sans pitié ; plusieurs milliers d'entre eux furent mis à mort parce qu’ils avaient refusé d'observer la Pâques païenne et, à la place, s’accrochèrent au quatorzième jour de Nisan.

Dans l'annexe 144 de la Companion Bible de Bullinger, vous trouverez une explication détaillée de la signification exacte de «trois jours et trois nuits» de Matthieu 12:40. En partie, il dit: Quand le nombre de « nuits » est indiqué ainsi que le nombre de «jours», alors l'expression cesse d'être un idiome, et devient une déclaration littérale de fait.

«En outre, comme le jour hébreu commence au coucher du soleil, la journée était calculée à partir d'un coucher de soleil à l'autre, les «douze heures du jour» (Jean 11,9) étant compté à partir de lever du soleil, et les douze heures de la nuit du coucher du soleil. On utilisait donc la période allant du soir au matin pour compter toute une journée de vingt-quatre heures, comme dans le premier chapitre de la Genèse. D'où l'expression «une nuit et un jour» dans 2 Cor. 11,25 qui désigne une journée complète (Gr. de nuchthemeron).

«Quand Esther dit (Esther 4.16) «de jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours», elle veut dire trois jours complets, car elle ajoute (étant une juive) «nuit ou jour». Et quand il est écrit que le jeûne termina le troisième jour (5.1), «le troisième jour» devait avoir suivi et incluait la troisième nuit.

De la même manière le récit sacré affirme que le jeune homme (dans 1 Sam. 30.12) « n’avait mangé ni pain, ni bu d'eau pendant trois jours et trois nuits». Ainsi, lorsque le jeune homme en explique la raison, il dit : «parce qu’il y a trois jours je suis tombé malade». Il voulait donc dire trois jours et trois nuits complètes, et parce qu’il était égyptien, (vv. 11,13) il comptait naturellement son temps à partir du lever du soleil, selon la manière égyptienne (voir Encycl. Brit ., 11 [Cambridge] éd., vol. XI, p. 77]. Son « il y a trois jours» fait référence au début de sa maladie, et comprend l'ensemble de la période, donnant la raison de n’avoir pas eu de nourriture pendant toute la période indiquée.

D’où, quand il dit que «Jonas fut dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits» (Jonas 1.17), il veut dire exactement ce qu'il dit, et que cela ne peut être que la seule signification de l'expression dans Matt. 12.40; 16.4, Luc 11 :30 et dans Ap. 156 "(p. 170).

Pendant des siècles, les soi-disant «savants» ont affirmé que le Christ est mort en l'an 29, 30, 32, ou même 33! Jamais ils n’ont choisi l’an 31 après Jésus-Christ, même par « accident», car elle est la seule année durant cette période de cinq ans au cours de laquelle la Fête des Pains sans Levain, ou le quinzième jour de Nisan, commença un jeudi!

Jésus-Christ est mort mercredi tard dans l’après-midi. Il a été enterré rapidement, dans un tombeau neuf qui était près de Golgotha. Voyez: «Ils prirent donc le corps de Jésus, et l'enveloppèrent de bandes, avec les aromates, comme c’était la coutume d’ensevelir chez les Juifs. Or, il y avait un jardin dans le lieu où Jésus avait été crucifié, et dans le jardin un sépulcre neuf, où personne encore n’avait été mis. Ce fut là qu’ils déposèrent Jésus, à cause de la préparation des Juifs, parce que le sépulcre était proche » (Jean 19: 40-42). Le jour de la préparation était mercredi, la préparation du «Grand Jour du Sabbat», de la fête!

Jésus-Christ Est Vivant Aujourd'hui?

Quand le Christ ressuscita, Il fut changé de Sa forme humaine charnelle pour devenir littéralement composé d’Esprit. La pierre énorme couvrant la sépulture n'a pas été roulée pour laisser le Christ sortir de la tombe, mais pour permettre au monde de regarder à l’intérieur! Au moment où les femmes sont venues au sépulcre, il avait déjà ressuscité quelques heures plus tôt.

Matthieu a écrit: «Après le sabbat, à l’aube du premier jour de la semaine, [le sabbat hebdomadaire, le troisième jour depuis que le Christ avait été enterré], Marie de Magdala et l'autre Marie allèrent voir le sépulcre. Et voici, il y eut [Grec: «avait été »] un grand tremblement de terre ; car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre, et s’assit dessus.» (Matthieu 28: 1,2). Même la note marginale dans de nombreuse Bibles de la version King James dit «avait été» au lieu de « fut ». La Companion Bible de Bullinger contient une note concernant les verbes «roula » et «avait roulé », et dit: « roula en arrière.». Le tremblement de terre, qui délogea la pierre, était un événement passé ; il avait eu lieu avant l'arrivée des femmes. Comme vous l'avez vu, il y a beaucoup de preuves de la résurrection du Christ.

Christ a promis qu'il ne quitterait jamais ses disciples et il continuerait à être avec son peuple, en veillant sur son Église: «Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations mes disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous pour tous les jours, jusqu'à la fin du monde.» (Matthieu 28: 18-20)

Marc a écrit: «Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu. Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole avec les miracles qui l’accompagnaient. » (Marc 16: 19,20)

Quand Etienne fut martyrisé par lapidation, il cria alors qu’il mourrait: «…rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. Et il dit: Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu. Ils poussèrent alors de grands cris, en se bouchant les oreilles, ils se précipitèrent tous ensemble sur lui, le trainèrent hors de la ville et le lapidèrent. Les témoins déposèrent leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme, dont le nom était Saul.» (Ac 7: 55-58).

Saul fut frappé sur le chemin de Damas, fut profondément transformé et devint l'apôtre Paul. Il a peut-être vu Jésus-Christ sur une période de plus de trois ans dans le désert. Il écrit: «Ne suis-je pas libre ? Ne suis-je pas apôtre? N’ai-je pas vu Jésus notre Seigneur? N’êtes-vous pas mon œuvre dans le Seigneur?» (1 Corinthiens 9: 1). La seule fois où Paul aurait vu Jésus-Christ personnellement était quand il était en Arabie.

Il a écrit aux Galates: «Mais, lorsqu’il plut à m’avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m’appelé par sa grâce, de révéler en moi son Fils, afin que je l'annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang, et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui furent apôtres avant moi, mais je parti pour l’Arabie. Puis je revins encore à Damas. Trois ans plus tard, je montai à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas, et je demeurai quinze jours chez lui. Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n’est Jacques, le frère du Seigneur.»(Galates 1: 15-19)

Non seulement il y avait plusieurs centaines de témoins oculaires du fait que Jésus-Christ était vivant, mais Paul a peut-être vu et revu Jésus-Christ, alors qu'il était dans le désert d'Arabie.

Le livre entier d'Hébreux porte sur le haut sacerdoce de Jésus-Christ. Il est un livre très important de la Bible qui montre les intercessions journalières du Christ en faveur de son peuple, intercédant en leur nom devant son père à Sa main gauche.

Notez: «Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.» (Hébreux 4: 14-16)

Le but de l'épître aux Hébreux dans son ensemble est de démontrer l'efficacité du haut sacerdoce vivant du Christ le Sacerdoce lévitique ; qu'Il est vivant, et capable de guider, diriger et corriger Son église, d’intervenir dans le cours des événements humains, d'intercéder en faveur de son peuple, et attend le moment de Son retour sur cette terre.

Après le beau onzième chapitre aux Hébreux, qui répertorie un grand nombre des plus célèbres des martyrs de Dieu les plus vénérés à travers les âges, nous sommes appelés à nous rappeler de ces grands témoins et de nous tourner vers Jésus -Christ comme le Sauveur vivant: «Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. Considérer, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l’âme découragée. » (Hébreux 12: 1-3)

Des millions de chrétiens de nom, sans le savoir, ont tendance à penser à un Christ mort, suspendu sur une croix! Leur les esprits ne sont pas axées sur un Sauveur vivant, assis à la droite du Père, Son visage brûlant comme le soleil dans sa force, capable d'entendre et de sentir notre chagrin, notre détresse, la souffrance et la douleur, et de se tourner vers Son Père comme notre avocat, intervenant en notre faveur. Oui, et nous devons louer Dieu tous les jours pour le fait que Jésus-Christ est vivant aujourd'hui!

Jésus-Christ Va-T-Il Revenir Sur Cette Terre?

Un des points les plus puissants de l'Evangile, qui est la bonne nouvelles du Royaume de Dieu, est que le Christ revient! Il le répétait sans cesse! Christ dit aux Pharisiens, bien-pensants et hautains qu'ils verraient Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume de Dieu, et qu’ils seraient rejetés, chassés!

Des millions de personnes estiment qu'il est «facile» d'être sauvé! Tout ce que vous devez faire est de «croire dans votre cœur» et «de confesser de votre bouche » que Jésus-Christ «est mort pour sauver les pécheurs», et vous pouvez être sauvés, disent-ils. Mais Jésus-Christ a dit clairement que ce n’est pas si facile!

«Quelqu’un lui dit: Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? Il leur répondit: Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite [porte étroite, difficile]. Car, je vous le dis, beaucoup chercherons à entrer, et ne le pourront pas. Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, et que vous étant dehors, vous commencerez à frapper à la porte, en disant: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous! Il vous répondra: je ne sais d'où vous êtes: Alors vous vous mettrez à dire: Nous avons mangé et bu devant toi, et tu as enseigné dans nos rues. Et il répondra : je vous le dis, je ne sais d'où vous êtes; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d'iniquité [anarchie]. C’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et vous serez jetés dehors. Et ils viendront de l'orient et de l'occident, du nord et du midi ; et ils se mettront à table dans le royaume de Dieu.» (Luc 13: 23-29)

Comme vous l'avez vu, la célèbre Prophétie du Mont des Oliviers, qui est la prophétie la plus importante de toute la Bible, a pour thème principal le retour du Christ sur cette terre dans la puissance et la gloire de Dieu: «Car, comme l'éclair part de l'orient et se montre jusqu'en occident ; ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme.» (Matthieu 24:27). Jésus-Christ parla sans cesse du moment de son retour sur cette terre pour établir son royaume!

Remarquez les promesses qu'Il a donné à ceux qui vaincront au cours de cette brève vie humaine: «A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père.» (Apocalypse 2: 26,27)

Il décrivit sa seconde venue à ses disciples plusieurs fois dans sa Prophétie du Mont des Oliviers. Il dit: «Alors le signe du Fils de l’homme paraitra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. Et il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu'à l'autre.» (Matthieu 24: 30,31)

Et où SERA Jésus-Christ quand Il «reviendra sur cette terre»? Pourquoi, sur la terre, bien sûr! Un très grand nombre de prophéties annoncent cette vérité fondamentale! Christ Lui-même le dit encore et encore!

Le tout premier message qui ne soit jamais revenu à la terre d'un messager céleste comme Jésus-Christ a été repris et reconfirmé! Notez: «Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s’en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent: Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel.» (Actes 1: 9-11)

Où sera Christ quand Il reviendra? Notez la prophétie de Zacharie: «L’Eternel paraîtra, et il combattra ces nations, comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, qui vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient ; la montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, et il se formera une très grande vallée : une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, et une moitié vers le midi.» (Zacharie 14:3,4)

Il y a beaucoup, beaucoup de prophéties de la Parole de Dieu au sujet de la seconde venue du Christ et de l'établissement de son royaume sur cette terre.

Esaïe a écrit: «Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l'Éternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l'Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l'Éternel. Il sera le juge des nations, l'arbitre d'un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes: un nation ne tirera plus l'épée, et l’on apprendra plus à la guerre.» (Esaïe 2: 2-4)

Alors que des millions de personnes ont été trompés par la théorie que les «âmes» vont immédiatement au ciel quand elles meurent, la Bible dit clairement que Christ ressuscitera les «morts en Christ» en premier, et que ceux qui seront vivants et seront restés lors de sa seconde venue seront «tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées» (qui font partie de l’atmosphère de notre terre), et ensuite demeureront dans le royaume de Dieu avec le Christ. Alors qu’ils monteront jusqu'à rencontrer le Christ dans les nuages, seulement quelques milliers de kilomètres au-dessus de la terre, ils seront accompagnés par les anges de Dieu (Matthieu 24:31) et descendront «en ce jour» sur le Mont des Oliviers!

Paul écrit: «Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang, Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement. Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance. Car il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous les ennemis sous ses pieds.» (1 Corinthiens 15: 22-25)

Aux Thessaloniciens, Paul écrit: «Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement: Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs [partie de l'atmosphère de la terre], et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.» (1 Thessaloniciens 4: 16-17). Et où SERA le Seigneur? Il sera sur cette terre et établira sa capitale spirituelle à Jérusalem!

Notez la description de la seconde venue de Jésus-Christ vu par Jean dans une vision: «Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice .Ses yeux étaient comme une flamme de feu; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; Et il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n’est lui-même ; et il était revêtu d'un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc et pur. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: ROI DES ROIS, ET SEIGNEUR DES SEIGNEURS. Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d'une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel: Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair de chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands. Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous deux jetés vivants dans l'étang ardent de feu et de soufre. Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.» (Apocalypse 19: 11-21)

Quiconque doute un instant de la seconde venue de Jésus-Christ est une personne qui rejette simplement ce que Christ Lui-même a dit à maintes et maintes reprises, et rejette le point focal de toutes les prophéties! Rien n’est plus souligné avec tant de force ou continuellement que le retour du Christ sur cette terre pour gouverner comme Roi des rois et Seigneur des Seigneurs! LA BONNE NOUVELLE que Jésus-Christ apporta à cette terre il y a si longtemps est pour NOTRE EPOQUE AUJOURD’HUI, et pour les quelques années à venir! C’est un message précis à la minute près sur les conditions du monde qui nous conduisent inexorablement dans le temps de la Grande Tribulation telle que prophétisée, un temps de détresse du monde tel qu'il a jamais été depuis le commencement jusqu'à maintenant.

Daniel a prophétisé sur ce temps, tout comme l'a fait Jésus-Christ Lui-même. Un archange dit à Daniel: «En ce temps-là [le «temps de la fin», voir Daniel 11: 40-45] se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple ; et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle.» (Daniel 12: 1,2)

La plus grande nouvelle que vous et moi puissions entendre est que Jésus-Christ va intervenir dans les affaires humaines et ARRETER les guerres sataniques et folles qui se dérouleront dans un avenir proche, quand, sauf intervention de Dieu, pas un homme, une femme ou enfant ne serait laissé en vie sur cette terre!

Luc a écrit au sujet du rappel encourageant de Christ que quand ces choses terribles COMMENCERAIENT A SE PRODUIRE, Ses gens devraient «relever la tête», et savoir que leur rédemption est très proche! Il dit: «Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots. Les hommes rendant l'âme de terreur [beaucoup vont tomber raide mort d'une crise cardiaque!], dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire. Quand ces choses commenceront à arrivera, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. Et il leur dit une comparaison: Voyez le figuier, et tous les arbres. Dès qu’ils ont poussé, vous connaissez de vous-mêmes, en regardant, que de là l'été est proche. De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l'improviste ; Car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre. Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l'homme.» (Luc 21: 25-36)

Comme vous le savez maintenant, les millions de soi-disant «évangéliques» ont entendu seulement une petite partie du message que Jésus Le Christ a apporté à cette terre et a commandé à ses disciples de prêcher au monde entier comme témoins! Sa grande bonne nouvelle est qu'il va intervenir dans le cours des événements humains ; Il reviendra sur cette terre pour la DIRIGER avec une verge de fer!

Le travail de l'église de Dieu aujourd'hui consiste à proclamer ce message mondial, tumultueux et impressionnant au monde entier comme témoin! Dieu dit que beaucoup vont le rejeter; ils refusent de croire le message du Christ; ils refusent de se repentir et de recevoir le baptême comme un signe de leur repentir devant Dieu. Mais certains vont entendre, et comprendre. Certains recevront la semence dans la «bonne terre», où il prendra racine et croîtra.

Pourriez- vous être l’un de ceux que Dieu appelle? Pourriez- vous être celui qui sera utilisé par Dieu Tout-Puissant afin d'avoir un rôle dans son travail? Le temps est de plus en plus proche où Dieu ne plaidera plus pour les gens par le biais de la prédication et de l’écriture. Le temps est de plus en plus proche où il n'y aura pas le moindre doute dans l'esprit des gens au sujet de l'existence du Dieu Tout-Puissant! Très bientôt, quand la Tribulation prophétisée sera sur nous, quand les signes célestes étonnants seront visibles, il n'y aura plus de doutes qui subsisteront dans les esprits humains! Très bientôt…

 

-Fin-


Les informations contenues dans ce livret ne peuvent être copiées et distribuées qu’à des amis ou à la famille, cela sans modifications, sans frais et en citant l'auteur et l'éditeur. La publication à l’attention du grand public est interdite.

Cette publication est destinée à être utilisée comme un outil d'étude personnelle. Il n’est pas sage de prendre toute parole humaine pour argent comptant. Cherchez la preuve de toute chose par vous-même en étudiant votre propre Bible dans les détails.

L’Association Evangélique Garner Ted Armstrong
B.P. 747
Flint, TX 75762
Téléphone: (903) 561-7070 • Fax: (903) 561-4141

Plus de littérature GRATUITE est disponible sur notre site web:

www.garnertedarmstrong.org/


Les activités de l’Association Evangélique Garner Ted Armstrong sont supportées par des dimes, des offrandes et des dons

                                                                                                                                                                                                                               consentis librement par des chrétiens et des collaborateurs qui sont dédiés à la prédication de l’Evangile de Jésus Christ.